Bundesliga - 27ème j. | Les notes de Leipzig - Bayern (0-1)

Homme du match : Müller (6,5) :

Son intelligence de jeu a une nouvelle fois été sous les feux des projecteurs cet après-midi. Avec des déplacements bien pensés, et des passes ajustées d'une main de maître, l'international allemand a été le facteur X de cette rencontre.

 

Leipzig (3-5-2) :

Gulácsi (5) : Les Munichois ne l'ont pas mis en danger très souvent aujourd'hui. Toutefois, il n'a fallu que d'une action au Bayern pour crucifier le portier hongrois par l'intermédiaire de Goretzka.

Upamecano (6) : Une répétition des dégagements à l’emporte-pièce qui a le mérite d’avoir soulagé ses partenaires en défense. Il a été important dans le marquage individuel auprès de Choupo-Moting.

Orbán (6) : Souvent là pour suppléer Mukiele, le solide défenseur de 28 ans n'a pas hésité à se jeter pour mettre le ballon en touche. Il a été bon en ce qui concernait les premières relances envers ses milieux et attaquants.

Klostermann (4,5) : En difficulté face à Sané et Kimmich, le défenseur gauche n'a pas été en mesure de contenir ces deux derniers loin de se surface de réparation.

Haidara (5,5) : Une générosité exemplaire est à souligner du côté du jeune malien. Sa deuxième mi-temps a été tout bonnement impeccable, tant il a amené le danger sur les cages gardées par Neuer. Remplacé par Poulsen à la 74e. Il ressort quinze minutes plus tard sur blessure. Remplacé à son tour par Konaté.

Sabitzer (5,5) : Nerveux à cause du fait de ne pas avoir eu les occasions espérées, le capitaine de Leipzig a malgré tout pu s'en créer deux en première mi-temps ; sans pour autant les cadrer. Chose qu'il n'a pas rééditée au retour des vestiaires, puisqu'il a saisi sa chance à trois autres reprises ; en les cadrant cette fois.

Adams (6) : Omniprésent dans sa moitié de terrain, le natif de New-York a été un élément essentiel quant à la subtilisation du ballon dans les pieds munichois. Grâce à ses nombreux efforts, son équipe ne perd "que" d'un but face au champion d'Allemagne en titre. Remplacé par Hwang à la 83e.

Olmo (5,5) : Justesse implacable. Voici comment nous pourrions résumer le match de l'Espagnol. Que ce soit dans les passes ou dans les efforts, ce joueur a essayé, tant bien que mal, de mettre ses coéquipiers dans les meilleures dispositions possibles afin de revenir au score ; en vain. Remplacé par Sørloth à la 74e.

Mukiele (5,5) : Le premier acte fut délicat pour le Français car Coman tentait régulièrement de le prendre de vitesse. Grâce à ses coéquipiers, il arrivait à le stopper net. En seconde mi-temps, il a été meilleur en le faisant seul, ce qui permettait à ses défenseurs de marquer d'autres joueurs du Bayern.

Forsberg (3,5) : Inexistant lors de ce choc, le Suédois n’a jamais réussi à prendre à défaut un Pavard attentif à ses moindres faits et gestes. Remplacé dés la mi-temps au profit de Kluivert (5).

Nkunku (5) : Avec des mouvements parfois trop stéréotypés, l’ancien parisien a fini par se heurter constamment à la bonne défense d’Hernandez.

 

Bayern Munich (4-2-3-1) :

Neuer (6) : Pas grandement inquiété par les attaquants du RBL, le champion du monde 2014 a su arrêter leurs quelques frappes cadrées.

L. Hernandez (6) : Des montées pleines d'opportunisme qui se sont presque toujours soldées par des centres dangereux. Ses replis défensifs ont permis de pouvoir annihiler les tentatives de percées de Nkunku.

Alaba (5,5) : Après avoir mal débuté le match, l'Autrichien s'est bien repris en ne laissant plus aucune chance au numéro 18 adverse. Il est d'ailleurs intervenu auprès de ce dernier en réalisant des tacles sans commettre de fautes.

Süle (4,5) : Les fulgurances de ses opposants l’ont grandement mis en danger dans ses propres seize mètres cinquante. Il a perdu de chauds ballons dans cette zone ; ceci en étant peut-être trop en confiance vis-à-vis de sa protection de balle.

Pavard (5,5) : Cela fut compliqué pour Benjamin Pavard de se projeter vers l'avant tant il a bien été bloqué. Lors des tâches défensives, il a été si propre que nous n'avons vu que très peu Emil Forsberg.

Kimmich (6) : Excellent face à ce même Emile Forsberg, le joueur passé par Leipzig entre 2013 et 2015 a exercé un pressing constant sur les milieux de terrain adverses. Ses transversales ont été d'une justesse redoutable.

Goretzka (6) : Unique buteur de la rencontre, le polyvalent milieu de terrain bavarois a été impressionnant de par son impact physique au niveau de la ligne médiane. Rarissimes ont été les fois où il a été pris à défaut dans les duels aujourd'hui. Remplacé par Musiala à la 72e.

Sané (5,5) : Percutant, le touffu joueur allemand a causé bien des dégâts dans l’arrière-garde des locaux ; plus précisément du côté de Klostermann. En effet, le numéro 10 a fait en sorte de laisser le défenseur sur place, avant de distiller de bonnes passes ; à l'image de celle à destination de Müller en fin de match. Remplacé par Martinez à la 81e.

Müller (6,5) : Voir ci-dessus.

Coman (5) : Nous savions que le tricolore avait une capacité phénoménale pour accélérer d'une seconde à l'autre, néanmoins, aujourd'hui, il fut souvent stoppé par l'abattage physique d'Orbán. Remplacé par Gnabry à la 72e.

Choupo-Moting (5,5) : Avec une mission telle que comblée l'absence de Lewandowski, le Camerounais a été intéressant sur le front de l'attaque. En se proposant régulièrement au milieu pour participer à l'animation offensive, il a tenté de décaler proprement sur ses ailiers lancés à pleine vitesse.

Romain Caballero.