Coupe de la Ligue – 1/8ème | Les notes de Orléans – PSG (1-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Marquinhos (7) : Redoutable dans le jeu aérien et l’engagement, il est devenu le véritable guerrier de cette équipe sous l’ère Tuchel. Il s’est baladé sur le pré avec son bouc et se cheveux au vent façon Narcos.

Orléans (4-3-3)

Renault (6,5) : Rien à se reprocher, sauf peut être sa montée sur corner un poil précoce.

Furtado (5) : Dans l’esprit du soir : la défense avant tout !

Mutombo (5) : Synchro à merveille avec Bouby pour mettre hors-jeux les parisiens.

Bouby (6) : A fait dire aux commentateurs de Canal au moins huit fois : « ils sont très bien alignés ».

Pinaud (5) : Un front contre front virile à souhait avec Di Maria.

Lopy (7) : Aiguisé comme une lame, pointu comme un couteau, chauffé comme une flamme et puissant comme un fusil d’assaut.

Ziani (5) : Il a eu des bons coups a jouer sans pour autant les exploiter à merveille.

Avounou (4) : Trop neutre, trop tendre.

Ephestion (6) : Il a tout donné façon Maitre Gims avant de laisser sa place à D’arpino à la 74′.

Cissokho (6,5) : Très disponible sur son côté, il a été très en vue. Petit bémol, la précision de ses centres.

Le Tallec (4) : A la réception de plusieurs centres de Cissokho en première, il a un peu disparu ensuite. Suspendu à la 30′ pour un croc-en-jambe sur Silva, puis remplacé par Tell à la 82′.

PSG (3-43)

Areola (5) : Si peu inquiété qu’il s’est fait une lombalgie. Remplacé par Buffon à la mi-temps.

T. Silva (7) : Impérial dans l’état d’esprit, en bon capitaine qu’il est.

Marquinhos (6,5) : Voire ci-dessus.

Kimpembe (6) : Quelques gourmandises dans la relance mais toujours autant d’efficacité.

Alves (5) : Un missile de coup franc et des gueulantes. La classique.

Nkunku (4) : Partout et nul part à la fois. Remplacé par Diaby qui a fait la différence avec classe quand ça chauffait pour Paname (77′).

Draxler (4) : Ah bon il était là ?

Bernat (5) : Quelques accélérations sans forcer pour autant, à l’image de Paris finalement.

Di Maria (6) : Une pauvre implication avant une passé décisive sublime pour Cavani, puis une blessure à cause du terrain. Angel Dramatique. Remplacé par Mbappé.

Cavani (5,5) : Pas grand-chose mis à part un but, de toute beauté, qui lui permet d’égaler le record de Pauleta dans la compétition (15).

Choupo-Moting (4) : Pas brillant mais volontaire : le bon scout.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.