Liga – 29ème j. | Les notes de FC Séville – Atletico Madrid (1-0)

Homme du match : Navas (7,5) : Fort d'une entente parfaite avec Suso, l'international de 35 ans s'est montré infatigable sur son couloir droit. Toujours appliqué dans ses transmissions, il surprend la défense adverse d'un superbe service pour Acuna finisseur. Qui de mieux qu'un latéral-ailier pour exploiter le point faible du système de Simeone : les centres le long de la ligne de but ?

FC Séville (4-3-3) : 

Bono (7) : Pas énormément sollicité, le marocain a su répondre présent quand son équipe avait besoin de lui. Il effectue quelques arrêts importants et ne commet pas d'erreurs à la relance.

Navas (7,5) : voir ci-dessus.

Kounde (7) : Vigilant près de son but, le jeune français a trop d'énergie pour attendre que le jeu vienne à lui. Doté d'une justesse technique remarquable, il n'hésite pas à tenter des passes difficiles ou à faire 40m balle au pied pour trouver un coéquipier plus avancé.

Diego Carlos (7) : Impérial dans ses duels et doté d'une excellente capacité d'anticipation, Diego Carlos a étouffé Suarez et permis au FC Séville de passer 90 minutes presque sereines.

Acuna (7,5) : Plutôt solide défensivement, l'arrière gauche a pu profiter du jeu axial des Colchoneros pour exploiter son couloir sur toute sa longueur. D'abord associé à Lucas Ocampos puis laissé libre par les dézonages de l'argentin, il est présent au bon moment pour reprendre parfaitement le centre de Jesus Navas.

Jordan (7) : Tout n'est pas à retenir dans la prestation de Joan Jordan, mais une grande partie. Malgré quelques erreurs techniques en début de match, il s'est montré mobile et très créatif, en clé de voûte incontournable d'une équipe Sevillista très écartée. Remplacé par Gudelj (87ème).

Fernando (7,5) : Très actif en pointe basse du milieu sevillan, le brésilien a parfaitement rempli son rôle. Capable de compenser les sorties offensives de Koundé, auteur de nombreuses interceptions et propre dans ses ressorties de balle, Fernando s’est même offert le luxe de tenter des appels dans le dos des colchoneros. Bref, défenseur, milieu et attaquant, le joueur de 33 ans est l’un des grands artisans de la victoire du jour.

Rakitic (5) : Drôle de réflexe que de se jeter par terre quand on nous marche sur le pied; Rakitic se plie aux déplorables règles du football moderne où tout est permis pour obtenir un penalty. Assez étouffé par une grosse présence adverse au coeur du jeu, le croate n'a pas pu s'exprimer comme il l'aurait voulu.

Suso (6,5) : Dans un autre registre que son homologue à gauche, Suso anime son aile de son toucher de balle impeccable et ses passes précises. Dangereux en début de rencontre sur une belle frappe brossée, il casse d'une superbe passe la meilleure ligne défensive de Liga pour lancer l'action du but. Remplacé par Gomez (77ème).

De Jong (4) : Très discret jusqu'à sa sortie, le néerlandais a dû passer une soirée très frustrante aux côtés de Felipe, Gimenez et Hermoso. Il sort à la 63ème remplacé par En Nesyri.

Ocampos (5,5) : Plutôt en jambes le long de son aile gauche, l'ancien Marseillais rate son duel aux 11 mètres face à Jan Oblak puis tente sans succès de se rattraper. Une fois encore, il n'est pas avare d'efforts mais doit, comme beaucoup, apprendre que demander des penaltys pour des fautes inexistantes ne fera pas de lui un meilleur joueur. Remplacé par Vazquez (87ème).

Atletico Madrid (5-3-2) :

Oblak (7) : Derrière une défense parfois trop perméable pour les standards rojiblancos, Oblak s'est d'abord porté seul garant de l'étanchéité madrilène. Il sauve les siens à plusieurs reprises en début de match avant d'être battu par une tête croisée imparable signée Acuna.

Trippier (6) : Pas toujours appliqué dans ses transmissions, Trippier est resté solide derrière en gagnant de nombreux duels. Il tente d'apporter de la vitesse sur son couloir mais ses centres ne suffisent pas à inquiéter l'adversaire.

Gimenez (6) : Patron de la défense, l'uruguayen a eu le mérite de commettre moins d'erreurs que ses partenaires. Très actif dans la surface et à ses abords, il est, comme ses coéquipiers, impuissant sur la tête d'Acuna.

Felipe (5,5) : Très mal parti avec un carton jaune écopé dès la 5ème minute pour un tacle grossier, le brésilien ne s'en sort finalement pas si mal et signe plusieurs interventions décisives.

Hermoso (4) : D'ordinaire infranchissable, Mario Hermoso n'était pas dans son élément ce soir. Pris de vitesse par Suso et Navas à plusieurs reprises, il est fautif sur le but adverse avant de rater l'immanquable; une occasion en or de revenir au score qui se termine dans les tribunes. Remplacé par Kondogbia (74ème).

Lodi : Sorti sur blessure après 33 minutes pas vraiment éblouissantes, Lodi ne sera pas noté, et c'est pour le mieux. Remplacé par Correa (5) qui n'apporte pas grand chose, sinon une touche technique dans des combinaisons bien trop souvent infructueuses.

Llorente (6) : Seul joueur à vraiment tenter des choses dans l'animation offensive, Llorente n'a pas su trouver les espaces pour faire la différence, mais c'est dur de lui en vouloir car il n'a vraiment pas été aidé.

Koke (6) : Utile à la construction comme à la récupération, Koke n'a pas brillé mais il est loin d'être le premier responsable du mauvais résultat.

Saul (5,5) : Rapidement repositionné arrière gauche, le rojiblanco de toujours n'a malheureusement pas su se projeter comme à son habitude. Il demeure important défensivement avec plusieurs tacles décisifs et une bonne présence aérienne.

Lemar (5,5) : Intéressant dés qu'il a eu quelques mètres devant lui, le français n'a pas suffisamment pesé dans le rôle très axial qui était le sien aujourd'hui. Remplacé par Herrera (74ème).

Suarez (3,5) : Pas plus impliqué dans le jeu que le numéro 9 adverse, Suarez a eu le mérite de se faire remarquer en importunant l'arbitre pour réclamer des penalties (lui aussi !) ou contester ses décisions. Il y gagne un carton jaune qui lui permettra de se reposer lors du prochain match face au Bétis.