Ligue des Champions - 5ème j. | Les notes de Atlético Madrid - AC Milan (0-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match - Franck Kessié  (8) : Après la déception de la non-qualification des éléphants pour la Coupe du monde 2022, Franck Kessie a sorti une grosse prestation ce soir. Impérial défensivement, il a totalement anesthésié le milieu de l'Atlético en première période. Intéressant également offensivement, il dépose un centre sur la tête de Junior Messias à la 90' qui offre aux Milanais leur première victoire face aux Colchoneros en Ligue des champions.

Atlético Madrid (3-5-2)

Jan Oblak (5) : Il encaisse le seul but de la rencontre sur une tête à bout portant. Très peu sollicité, il est impeccable sur une frappe puissante de Romagnoli en fin de match.

Mario Hermoso (3) : Techniquement et défensivement, ça a été compliqué pour lui ce soir. La vitesse de Kalulu l'a souvent mise en difficulté en première période. Il est celui qu'on a le moins vu dans la défense madrilène. Il cède sa place à Renan Lodi à la 64'.

Jose Gimenez (5) : Très agressif, comme à son habitude, le défenseur uruguayen a été solide en défense. Sa seule erreur de la rencontre est son mauvais marquage sur Messias qui entraîne le seul but du match et la défaite des siens.

Stefan Savic (6) : Pendant 90 minutes le score était vierge et le monténégrin n'y est pas pour rien. Il sauve un but à la 70' en se jetant sur une frappe de Bakayoko alors qu'Oblak était battu.

Koke (5) : Le milieu espagnol prend rarement la lumière, mais qu'il est important pour l'Atlético. À la récupération, à la relance, il propose aussi des solutions en attaque. Sa solidité a contribué à la maîtrise de son équipe jusqu'à l'ouverture du score des Rossoneri.

Yannick Carrasco (4) : Avec seulement 20% de ses duels gagnés et près de 17 ballons perdus, le Belge n'a pas beaucoup pesé sur la rencontre. Absent défensivement, il a souvent laissé son couloir vide permettant à Kalulu et Saelemaeckers de se projeter et d'apporter du danger aux abords de sa surface.

Rodrigo De Paul (3) : Le milieu argentin nous a habitué à mieux. Bougé en première mi-temps par le physique Franck Kessié, il a été beaucoup trop imprécis dans ses transitions. Hormis 2 frappes dangereuses, c'est un match à oublier pour lui. Sime Vrsaljko le remplace à la 77'.

Thomas Lemar (3) : À l'image du milieu de l'Atlético, le Français n'a pas été en réussite. Il est revenu de la pause avec de bonnes intentions et décoche la première frappe cadrée de l'Atlético à la 48'. Pas du tout en réussite, Angel Correa rentrée à sa place à la 64' n'a pas mieux fait.

Marco Llorente (5) : Kieran Trippier blessé, le milieu polyvalent espagnol a été préféré à Vrslajko pour évoluer au poste de piston droit. Son match est plus que correct, il multiplie les centres et les retours défensifs. Un gros volume de jeu ce soir pour le jeune Espagnol.

Luis Suarez (2) : Le buteur uruguayen n'a pas été décisif contre l'AC Milan. Très discret en attaque, il n'a pas frappé une seule fois au but. Luis Suarez n'a marqué qu'une seule fois en 5 rencontre de Ligue des champions cette saison. Invisible, il sort à la 77' pour Matheus Cunha.

Antoine Griezmann (5) : Grizzou a réussi une meilleure prestation que Suarez, il cumule au total un tir. Plus impliqué en revanche dans la construction du jeu, le numéro 8 français n'a pas su se procurer ni créer d'occasion franche. En voyant son équipe subir, Diego Simeone a voulu jouer la carte du nul et remplace Griezmann par Geoffrey Kondogbia à la 81'. On connaît la suite...

 

AC Milan (4-2-3-1)

Ciprian Tatarusanu (6) : Le portier roumain, passé par Nantes ou encore Lyon, a réussi un bon match. Le mot qui décrirait le mieux son match serait " vigilant ". Pas franchement inquiété, il a quand même dû s'employer sur deux frappes madrilènes.

Théo Hernandez (7) : Présent en défense, décisif en attaque, le latéral français était partout ce soir. Il aurait pu inscrire un très beau but à la 33' mais sa frappe du gauche fuit le cadre. C'est lui qui décale parfaitement Kessié avant son centre décisif.

Alessio Romagnoli (6) : Si Suarez et Griezmann n'ont pas existé en attaque, c'est principalement la faute de la défense milanaise. Auteur d'une prestation sérieuse et solide, le capitaine des Rossoneri peut être fier de la prestation de son équipe aujourd'hui.

Simon Kjaer (5) : Le défenseur danois n'a pas eu à intervenir et à montrer sa puissance outre mesure pendant le match. Pas sûr qu'il prenne une douche en rentrant dans les vestiaires.

Pierre Kalulu (6) : L'ancien latéral droit lyonnais a passé les 45 premières minutes dans la moitié de terrain de l'Atlético. Il a fait mal à Hermoso et à la défense madrilène à chaque montée. Après avoir beaucoup donné, il sort à la 65' pour un autre ancien de Ligue 1, Alessandro Florenzi.

Franck Kessié (8) : Voir plus haut

Sandro Tonali (6) : Le très jeune milieu italien a réalisé un match très complet. Précieux à la récupération et déterminant à la relance, le prodige italien a grandement participé au contrôle du match de son équipe. Il sort à la 65' pour l'ancien Français de l'Atlético, Tiémoué Bakayoko.

Brahim Diaz (7) : Prêté par le Real Madrid, le jeune numéro 10 espagnol a montré une maîtrise technique exceptionnelle face à l'une des équipes les plus défensives d'Europe. Tranchant dans ses prises de balles, il a donnée du fil à retordre et fortement déstabilisé la défense madrilène. Ismaël Bennacer le remplace à la 78'.

Rade Krunic (4) : Le Bosnien est sans doute le Milanais le moins en vue de cette rencontre. Organisateur du jeu dans un premier temps, il a laissé sa construction à Hernandez, Diaz et Késsié dans un second. Il sort à la 65' pour Junior Messias. C'est la belle histoire du jour. Pour son premier match de Ligue des champions, le buteur brésilien de 30 ans, amateur il y a encore quatre ans, est celui qui a permis à l'AC Milan de l'emporter au terme d'une rencontre très fermée.

Alexis Saelemaekers (5) : C'est dur dans le football actuel de trouver des joueurs aussi investis, déterminés et combattants que lui. Le milieu belge à tout donner ce soir. Il a mis de l'intention dans toutes ses prises de balles et dans toutes ses courses.

Olivier Giroud (5) : Avec Rebic blessé et Zlatan sur le banc, il était la star de Milan en attaque. Un rôle qu'il a assumé avant de sortir sur blessure à la 66'. Le géant suédois, Zlatan Ibrahimovic est rentré à sa place sous les sifflets du Wanda Metropolitano.

 

KLAJNBAUM Arthur