Ligue 1 – 21ème j. | Les notes PSG – EAG (9-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Neymar (9) : Difficile de sortir un joueur de la performance réalisée par la MCN. Chacun a brillé à sa manière et a fait très mal aux Guingampais. Cavani (3 buts et 2 passes) et Mbappé (3 buts et 1 passe) ont été monstrueux mais c’est Neymar (2 buts et 1 passe) qui a donné le ton. Il a été resplendissant dans sa manière d’initier les actions et de distribuer des caviars. Son but à la 11′ est un étalage parfait de sa technique délicieuse qui fait de lui l’un des meilleurs joueurs au monde.

PSG (4-4-2)

Buffon (5) : Un match à tomber malade.

Kehrer (6) : Bon pour annihiler les rares actions de l’En Avant, moins dans sa précision de centre.

Marquinhos (6) : Jamais mis en difficulté face à des bretons à côté de leurs pompes.

Silva (6) : Une soirée très tranquille pour lui dans laquelle il n’a eu qu’à ramasser les miettes des velléités bretonnes souvent désamorcées dès la ligne médiane. Remplacé par Meunier à la 77′, auteur du 9ème but du PSG.

Bernat (5) : Une prestation plutôt anecdotique dans le feu d’artifice offert par Paris. Kurzawa a pris sa place à la 67′, pile le temps d’être averti (89′).

Alves (6) : Face au bloc bas guingampais sa qualité de passe lui a permis de trouver ses coéquipier dans le dos de la défense adverse et notamment Neymar sur le premier but du PSG (11′).

Verratti (5) : La mauvaise nouvelle du soir côté Paris. Il sort à la 13′ puis est conduit à l’hôpital après s’être tordu la cheville. Remplacé par Draxler (7) qui aurait pu inscrire l’un des plus beaux buts de sa carrière tout en percussion à la 47′.

Di Maria (7) : Sérieux et appliqué, il nous a même gratifié d’un petit numéro le long de la ligne de sortie de but pour déposer Rebocho (39′).

Neymar (9) : Voire ci-dessus.

Cavani (9) : Toujours un peu exclus du jeu dans les petits espaces de ses partenaires de l’attaque, il a planté un triplé dans son style si particulier (59′, 66′, 75′). Le démon des ennuis Guingampais.

Mbappé (9) : D’abord en mode diesel, il a ensuite enclenché la vitesse supersonique. Face à une adversité aussi faible, sa relation avec Neymar est inarrêtable. Il a lui aussi inscrit un triplé (37′, 45′ et 80′).

 

EGA (4-3-3)

Caillard (3) : Tout est dit au tableau d’affichage.

Ikoko (3) : Apathique et impuissant, notamment sur le premier but splendide de Neymar.

Kerbrat (3) : Quand un capitaine coule avec son bateau.

Eboa Eboa (2) : Le néant complet face à des parisiens déchainés.

Rebocho (3) : Comme toute son équipe il a bu la tasse, et plus d’une fois.

Didot (4) : Il n’a pas su faire parler son expérience pour temporiser ou calmer le jeu et n’a pas mis longtemps a exploser face à l’intensité mise par les parisiens.

Phiri (4) : Seul milieu à récupérer quelques ballons mais bien trop insuffisant face à un PSG totalement libéré.

Deaux (3) : Presque systématiquement en retard sur ses interventions, il n’est jamais rentré dans son match. Remplacé par Blas (57′).

Nbakoto (3) : Sachant que Guingamp n’a fait qu’attendre recroquevillé dans ses vingt mètres, il n’a pas été d’une grande utilité. Remplacé à la 72′ par Djilobodji alors qu’il y avait déjà 6-0.

Mendy (3) : Le ballon étant totalement confisqué par Paris, il n’a rien pu faire. Remplacé par Rodelin à la 57′.

Thuram (4) : Héros des siens il y a quinze jours, il a cette fois été inexistant.

 

Theotime GIGLEUX

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.