Accueil * Coupe de la Ligue (FRA) * C.de la Ligue – Demi-Finale | Les notes de Strasbourg – Bordeaux...

C.de la Ligue – Demi-Finale | Les notes de Strasbourg – Bordeaux (3-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Ajorque  (7,5) : manque de peu le but sur un centre venu de la gauche (7e). L’homme providentiel de 2019. Il manque de peu le but sur un centre venu de la gauche en début de match ? Il se rachète 40 minutes plus tard sur un centre de la droite. C’est encore lui qui est à l’origine du second but, en délivrant une transversale parfaite à Lala. Il dévie magnifiquement le ballon pour Mothiba sur le troisième but. Remplacé par Prcic, présent et soyeux.

Strasbourg (3-5-2)

Bi. Kamara (3) : Sa sortie hasardeuse sur l’ouverture du score bordelaise est digne d’une manchette de volley-ball. Un sport qui lui permettrait de camoufler aisément son abominable jeu au pied.

L. Koné (5,5) : Il a clairement pris le rôle de relanceur dans la défense à trois strasbourgeoise, ce qui lui a plutôt bien convenu. Auteur de très bons décalages et intéressant dans ses montées, il a en revanche été plusieurs fois bougé physiquement par Karamoh. Etonnant.

S. Mitrovic (5,5) : Son pied droit avait envoyé un amour de reprise sur corner en début de match, pas loin de tromper Costil. Vexé, ce même pied s’est vengé en cisaillant les jambes des attaquants girondins. Reprise croisée qui finit au-dessus des cages pour son retour.

Martinez (5) : Il a moins montré d’assurance que lors de ses dernières sorties. Une perte de balle très dangereuse à la 20e aurait même pu coûter très cher à son équipe.

Lala (6,5) : Sa percée énorme puis son superbe ballon délivré pour Mothiba ont illuminé le début de la rencontre. Peu en vue et pas dans le tempo ensuite, il s’est même fait enrhumé par Karamoh sur l’action à l’origine du corner victorieux bordelais. Une réaction ? Deux passes dé’ et un centre à l’origine du troisième pion. Rien que ça.

I. Sissoko (6) : Monstrueux avec le ballon. Il a effrayé Costil d’un missile à la 20e, et aurait peut-être pu espérer un pénalty avant la pause. Las, il n’aura qu’une biscotte.

Yo. Fofana (5,5) : Le symbole de la mauvaise entame strasbourgeoise. Il a été très peu en vue et n’a pas su opposer de résistance à la possession bordelaise. Le manque d’expérience s’est fait ressentir. Il se rattrape très bien par la suite.

Thomasson (4,5) : Il n’a pas été le plus en vue ce soir. Régulièrement sans solution, il s’est toutefois montré sur quelques séquences de jeu court.

Caci (5) : Très actif au début de match. L’essentiel de l’activité strasbourgeoise a penché sur son côté, dû notamment au coup de mou de Lala. Mais globalement mal servi, il n’a finalement pas été en réussite sur ses centres et montées.

Mothiba (6,5) : Pour son premier gros test depuis 2019, Mothiba a peut-être tout raté en première période. Point d’orgue, ce duel face à Costil où, désespérément seul, il rate son contrôle et bute sur le portier marine et blanc. Paradoxalement, sa superbe seconde période commence par un raté, qui surprend la défense bordelaise et permet à Ajorque d’égaliser. Il vient planter les deux but suivants sur deux centres de Lala. Remplacé par Nuno Da Costa, venu toucher du bois.

Ajorque (7,5) : Voir ci-dessus

Bordeaux (4-2-3-1)

Costil (4) : Un duel face à Mothiba et un missile de Sissoko à gérer en première période. Trois tirs cadrés, trois buts encaissés en seconde. Deux salles, deux ambiances.

Poundjé (4) : Utile pour gratter du temps sur les touches. Sinon, il est toujours aussi imprécis sur ses centres.

Koundé (5) : Très solide en première mi-temps, où il a notamment stoppé héroïquement Lala puis Sissoko. La seconde est nettement plus compliquée pour lui, où son marquage trop laxiste a coûté un voire deux buts.

Pablo (5,5) : Pour son retour aux affaires, le central brésilien a mis une dizaine de minutes à se mettre en jambes. Il a tout mangé pendant les trente suivantes, puis a fait une sévère indigestion en seconde période.

Sabaly (6) : L’un des plus remuants et réguliers côté bordelais, avec une très bonne capacité d’accélération. Sa qualité de centre et son repli défensif alternatif constitueront les deux points noirs de sa prestation.

Otavio (5) : Sur courant alternatif, comme tout le onze bordelais. Une aisance technique agréable en première période, transparence totale et ballons perdus en seconde.

Plasil (4,5) : Comme toute son équipe, il a montré deux visages totalement opposés. Le Plasil serein et dominateur de la première mi-temps est revenu faire des courses à l’aveuglette lors du second acte. La vieillesse est un naufrage, sans doute. Remplacé par Basic.

Karamoh (5) : A l’origine du but bordelais, il a apporté du danger sur des centres et des accélérations. Ses ouvertures intéressantes sur les contres sont ternies par son manque de repli défensif. Remplacé par Cornélius, venu passer un frisson dans les travées de la Meineau.

Sankharé (4,5) : Meneur de jeu, comme souvent cette saison, il marque d’une mine dans un but vide. Et c’était vraiment tout. Remplacé par Kamano, venu gonfler ses stat’.

Kalu (5,5) : Il a été assez concentré en première période, se repliant efficacement et se payant le luxe d’une tentative sur le coup d’envoi. Mais, à l »image de son stop monumental administré par Martinez, il n’a jamais trouvé la solution en seconde période.

Briand (6) : Des déplacements intéressants pour son équipe et une mobilité vraiment importante. Pas récompensé en première période, il n’a rien pu montrer en seconde période, jusqu’à ce que Kamano lui offre le second but bordelais.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.