Ligue 1 – 12ème j. | Les notes de Dijon – Nîmes (0-4)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’homme du match : Savanier (7.5) : Un but et une passe décisive. Et quel but ! Un coup franc parfait, qui laisse le portier dijonnais de marbre. Le reste du temps, il a survolé le match avec des passes d’une exactitude rare. Savanier a fait très forte impression ce soir. 

Dijon (4-4-2) 

Runarsson (2) : 4 buts encaissés, une boulette, une deuxième évitée de justesse cinq minutes plus tard… Bref, un match à oublier pour l’Islandais.

Alphonse (5.5) : Il est le meilleur Dijonnais ce soir. Une prestation au-dessus du niveau global de l’équipe, même si ce n’était pas très compliqué. Son apport offensif est indéniable, à en faire oublier Rosier sur le côté droit. Ses remises en touches directement dans la surface ont souvent fait peur aux défenseurs nîmois.

Yambéré (2) : Du Yambéré dans toute sa splendeur: mauvaises passes, absent au marquage, lenteur… Le défenseur centrafricain a tout fait pour faire couler Dijon, et il a réussi. Dall’Oglio mit fin à ses souffrances en le remplaçant par Coulibaly (69e).

Ciman (4) : Il commençait à devenir intéressant après ses débuts désastreux avec Dijon, mais une faute et un carton jaune en début de match (qui précède le but sur coup-franc de Savinier) l’ont stoppé dans son élan. Dommage.

Rosier (2.5) : Positionné sur le côté gauche , l’international Espoir n’a plus la fouge ni la vitesse qui lui permettait d’accomplir de bons matches offensivement. Défensivement, ça reste faible. L’entraîneur dijonnais n’en a pas fini avec sa défense…

Marié (5) : Dijon ne mérite pas de perdre par quatre buts d’écart. En effet, le milieu de terrain du DFCO a apporté offensivement à ses coéquipiers, mais en vain.

Lautoa (3) : Totalement transparent, il a ralenti le jeu et a semblé dépassé à chaque attaque  nîmoise, se faisant remarquer seulement lorsqu’il fallait mettre un ballon en corner.

Balmont (5) : A 38 ans, le vétéran du vestiaire semble en avoir dix de moins, tant sa vision du jeu et ses passes sont de qualité. Ces centres à destination des attaquants sont impeccables; il ne manque plus qu’à les convertir en but. Son âge le rattrape cependant et il sera remplacé par Keita peu après l’heure de jeu.

Sliti (4) : Remplacé dès la pause par Saïd, le milieu tunisien semble avoir perdu de sa superbe. Il aurait pu avoir 45 minutes de plus pour prouver le contraire, mais il n’en a pas eu l’occasion.

Jeannot (5) : Titularisé à la place de Saïd depuis quelques matches maintenant, l’ancien Lorientais fait du bien à l’attaque des rouges. Mais encore une fois, c’est l’efficacité qu’il manque aux Dijonnais, en témoigne cette statistique : 23 tirs et aucun but.

Tavares (4.5) : Première titularisation depuis un mois pour le capitaine cap-verdien et lui aussi a bien cru pouvoir d’abord ouvrir le score, puis le réduire. Seulement, ses frappes ont soit trouvé la barre, soit un Bernardoni de feu, soit la jambe d’un nîmois.

Nîmes (4-4-2) 

Bernardoni (7) : Le jeune gardien nîmois a été un grand artisan de la victoire des siens, multipliant les arrêts décisifs sur les (très) nombreuses frappes dijonnaises (7 tirs cadrés pour 0 but).

Maouassa (6) : Actif sur son côté, il a également su être présent dans les phases défensives, en contrant les centres des Dijonnais.

Landre (6) : Match très sérieux de l’ancien Lensois. Si les Dijonnais n’ont pas réussi à marquer, c’est en partie grâce à lui. Il a permis à Nîmes de passer une soirée tranquille.

Briançon (6.5) : Une note supérieure à son coéquipier en défense centrale grâce à son but en toute fin de match. Dans les faits, sa prestation est semblable à celle de Landre.

Ripart (6) : Son nouveau rôle de latéral lui colle bien à la peau. Difficile de croire qu’on a affaire à un joueur à vocation offensive. Des prestations qui resteront à confirmer contre des équipes plus réalistes…

Bouanga (6.5) : Un doublé et puis s’en va. Très discret, il a su profiter d’abord de la boulette de Runarsson puis de la merveille de passe de Savanier pour pouvoir inscrire ses deux buts.

Valls (6.5) : Il a accompli un match très sérieux en récupérant des ballons importants suite aux assauts dijonnais pour ensuite proposer des solutions à ses coéquipiers.

Savanier (7.5) : Voir plus haut

Thioub (4.5) : L’attaquant nîmois a souvent percuté la défense dijonnaise, sans pour autant se procurer de réelles occasions. Il en fallait bien un en-dessous du lot. Remplacé par Depres en fin de match.

Guillaume (5) : Sur les quatre buts, il aurait pu en mette un. Mais le faible nombre d’occasions de Nîmes et surtout l’efficacité (6 tirs cadrés pour 4 buts) des Crocos leur on suffit pour doucher les espoirs dijonnais. Remplacé par Ailoui (67e)

Bozok (5.5) : Même constat que son compère en attaque. Il est toutefois acteur du but du 1-0 quand sa frappe est détournée par Yambéré directement sur Bouanga. Bobichon le remplacera à la 78e.

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.