* Bundesliga (ALL) *

Bundesliga - 26ème j. | Les notes de Werder Bremen - Leverkusen (1-4)


Homme du match: Moussa Diaby (8): L’ancien parisien a réalisé une prestation magnifique, démontrant, non seulement son talent, mais également  son adaptation et sa flexibilité. Tout d’abord, pour apercevoir son talent, un regard sur ses statistiques lors de ce match suffit: deux passes décisives. Deux actions décisives, où Diaby a montré sa sublime qualité de centre mais surtout de précision. A la 28’ comme lors de la 61’, Diaby a adressé un centre parfait, finissant sa course, précisément, sur la tête de l’un de ses coéquipiers. Son adaptation, ensuite, puisque Diaby a d’abord commencé sur le couloir gauche, avant de se voir être repositionné sur l’aile droite. Ce jeune joueur a toutes les qualités d’un futur grand. Il l’a de nouveau démontré ce soir au travers de ces deux aspects.

Werder Bremen (4-3-3)

J. Pavlenka (4) : Le goal de cette formation de Brême a vécu une première mi-temps très compliquée. Il a subi les assauts incessants de Leverkusen, sans sortir de parades pour sauver son équipe. Ainsi, il encaisse deux buts en première mi-temps. Il est largement fautif sur la première réalisation, où il ne couvre pas assez son angle droit. En seconde mi-temps, il sombre totalement face au réalisme de l’armada de Leverkusen.

T. Gerbe Selassie (5) : Le latéral droit de cette formation a réalisé un match très moyen défensivement parlant. Cependant, il faut souligner, sa belle inspiration à la 30’, puisqu’il est l’auteur d’une déviation astucieuse qui lui permet de marquer pour son équipe.

M. Veljkovic (5) : Le défenseur central serbe, aligné au sein d’une défense à quatre, n’a pas su se montrer décisif lorsqu’il le fallait. Ainsi, il est coupable sur le premier but de Leverkusen où, il ne marque pas suffisamment Havertz, lui laissant ainsi tout le loisir de mouvoir dans la surface de réparation. A noter, cependant, que Veljkovic a permis à son équipe, sur ce match, de relancer astucieusement et rapidement de l’arrière.

N. Moisander (4,5) : Le capitaine et défenseur central de cette formation du Werder, occupant une position de relégable, a réalisé, à l’instar de son comparse serbe de la défense, un match où il ne fut pas suffisamment décisif.

M. Friedl (3) : Le latéral gauche autrichien de cette équipe de Brême, a été l’auteur d’une mauvaise prestation. Manquant cruellement de jus et de fraîcheur, Friedl est apparu très en difficulté face au virevoltant ailier, Diaby. Ainsi, il est fautif sur le premier but, où il est en retard et laisse, de ce fait, filer l’ancien parisien dans le couloir droit. A noter, également, que Friedl est à l’origine de nombreuses pertes de balles, notamment lorsqu’il était entrain de relancer le jeu de son équipe.

M. Eggestein (4) : Le milieu de terrain n’a eu, quasiment, aucune influence dans l’entre jeu de son équipe. Voyant sa formation souffrir considérablement en deuxième mi-temps, Eggestein a, petit à petit, reculé, adoptant presque, lors de  certaines phases de jeu, une position de sentinelle devant la défense.

K. Vogt (5,5) : Sans doute le milieu de terrain le plus influent de cette formation du Werder. Le bon état d’esprit de l’allemand, ainsi que sa qualité de conduite de balle, ont permis à ce dernier, de réaliser quelques bonnes ouvertures vers ses coéquipiers de l’attaque. Malheureusement, il fut peu épaulé par ses coéquipiers et ne peut qu’être déçu par cette large défaite ce soir.

P. Bargfrede (3) : Le milieu de terrain, numéro 44 de cette formation du nord de l’Allemagne, a réalisé une prestation bien trop timide avec peu d’engagement dans le jeu. Il a manqué de créativité, à son poste qui en requiert, pourtant, constamment. Remplacé rapidement par son entraîneur, optant pour un choix plus offensif, en faisant rentrer l’allemand J. Eggestein (54’).

L. Bittencourt (5) : Malgré une passe décisive sur le seul but de son équipe, Bittencourt n’a pas été à la hauteur et au niveau de l’équipe adverse. Souvent seul, esseulé sur son côté droit, Bittencourt n’a pas trouvé les ressources pour aller contrecarrer les plans de jeu de Leverkusen.

M. Rashica (3,5) : Le numéro 7 de cette formation fut, à l’instar de ses coéquipiers, également très décevant. Il n’a pas réellement cherché à faire des efforts pour participer à la construction du jeu. Une influence limitée pour le joueur kosovar sur ce match, donc.

D. Selke (5) : A l’inverse de ses deux comparses de l’attaque, le numéro 9 et avant-centre de Brême s’est lui, montré beaucoup plus concerné et engagé dans ce match. En témoigne le volume, conséquent, de course qu’il a effectué durant cette partie. Malheureusement, il fut bien seul, au sein de son équipe, à entretenir cet état d’esprit combatif.

Bayer 04 Leverkusen (4-2-3-1)

L. Hradecky (5) : Le gardien de but finlandais, titulaire dans les cages de cette formation de Leverkusen, n’a pas eu beaucoup de travail à accomplir en première mi-temps. Il n’arrive pas à repousser le but de Selassie à la 30’ où il n’a rien à se reprocher. En seconde mi-temps, il s’est retrouvé au chômage technique, tant l’équipe adverse se montrait peu dangereuse.

M. Weiser (6,5) : Le latéral droit de cette équipe, a été très important dans le jeu de relance de sa formation. En effet, il fut toujours l’un des premiers sur le ballon, à tenter, depuis son poste de défenseur, de trouver des combinaisons, des ouvertures, pour aller de l’avant. On peut noter une bonne qualité de passe qui lui a permis d’être très influent dans la construction du jeu, ce soir. En seconde mi-temps, il marque le troisième but de son équipe (61’), de la tête, reprenant un excellent centre de Diaby.

S. Bender (5) : Quelques bonnes interventions de la part du défenseur central même si, à la 44’, il est averti pour une vilaine faute sur Bittencourt.

E. Tapsoba (6,5) : Très bon match, en revanche, pour Tapsoba, défenseur central originaire du Burkina Faso. Ce dernier fut très actif tout au long du match, apportant beaucoup de sérénité à son équipe, dès qu’il interceptait un ballon depuis sa ligne défensive. Sa belle qualité de passe et sa bonne vision du jeu, ont permis au défenseur, de combiner, notamment avec Aranguiz. Les échanges entre les deux, furent toujours fluides et amenèrent beaucoup de mouvements dans l’équipe.

D. Sinkgraven (5,5) : Très actif sur son côté gauche durant la première demi-heure de jeu, l’ancien élément de l’Ajax Amsterdam, s’est petit à petit éteint au fil des minutes. Une absence dans le jeu, qui a, légèrement, déséquilibré le jeu de Leverkusen. Dommage pour Sinkgraven, qui avait montré de beaux mouvements, notamment des débordements, en première mi-temps. Ce dernier, manquait sans doute de rythme, après deux mois sans prendre part à une rencontre.

C. Aranguiz (7) : Très belle prestation pour le numéro 20 de cette formation. Très présent dans le jeu, sa position assez basse sur le terrain, a libéré devant lui, beaucoup d’espaces. Ce champ qu’il avait devant lui, a toujours été bien exploité. Il a notamment, de nombreuses fois, combiné avec Amiri ou Diaby. Un match complet.

K. Demirbay (6,5) : Trop discret en première mi-temps, son replacement plus haut sur le terrain durant le second acte, a permis à ce joueur, de réellement trouver ses marques dans cette partie. Si bien, que ce dernier est venu inscrire son premier but de la saison! Un merveilleux ballon piqué à la 77’, suite à une belle ouverture de Amiri.

N. Amiri (5,5) : A l’instar de Demirbay, Amiri fut trop discret durant la première partie de ce match, avec seulement quelques frappes, bien trop timides. En seconde mi-temps, la réorganisation tactique de son équipe, l’a, un peu libéré. Remplacé par l’expérimenté J. Baumgartlinger (71’).

M. Diaby: Voir ci-dessus.

K. Havertz (7,5) : L’attaquant vedette de cette formation allemande de Leverkusen, a, une nouvelle fois prouvé, qu’il est doté d’un excellent sens du but. En effet, il n’a fallu à l’allemand, que deux occasions en l’espace de cinq minutes de jeu, pour réaliser un doublé (28’ puis 33’). Deux réalisations qui ont permis à son équipe, de se diriger vers une victoire tranquille.

F. Wirtz (5,5) : Premier match en Bundesliga pour le jeune milieu de terrain allemand de dix-sept ans. Son inexpérience s’est fait ressentir dans le jeu qu’il a produit. Malgré une ambiance calme - le match se jouait à huit clos - Wirtz a souffert de la pression. Il fut donc, par moments, assez imprécis. Malgré tout, il a montré quelques bonnes choses. Une première prestation, dans le monde du football de haut niveau, encourageante.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer