OGC Nice (OGCN), MHSC : Le président de Montpellier règle ses comptes avec Andy Delort

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Le président de Montpellier, Laurent Nicollin, n'a toujours pas digéré le départ d'Andy Delort à l'OGC Nice. Le patron des Héraultais n'a pas apprécié la façon choisie par son ancien attaquant.

«Il me l'a annoncé 10 ou 15 jours avant la fin du mercato. C'était 4 ou 5 jours avant le match de Lorient. J'étais parti en vacances avec mes enfants et il m'a passé un coup de fil car on venait de refuser une offre de Nice et lui souhaitait y aller. On s'était vu plusieurs fois, il ne m'en avait jamais parlé même si je savais qu'un matin, avec son changement d'agent, j'allais recevoir un appel, je ne suis pas trop débile. On ne va pas s'apitoyer sur Andy qui est quelqu'un que j'apprécie et qui a porté pendant 3 ans très haut les couleurs du club, même si l'histoire finit peut-être mal pour vous, pour moi, en eau de boudin, a poursuivi Nicollin. Quand tu as une fiancée qui ne veut pas coucher avec toi, tu ne peux pas l'attacher. Si elle s'en va, elle s'en va, tu en trouves une autre et voilà. Je comprends que les gens soient déçus, moi le premier, surtout sur la manière», a déclaré le dirigeant sur France Bleu Hérault.