Coupe de France - 1/4 de finale | Les notes de Canet - MHSC (1-2)

Homme du match : Delort (7,5) :

Difficilement trouvé dans de bonnes conditions aujourd'hui, le numéro 9 a profité d’un coup franc joué rapidement pour remettre Montpellier dans le coup ; puis d'un penalty à la 84e pour qualifier son club. Une immense quantité d’énergie a été dépensée par l’international algérien.

 

Canet Roussillon (4-3-3) :

Ferry (5) : Étrangement assez peu inquiété face aux pensionnaires de Ligue 1, le fidèle portier catalan n'a pas souvent été sollicité par les attaquants montpelliérains. Il ne peut rien sur les deux buts concédés.

Ba (5,5) : Très bon dans son couloir gauche, le Sénégalais de 34 ans a marqué de très près Gaëtan Laborde afin que celui-ci ne puisse pas s'approcher des buts gardés par Ferry.

Diarra (6) : Excellent dans sa propre surface de réparation, l'international mauritanien a été primordial pour annihiler les offensives adverses. Au sol ou dans les airs, il a rarement été pris à défaut ce soir.

Mbimba (5) : Attentif durant cette rencontre, le défenseur a repoussé un nombre incalculable de ballons grâce à son bon jeu de tête. Il provoque un penalty en toute fin de match à cause d'une faute sur Wahi.

Martin (6,5) : Remarquable dans l’abnégation défensive et offensive, le latéral de 25 ans a tout bonnement mis en échec constant Mavididi ET Cozza ! Avec de justes tacles et une faculté impressionnante à se projeter vers l'avant, Quentin Martin a été maître de son côté avec la complicité de son ami Yohan Baï. Remplacé par Hamdi à la 91e.

Posteraro (5,5) : Omniprésent dans l'entre-jeu, l'enfant de la maison a effectué un travail sans relâche en termes de transmission du ballon. Néanmoins, il connut plus de mal à contenir Sambia, ou bien même Jordan Ferri. Il rata l'occasion de faire le break durant la première mi-temps.

Lybohy (5) : Présent défensivement, le milieu de terrain a eu quelques difficultés à  relancer proprement. Sa capacité à couper les trajectoires de passes adverses a aidé son équipe à ne pas subir d'attaques dangereuses de la part des Montpelliérains. Remplacé par Gasparotto à la 78e.

Vercruysse (6) : Opportuniste ce soir, le jeune joueur de bientôt 21 ans a cru en chaque ballon qui pouvait être exploitable offensivement. C'est d'ailleurs sur l'un d'eux qu'il provoqua une faute d'Hilton dans sa surface ; penalty transformé par la suite pour ouvrir le score. Remplacé par Koné à la 67e.

Ouadoudi (5) : De bonnes idées sont venus à l’esprit du numéro 8, mais il a manqué de justesse dans le camp adverse. Ceci est regrettable tant il réussissait de bons gestes techniques, mais ne redonnait pas assez vite son ballon. Remplacé par Atlan à la 91e.

Pioton (5,5) : Souvent dans son propre camp, l’avant-centre a joué dos au but la plupart du temps afin de faire remonter le bloc-équipe de Canet.

Baï (6) : Buteur lors de ses deux derniers matches dans cette compétition, il n’a pas réussi à rééditer cette performance face à Montpellier. Amateur de petits ponts ce soir, l’ailier a été très remuant sur son côté et a souvent pris le dessus sur ses adversaires.

 

Montpellier (4-3-3) :

Bertaud (5,5) : Assez peu inquiété durant cette rencontre, le gardien héraultais concède malgré tout un penalty à la 25e minute où il ne pouvait rien.

Cozza (5) : Match compliqué de la part du latéral gauche qui a perdu de nombreux ballons, ainsi que de nombreux duels face à Quentin Martin. Baï l'a également mis en difficultés de par ses prises de vitesse où Cozza n'arrivait pas à suivre.

Congré (6) : Suite à l'exclusion d'Hilton, c'est donc un autre vétéran qui prit les pleins pouvoirs de l'arrière-garde montpelliéraine : à savoir Daniel Congré du haut de ses 36 ans ! Il a rayonné dans les duels au retour des vestiaires, lui qui avait été plus friable avant cela.

Hilton (2) : Fautif, au bout d’une vingtaine de minutes, après avoir déséquilibré Vercruysse dans sa surface, le joueur de 43 ans est rapidement exclu du match et occasionne un penalty en faveur du Petit poucet !

Sambia (5,5) : De bonnes combinaisons avec Ferri à mettre à son actif, qui lui ont permis de pouvoir s'installer dans le camp adverse. Il a bien bloqué Ouadoudi qui stéréotypait trop son jeu, puis repartait rapidement de l'avant en contre-attaque.

Savanier (7) : Jeu long, jeu court, presque tout a réussi à Teji Savanier tant il a eu une réussite totale quant à ses transmissions. Ses transversales de grande qualité ont toujours trouvé preneur. Difficilement cadré par les milieux adverses. Remplacé par Chotard à la 86e.

Ferri (6) : Particulièrement en vue au niveau de la ligne médiane, le maître à jouer formé à l'OL a été le dépositaire du jeu de Montpellier lors de ce quart de finale. Il a délivré de bonnes passes pour ses attaquants dans le camp canétois. Remplacé par Le Tallec à la 62e.

Mollet (non noté) : Sacrifié après l'exclusion de son capitaine, le milieu n'avait jusqu'alors pas beaucoup touché le cuir. Remplacé par Ristić (5) afin de rééquilibrer le MHSC.

Mavididi (3) : Absent des débats, l'Anglais n'a pas été dangereux ce soir, la faute à la très bonne défense du latéral droit adverse. Régulièrement stoppé aux abords des seize mètres cinquante de Ferry. Remplacé par Wahi à la 63e.

Delort (7,5) : Voir ci-dessus.

Laborde (4) : Serré de près par la défense adverse, l'attaquant passé par les Girondins de Bordeaux n'a pas eu de bons ballons à négocier. Il en a toutefois transmis quelques-uns de qualité à Delort notamment. Remplacé par Skuletić à la 62e.

Romain Caballero.

Voir aussi :