Premier League - 26ème j. | Les notes de Manchester City - West Ham United (2-1)

Homme du match : De Bruyne (8) : Kevin n’est décidément pas un joueur comme les autres. Assez omniprésent, on peut s’attendre à tout dés qu’il touche le ballon, prolongement de son pied auquel il n’a besoin d’accorder aucune attention. Le belge est serein, il sait que le cuir ne lui fera jamais faux bond et peut se concentrer pleinement sur l’observation du jeu. Passeur décisif et toujours irréprochable dans son placement et ses décisions, ce n’était pas le meilleur match de De Bruyne mais De Bruyne était le meilleur de ce match.

Manchester City (4-3-3) :

Ederson (4) : Le brésilien ne peut rien faire sur le but d’Antonio mais il doit plus s’appliquer dans ses relances malgré le bon pressing adverse.

Walker (6) : Pas toujours intelligent dans ses choix offensifs, l’arrière gauche des Skyblues répond présent quand il s’agit de protéger son couloir.

Stones (7) : Mission accomplie pour Stones qui n’a pas été exceptionnel mais s’en sort avec un match sans erreur : un jeu simple derrière et un apport décisif sur les phases arrêtées. Il est là au bon endroit pour reprendre avec sang froid la passe de Mahrez et permet à son équipe de vaincre une fois de plus.

Dias (8) : Encore une fois très à l’aise à la relance, Dias couronne une bonne prestation par un superbe but de la tête : son premier sous le maillot des Skyblues.

Zinchenko (6) : Dans ce rôle de latéral-milieu de terrain, on préfère Cancelo. L’ukrainien a toujours été bon pour apporter de la vitesse en partant de son couloir, mais il est bien moins à l’aise quand il faut faire circuler le ballon. Victime d’un pressing impressionnant de la part des hammers, il commet des erreurs et peine parfois à remplir ses tâches défensives.

De Bruyne (8) : voir ci-dessus

Fernandinho (6) : Très solide à la récupération, le milieu défensif a surtout joué le rôle de point d’appui en retrait durant les phases de possession. L’équipe dispose déjà de deux centraux très bons relanceurs et Fernandinho aurait donc parfois gagné à se montrer plus créatif. Remplacé en fin de match par Rodri.

Gundogan (6,5) : Très peu d’erreurs pour l’Allemand qui a encore su jouer vite et permettre au ballon de circuler rapidement. Il a les qualités pour faire la différence, mais aujourd’hui, Gundogan s’est un peu reposé sur ses partenaires.

Mahrez (7,5) : Magicien technique, Ryad Mahrez sait quand ses qualités lui permettent de passer et quand il vaut mieux faire preuve de patience. Le résultat ? Une prestation propre et un coup d’éclat (68ème) pour offrir le deuxième but citizen à John Stones.

Agüero (3) : Très discret, Agüero a eu du mal avec la défense organisée des Hammers. Obligé de redescendre très bas, il est moins à l’aise que Jesus pour accélérer le jeu. Entré à la 61ème, le brésilien ne s’est pas procuré d’occasion de but.

Torres (5,5) : Au contraire de son homologue à droite, l’espagnol n’a pas eu cette étincelle pour mettre le feu à la défense adverse. Il signe quelques importants retours défensifs. Remplacé par un Phil Foden plus entreprenant (65ème).

West Ham United (3-4-2-1) :

Randolph (5) : Match compliqué pour le remplaçant de Fabianski qui prend deux buts sans y pouvoir grand chose.

Diop (6) : Bien en place sur la ligne de trois, Issa Diop se laisse surprendre par par l’envolée de Ruben Dias pour l’ouverture du score.

Dawson (7,5) : Impérial au cœur de la charnière centrale, l’Anglais sauve son équipe à plusieurs reprises et se montre propre dans ses relances.

Cresswell (5) : Difficile de tout bien faire face à l’intenable Ryad Mahrez, Aaron Cresswell aurait pu s’en sortir bien plus mal.

Coufal (6) : À l’aise dans son rôle de piston droit, Coufal a rempli ses tâches au sein de la défense à cinq et su se montrer décisif avec l’avant-dernière passe pour l’égalisation de son équipe.

Soucek (5) : Mobile et combatif lorsque l’équipe se déploie, Tomas Soucek a parfois été approximatif dans son positionnement lors des phases de défense placée. Ce manque de rigueur coûte cher au tchèque, fautif sur le but de Stones.

Rice (7) : Patron du West Ham United, Declan Rice s’est montré rugueux au duel et assuré dans son jeu de passe. Doué techniquement, il est capable de casser des lignes en limitant le déchet et pourrait même se permettre de le faire plus souvent !

Johnson (4) : Si un joueur a déçu côté Hammers, c’est Benjamin Johnson. Souvent disponible sur l’aile gauche, il a avorté des occasions en manquant d’application et peiné à freiner Mahrez en phase défensive. Remplacé par Bowen (84ème).

Fornals (6) : Dans un registre assez simple, l’espagnol a contribué à la vitesse des transitions et au danger apporté en contre-attaque.

Lingard (6,5) : Amoureux du ballon, l’ancien mancunien n’a pas hésité à chercher l’exploit. Passeur involontaire pour Antonio, il s’est montré capable de se projeter rapidement et de mener le jeu offensif face à un adversaire supérieur.

Antonio (6,5) : Pas du genre à faire l’étalage de sa palette technique, Michail Antonio est un attaquant qui en veut. Jamais avare d’efforts, il n’hésite pas à multiplier les appels sans savoir si le ballon lui arrivera un jour. Son instinct de buteur lui permet d’égaliser en coupant une frappe sortante de Jesse Lingard. Remplacé par Benrahma (84ème).