Wolverhampton - Manchester City (0-3) : Les notes complètes [Premier League - 8ème j.]

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match - Grealish (7) : Depuis son arrivée à City, on ne retrouve pas toujours celui qui faisait des miracles à Aston Villa. Auteur d'un très bon match, l'attaquant anglais continue de percer dans l'attaque des Citizens, et le prouve en inscrivant un nouveau but. Sa participation défensive est essentielle sur son côté où il gagne de nombreux duels. Grealish redevient peu à peu le joueur qui nous faisait rêver à Aston Villa, avec ses compères de l'attaque, la saison s'annonce flamboyante. Remplacé par Palmer à la 77'.

Wolverhampton (4-3-3)

Sà (3) : Que faire face au cyborg Haaland ? Le gardien des Wolves n'a pas trouvé la solution. Il sauve son équipe à plusieurs reprises, mais ne peut absolument rien faire sur les buts encaissés. Il manque plusieurs fois de se faire avoir en voulant à tout prix relancer court face à un bloc des Citizens très haut.

Otto (3) : Absent au duel, il souffre sur les incursions des adversaires, comme Aït Nouri, son jeu défensif est trop faible pour correctement aider l'équipe. Trop peu de duels remportés, il est resté sagement en défense après le carton rouge de Collins, lui faisant réaliser un match presque catastrophique.

Collins (2) : Trente-trois petites minutes avant un carton rouge plus que mérité. Il ne contrôle pas son geste sur Grealish. A l'image de son début de match, en retard dans ses interventions, loin de ce même Grealish sur l'ouverture du score. Un match à vite oublier pour le défenseur irlandais.

Kilman (4) : Meilleur défenseur des Wolves cette après-midi, le défenseur anglais n'a pas totalement pris l'eau. Solide sur les duels, il se retrouve plusieurs fois face à Foden ou De Bruyne et montre les muscles. Il fait ce qu'il peut, mais se retrouve vite en difficulté face à la furie des Skyblues.

Aït Nouri (3.5) : A peine une minute de jeu et le premier but vient de son côté. Pas toujours bien présent défensivement, l'ancien d'Angers se montre offensivement, mais trop compliqué pour une équipe réduite à dix face au monstre Manchester City. Il remporte de nombreux duels, mais son placement est toujours un peu suspect. Remplacé par Semedo à la 81'.

Nunes (3) : Imprécis techniquement, il a souffert face aux deux milieux offensifs de City. Dans un rôle plus défensif, comme il en a l'habitude, il n'a pas réussi à fournir ses collègues du milieu de ballons pour lancer des contre-attaques. Un match à oublier pour le portugais, il faudra vite se remettre la tête à l'endroit.

Neves (4) : Replacé en défense central après le carton rouge de son collègue. Le portugais n'a pas pu se projeter comme à son habitude, malgré cela sur la première mi-temps en tant que milieu, il est très propre dans ses passes, perdant très peu de ballons. Il souffre en seconde en tant que défenseur central. Mal placé sur plusieurs actions, il ne voit pas Foden derrière son dos (53') qui aurait pu coûter un but à son équipe.

Moutinho (3.5) : Un match qui ne lui permet pas de montrer toutes ses qualités. Magicien balle au pied, le portugais souffre de l'âge et de retours défensifs de mauvaises qualités face à un trio du milieu de terrain des Citizens très offensif et joueur. De plus, il n'a pas eu le même impact que dans ses autres matchs, trop timide pour réussir à perforer la solide défense de Man City.

Neto (3.5) : Bien défendu pour être dangereux, l'attaquant portugais n'a pas réussi à se défaire du marquage citizen pour faire parler son talent. Il perd trop de ballons et ne gagne pas assez de duels pour peser sur l'attaque moribonde des Wolves aujourd'hui. Comme ses collègues, il devra montrer un autre visage, car la zone de relégation s'approche déjà pour Wolverhampton. Remplacé par Campbell à la 86'.

Podence (4) : Intéressant dans ses appels et dans son positionnement, le portugais perd beaucoup trop de ballons pour peser sur la défense des citizens. Du déchet technique permanent, mais une sacrée présence qui lui permet d'être dangereux devant le but. Remplacé par Traoré à la 70'.

Guedes (5.5) : Depuis le début de saison il est le meilleur attaquant des Wolves, et aujourd'hui encore il fut très bon. Capable par le dribble de casser des lignes défensives, de ressortir de sa position d'axial pour aller chercher les ballons. Guedes sait se créer des occasions, mais manque encore à la finition. L'ancien du PSG continue son bon début de saison. Remplacé par Hwang à la 70'.

Manchester City (4-3-3) 

Ederson (6) : Il n'a subi qu'un tir cadré. Plusieurs bonnes sorties, le brésilien a passé une après-midi plus que tranquille. Au chômage technique cette après-midi.

Stones (6) : Très sobre, présent défensivement et offensivement, le latéral anglais continue d'être un élément essentiel de Guardiola. Un match sans grosse difficulté pour lui, jamais de difficulté sur son côté, très propre dans ses relances, il perd très peu de ballons.

Akanji (6.5) : L'ancien du Borussia Dortmund se fait une place entre toutes les blessures des défenseurs de City. Fort et dur sur l'homme, le suisse a bien répondu au défi imposé par les attaquants adverses. Très bon à la relance, son duo est très complémentaire avec Dias. Il se place comme une très bonne alternative en défense centrale, attention la concurrence s'annonce toujours aussi rude chez les citizens.

Dias (6) : Elément indispensable du système Guardiola, le défenseur portugais rend encore une copie très propre. Présent dans les duels, de bonnes relances, Dias continue d'éclabousser cette défense de toute sa classe et son talent. Un match sobre.

Cancelo (6.5) : Comme son collègue de l'autre côté, il n'est jamais mis en difficulté par l'adversaire. Une après-midi tranquille pour un joueur qui touche énormément de ballons et remporte beaucoup de duels. Propre à la relance, il profite comme le reste de son équipe du très beau début de match des attaquants, du carton rouge adverse entraînant l'incapacité des Wolves d'attaquer correctement.

Rodri (6) : Dans le rôle de récupérateur, l'espagnol continue de faire le sale boulot avec beaucoup de talent. Jamais mis en difficulté par les adversaires, le milieu de terrain fut lui aussi à l'image de son équipe, plein de facilité sans jamais être mis en difficulté. Remplacé par Gomez à la 81'.

Silva (6) : Un peu moins présent que ses compères de l'attaque, il fait tout de même une merveilleuse ouverture sur le but de Haaland. Comme son collègue belge du milieu de terrain, leur talent et leur association nous laissent toujours espérer un match sensationnel. Cette fois-ci, il fait son match avec facilité sans avoir à forcer son talent pour se débarrasser d'une équipe accrocheuse de Wolverhampton. Remplacé par Alvarez à la 72'.

De Bruyne (6.5) : Emoussé physiquement en seconde mi-temps, il commence le match à toute allure, un dédoublement délicieux avec Foden pour offrir le premier but à Grealish. Son influence n'a cessé de baisser au fil du match. Il reste malgré tout un élément essentiel du milieu de terrain, capable de magnifier n'importe quelle balle et s'offre une fois de plus deux passes décisives. Remplacé par Gundogan à la 72'.

Foden (6.5) : Déjà très remuant dès le début du match, le jeune anglais a pesé sur la défense des Wolves. Comme ses compères de l'attaque, il ne touche pas énormément de ballons, mais ses percussions et son talent font la différence. Il s'offre le luxe d'un but dans une défense de Wolverhampton remanié. Remplacé par Mahrez à la 72'.

Grealish (7) : Voir au-dessus.

Haaland (7) : Déjà onze buts ! Pas beaucoup de ballons touchés, mais dès que celui-ci vient fleureter avec son pied, le talent brut ressort. Décisif une fois de plus, il passe une après-midi tranquille, à l'image de son équipe, sobre dans le jeu, un peu plus en difficulté en début de deuxième mi-temps. Le norvégien continue de montrer toute sa palette et se sent comme un poisson dans l'eau dans cette attaque dessinée pour lui par Guardiola !

Lire plus