Liga – 4ème j. | Les notes de Valence – Betis (0-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Canales (6,5) : Certes, il a connu un petit coup de mou physique en fin de match et on l’a moins vu à partir de l’heure de jeu. Mais avant cela, il avait réalisé un match complet: très peu de pertes de balle, beaucoup de ballons touchés et une grosse activité qui a permis d’étouffer les 4 milieux de Valence.

Valence (4-4-2)

Jaume (5,5) : Il n’a quasiment rien eu à faire mais il est resté vigilant. Un match sans faute à part une légère erreur de relance.

Gaya (6) : Solide défensivement, il sauve son équipe sur l’action d’Inui en repoussant le ballon sur sa ligne. Offensivement, il ne s’est pas énormément proposé dans les 30 derniers mètres mais ses centres ont été plutôt bons.

Paulista (5,5) : Un match correct. Assez bon dans la relance, il a parfois semblé en retard sur certaines actions et a d’ailleurs récolté un jaune pour une intervention limite.

Diakhaby (6,5) : L’ancien lyonnais a été solide tout au long du match et fait preuve d’une complémentarité assez intéressante avec Paulista.

Piccini (6) : Actif offensivement sans être tranchant, il a parfois laissé quelque espaces dans son dos que les joueurs du Betis ont exploité.

Cheryshev (4) : Match assez insipide pour lui. Il n’a jamais semblé en mesure de faire la différence. Remplacé par Batshuayi (77′).

Kondogbia (non noté) : Sorti sur blessure (14′) et remplacé par Wass (5,5). Celui-ci, placé dans une position reculée assez inhabituelle, ne s’en est pas trop mal sorti. La complémentarité avec Parejo n’était cependant pas toujours évidente.

Parejo (5) : Nerveux en début de match, il aurait pu être exclu rapidement pour un coup de coude. Il a eu moins d’impact que d’habitude sur le jeu de son équipe et a semblé dépassé par la paire Guardado – Canales. Il aurait néanmoins pu marquer mais sa volée s’est écrasée sur la barre.

Torres (4) : Très discret, le jeune joueur de 18 ans n’a pas été assez tranchant et n’a pas su assez combiner avec Piccini, malgré les montées de ce dernier. Remplacé par Guedes (63′).

Rodrigo (5,5) : Quelque bons contrôles orientés, des remise intéressante et un petit sombrero au passage. Le buteur a été très bon loin de la zone de vérité, mais a manqué de tranchant dans les 30 derniers mètres adverses, malgré une superbe passe pour Parejo.

Gameiro (4,5) : Plusieurs actions positives en début de match. Mais le Français a ensuite peu à peu disparu.

Betis (3-5-2)

Lopez (4,5) : Très peu de travail pour lui. Sa sortie manquée (main à l’extérieur de la surface) aurait pu coûter cher à son équipe.

Sidnei (6) : Match solide à l’exception d’une grosse erreur d’alignement sur l’action de Parejo.

Bartra (6,5) : A l’aise défensivement et serein dans ses relances, l’ancien Barcelonais est parfois intervenu assez haut pour couper les offensives adverses.

Mandi (6,5) : Il a sans doute réalisé moins d’interventions que Bartra mais il est resté très solide et a relancé proprement son équipe en ne perdant que très rarement le ballon.

Firpo (5,5) : Plutôt meilleur dans la moitié de terrain adverse que quand il faut défendre. Quelque erreurs de placement qui ont eu pour conséquence de faire briller Sidnei.

Guardado (6,5) : Sobre et efficace dans le relance, il a formé une paire très complémentaire avec Canales et a su épauler ce dernier en fin de match.

Inui (4) : Quelque bonnes prises de balle et des accélérations en début de match. Puis une disparition progressive. Remplacé par Joaquin (63′), qui a apporté un second souffle à son équipe.

Canales (6,5) : voir ci-dessus.

Guerrero (5,5) : Un match correct, sans plus. Il a bien tenu son couloir mais ne s’est pas beaucoup projeté vers l’avant.

Boudebouz (4,5) : Il délivre un caviar pour Inui qui aurait pu donner lieu au seul but de cette rencontre. A part ça, quelque bonnes actions par intermittence mais un ensemble trop neutre. Remplacé par Lo Celso (77′), auteur d’une très bonne rentrée pour sa première avec le Betis.

Sanabria (3) : Absolument invisible, il a touché 11 ballons avant de céder sa place à Leon (68′).

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.