Ligue 1 - 11ème j. | Les notes de OGC Nice - Olympique Lyonnais (3-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Youcef Atal (non noté): Entré en jeu à la 67ème minute juste avant le but du 0-2 de Lyon, le virevoltant joueur algérien a complètement changé le cours du match. D'abord, il égalise d'une frappe du gauche, puis il provoque le penalty transformé par Delort. Enfin, il est à l'origine du dernier but de Guessand au bout des arrêts de jeu. Renversant !

 

 

Nice (4-4-2):

 

Benitez (4): Sans doute sa moins bonne prestation de la saison. Même s'il réalise dans un premier temps l'arrêt devant Toko-Ekambi, il relâche le ballon sur ce dernier, puis il est coupable d'une faute de main sur le but de Houssem Aouar.

Bard (5,5): Pour son retour dans le onze de départ, le latéral formé à l'OL a eu du déchet technique, et son entente avec Gouiri laissait à désirer. En revanche, il a haussé son niveau après le repos, et il a provoqué l'expulsion de Kadewere.

Dante (6): Une intervention décisive en première période, et aucune baisse de régime de sa part malgré les deux buts encaissés par son équipe.

Todibo (5,5): Comme à Troyes la semaine dernière, il n'a pas été très serein mais a haussé le ton suite à la réduction du score de Youcef Atal.

Daniliuc (5): Préféré aux deux latéraux de métier que sont Atal et Lotomba, il s'est bien battu, bien que souvent mis à contribution par un remuant Toko-Ekambi. Remplacé par Youcef Atal (67', voir ci-dessus). 

Gouiri (5): Il a longtemps semblé être le joueur niçois qui pouvait forcer la décision pour le Gym, mais au final, et en dépit de toute sa bonne volonté, il n'a jamais pris à défaut Léo Dubois dans cette partie. Remplacé par Alexis Claude-Maurice (77'), auteur d'une passe décisive pour Guessand.

Thuram (6): Il n'a pas hésité à se projeter vers l'avant malgré la prestation poussive de son équipe pendant une bonne partie de la rencontre. Passeur décisif pour Youcef Atal, il a porté son équipe dans le dernier quart d'heure.

Lemina (5): En difficulté dans cette rencontre au cours de laquelle il a globalement été en-dessous de son compère Thuram, il n'a pas apporté l'agressivité qui le caractérise d'habitude. Remplacé par Pablo Rosario (67'). 

Boudaoui (4,5): Il a montré beaucoup de disponibilité, mais a rarement été servi dans le bon tempo. Il n'a pas non plus réussi à combiner avec ses partenaires et n'a eu final eu aucune influence sur le jeu de son équipe. Remplacé par Lucas Da Cunha (67'), auteur d'une entrée intéressante. Il a apporté plus de dynamisme à Nice qui en manquait cruellement avant cela.

Delort (6): Un total de huit tirs, une activité incessante à la pointe de l'attaque. Il était de loin l'élément offensif niçois le plus en jambes, et il a égalisé en transformant le penalty obtenu préalablement par Atal.

Dolberg (4,5): L'attaquant danois s'est battu, comme souvent, et bien qu'il se soit procuré une occasion nette dans le premier acte, il n'a pas vraiment pesé sur la rencontre. Remplacé par Evann Guessand (83'), qui a offert la victoire à l'OGC Nice à la dernière minute.

 

Lyon (4-2-3-1):

 

Lopes (6): Une grosse première période avec des arrêts devant Delort et Dolberg. Plus trop de travail ensuite, mais il a assisté, impuissant, à la révolte des Aiglons dans les dix dernières minutes. Il ne peut rien sur les frappes de Youcef Atal et Evann Guessand et plonge du mauvais côté sur le penalty de Delort.

Emerson (4): Il n'a pas eu l'apport offensif attendu et qu'on lui connaît. Il commet une faute évitable sur Atal dans la surface après avoir raté son contrôle et a fragilisé son équipe à un moment charnière.

Denayer (4,5): A l'instar de Jérôme Boateng, il sort une copie propre jusqu'à la réalisation de Youcef Atal. Il est pris dans son dos par la passe, certes involontaire, de Claude-Maurice sur l'ultime réalisation de la partie.

Boateng (4,5): Très concentré et présent physiquement, il est auteur de l'ouverture qui amène le but de Toko-Ekambi. En revanche, suite à l'expulsion de Kadewere, il a perdu ses nerfs et est sorti de son match. Il laisse Guessand terminer l'action qui permet à cette équipe de Nice de prendre les trois points.

Dubois (5,5): Il s'est montré solide pendant la quasi-totalité de la rencontre, en gagnant presque tous ses duels avec Amine Gouiri. Offensivement, il a plus apporté que Emerson Palmieri. Il n'est pas impliqué sur les buts niçois.

Bruno Guimarães (5): Il a très bien commencé, avec un nombre important de ballons touchés, puis il a connu un moment de moins bien qui a coïncidé avec la montée en puissance des azuréens en fin de rencontre.

Caqueret (5): Une belle activité en première période, puis au fur et à mesure il a un peu disparu de la circulation. Il n'a pas su contenir la furie des joueurs niçois dans le dernier quart d'heure de la rencontre.

Toko-Ekambi (6): Très en jambes, l'attaquant camerounais a confirmé que Nice était l'une de ses proies préférées dans l'élite, avec une ouverture du score en deux temps après la demi-heure de jeu. Il est ensuite resté menaçant jusqu'au bout. Remplacé par Thiago Mendes (88'). 

Aouar (6): Très à l'aise au poste de numéro 10, il a confirmé qu'il était un joueur intéressant à ce niveau du terrain. Il a fait preuve de sang froid pour convertir la seule occasion qu'il a pu se procurer. Remplacé par Sinaly Diomandé (90'). 

Kadewere (3): Il était le joueur offensif lyonnais le plus décevant cet après-midi. Pas forcément dans le rythme, il rate dans un premier temps une énorme occasion face au but, puis il est auteur d'un tacle en retard dangereux sur Bard à cinq minutes de la fin. Un geste lourd de conséquences puisque Nice va renverser la situation.

Paqueta (5,5): Ce n'était pas sa meilleure prestation, et pourtant il a tout de même été dangereux, avec le premier tir cadré de la rencontre dès les premiers instants. En position de faux numéro 9, il a touché pas mal de ballons dans le dernier tiers du terrain et s'est offert une passe décisive pour Houssem Aouar.