Liga – 31ème j. | Les notes de Real Madrid – Eibar (2-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’homme du match : Benzema (8) : L’homme providentiel du Real Madrid. Capitaine en l’absence de Sergio Ramos, l’attaquant français a guidé son équipe vers la victoire grâce à deux coups de tête salvateurs. Précieux par ses appels de balle incessants et son aisance technique, il sort l’équipe entrainée par Zinedine Zidane du piège tendu par les Basques. Très en forme, il est désormais impliqué sur 9 des 11 derniers buts du Real Madrid. A voir comment ses partenaires ont cherché à lui offrir le triplé, il est dorénavant l’attaquant vedette du club madrilène.

Real Madrid (4-3-3)

Navas (4,5) : De retour dans la cage madrilène depuis la nomination de Zinedine Zidane, le gardien costaricain a été très peu sollicité. Toutefois, il est l’auteur de relances approximatives et semble se coucher très tôt sur l’ouverture du score.

Odriozola (6,5) : Bousculé par l’agressivité de Cucurella en première mi-temps, le latéral droit espagnol réalise une seconde période brillante. Sérieux défensivement, il a constamment accompagné Asensio dans les offensives madrilènes pour apporter le surnombre.

Varane (4,5) : Bousculé par le jeu de corps d’Enrich, le champion du monde n’a pas dégagé sa sérénité habituelle et fut coupable de pertes de balles inhabituelles. La seconde période lui a toutefois permis de réaliser des sorties de balle autoritaire et de montrer qu’il est désormais l’un des leaders du Real Madrid.

Nacho (5) : Titularisé à la place de Sergio Ramos, sanctionné par Zinedine Zidane après la défaite à Valence, l’international espagnol a répondu présent dans les duels mais n’a pas brillé dans les premières relances.

Reguilon (5) : Titulaire sous Solari, il assurait aujourd’hui l’intérim en raison de la suspension de Marcelo. Pris dans son dos sur l’ouverture du score, il est auteur d’une seconde mi-temps plus intéressante notamment par sa présence offensive.

Valverde (5) : Préféré à Casemiro dans l’entre-jeux madrilène, il réalise une performance intéressante. Bousculé en première période, à l’image de son équipe, il a gratté de nombreux ballons et réussit à se projeter durant la seconde mi-temps.

Modric (4) : Le ballon d’or fut coupable de nombreuses pertes de balles inhabituelles et ne parvint pas à mettre son équipe dans l’avancée. Remplacé par Kross (76′), passeur décisif sur le but victorieux de Benzema et dont les transversales chirurgicales permis à son équipe d’étirer le bloc d’Eibar.

Isco (6) : Revigoré depuis le retour de Zinedine Zidane sur le banc, l’international espagnol fut l’auteur de gestes techniques de grandes classes. Il était l’un des seuls à surnager dans la première période insipide de son équipe. Précieux dans sa faculté à casser les lignes et sa précision technique. Remplacé par Brahim Diaz (90′), percutant.

Bale (2,5) : Copieusement sifflé par le public de Bernabeu, le Gallois réalise une performance médiocre. Coupable de pertes de balles grossières, il ne parvint pas à hausser son niveau de jeu malgré le retour des vestiaires encourageants de son équipe. Remplacé par Lucas Vasquez (76′), très remuant et qui aurait du être recompensé d’une passe décisive pour Benzema.

Benzema (8) :  Voir ci-dessus.

Asensio (7) : L’international espagnol confirme son retour en forme. Peu en vue en première période, son repositionnement sur la droite de l’attaque madrilène après la pause fut salvateur grâce à sa complémentarité avec Odriozola. Auteur d’une passe décisive sur l’ouverture du score, il fut dangereux sur l’ensemble de ses prises de balles.

Eibar (4-5-1) 

Dimitrov (4,5) : Peu sollicité en première période, il ne peut pas faire grand chose sur les deux buts inscrits par Benzema. Il est toutefois auteur d’une faute de main grossière qui aurait du offrir le triplé à l’attaquant français.

De Blasis (5,5) : Auteur de centres intéressants, il parvint à bloquer Asensio puis Bale sur son côté. Plus en difficulté lors de l’entrée en jeu de Lucas Vasquez.

Ramis (6) : Solide dans le jeu aérien, la sortie prématurée du capitaine coincide avec la baisse de régime de son équipe. Avant sa blessure, il avait réussi à contenir Benzema dans ses déplacements. Remplacé par Orellana (54′), dont le déchet technique ne permis pas de soulager son équipe.

Oliveira (4,5) : Très présent en première période, il oublie Benzema dans son dos lors du premier but madrilène. La sortie de son compère en défense centrale semble avoir bousculé son équilibre.

Cote (5,5) : Rugueux, l’ancien joueur de l’AS Roma fut l’auteur de montées de balles intéressantes. Très percutant en première période, il fut plus en difficulté après la permutation d’Asensio sur son côté.

Escalante (6,5) : Tour de contrôle du milieu de terrain de l’équipe Basque, l’argentin fut précieux par sa faculté à casser les lignes. Sa passe dans le dos pour l’ouverture du score de Cardona est lumineuse. L’entrée en jeu de Kross privant Eibar de ballons, il fut moins en vue en deuxième mi-temps.

Alvarez (4) : Beaucoup moins présent que ses compères du milieu de terrain, son passage en défense centrale après la sortie de Ramis ne fut pas couronné de succès.

Jordan (6) : Précieux par sa qualité technique et particulièrement présent à la récupération en première période, il parvint à priver Modric de munitions.

Cardona (5,5) : Titulaire surprise à la place de Pedro Leon, il fut l’un des éléments moteurs de l’attaque de son équipe en première mi-temps. Prêté par le FC Barcelone, il ouvre le score avec sang froid. Moins disponible après la pause. Remplacé par Peña (72′), peu sollicité.

Cucurella (5) : Très disponible en début de match, il offrit une opposition compliquée à Odriozola par son agressivité notamment. Dangereux dans ses centres, il fut progressivement éteint par l’excellente deuxième mi-temps du latéral madrilène. Remplacé par Charles (84′).

Enrich (5) : Précieux dans son jeu dos au but en première mi-temps il posa de grandes difficultés à l’axe central madrilène. Esseulé en attaque, il fut privé de munitions en deuxième mi-temps devant le pressing haut des joueurs de la Casa Blanca.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.