Tunisie - France (1-0) : Les notes complètes [Coupe du monde - 3ème j.]

Homme du match- Khazri (7) : Le poison parfait ! En ligue 1, on ne présente plus ses qualités balle au pied, sa technique facile et sa malice ! Ce soir, il a tout fait à l'équipe de France, développant avec son talent toutes ses qualités. Il lui a fallu du temps, mais son pressing haut, ses nombreuses courses et sa grinta lui permettent de tromper Mandanda sur une frappe qui semblait sans puissance, mais au final il marque le seul but du match ! On est un peu déçu de voir toute cette fraîcheur Tunisienne ne pas aller plus loin dans la compétition, mais cette victoire et le but de l'ancien Stéphanois sont une belle récompense !

Tunisie (3-4-2-1)

Dahmen (5.5) : Match très calme pour le gardien Tunisien, aucun arrêt à mettre à son actif avant les dix dernières minutes. Il est très en alerte sur les premières frappes françaises.

Meriah (6) : Pas vraiment mis en alerte par une équipe de France catastrophique, le défenseur de l'Esperance Tunis n'a pas eu beaucoup de travail défensif à faire. Balle au pied, il fut très propre à la relance. Un match sans vraiment de tracas, si ce n'est les dix dernières minutes où les français se sont réveillés.

Ghandri (6.5) : Le roc du Club Africain a été le phare de la défense des Aigles. Impérial dans les duels et dans les airs. Il s'impose physiquement et a organisé avec beaucoup de précision le siège effectué par les bleus sur les dernières minutes de jeu.

Talbi (5) : Le jeune Lorientais n'a pas eu beaucoup de travail lors des 70 premières minutes, juste dans ses interventions, il a eu un peu plus de mal quand les bleus ont enfin décidé à se mettre à attaquer.

Maâloul (6) : Quelle débauche d'énergie ! Dans son couloir il a été impérial. Ne cessant de faire des courses vers l'avant, il a touché un grand nombre de ballons ! Ses centres n'ont pas toujours été très juste, mais sa vista fut impressionnante. A sa décharge un grand nombre de ballons perdus, qui viennent ternir un peu sa feuille de match impressionnante.

Laidouni (5.5) : Plaque tournante du milieu de terrain Tunisien, il a dévoré par son impact le milieu français trop maigre aujourd'hui. Présent aux quatre coins du terrain, il a été impressionnant dans ses courses. Un peu moins frais en seconde mi-temps, mais on ne peut pas lui en vouloir.

Skhiri (5) : Très présent dans ce milieu fort, dur et physique, l'ancien de Montpellier a eu un rôle un peu en dessous que son partenaire du milieu. Mais il n'a pas hésité à lancer ses attaquants avec une certaine précision. Présent au duel, il manque un peu de technique pour totalement s'imposer.

Kechrida (4) : Très présent sur son côté, il a hélas eu trop de déchets pour s'imposer totalement. En difficulté dans les duels, il n'a pas réussi à s'imposer totalement. Dommage car il fait de nombreuses courses intéressantes, mais ses centres et ses passes manquent de précision.

Ben Sliman (4) : Cette attaque Tunisienne fut pleine de ressource, mais les incompréhensions, et les duels ratés font mal ! Des ballons perdus à profusions et un manque de justesse dans les passes. Remplacé par Abdi (83').

Ben Romdhane (5.5) : Plus juste que son collègue dans le milieu offensif. Il est passé sur le côté pour se créer des occasions mais à manqué de technique pour totalement s'imposer. Des ballons perdus à profusion, trop de déchets pour mettre à mal la défense fébrile. Remplacé par Chaaleli (74').

Khazri () : Voir au-dessus.

France (4-3-3)

Mandanda (4) : Un dégagement incompréhensible en début de match, puis ce fut un long chemin de croix. Catastrophique dans son jeu au pied, il est abandonné par sa défense centrale sur le but Tunisien. Sur certains ballons chauds il tente de calmer l'équipe, mais pas aidé par le reste du groupe son match reste brouillon.

Disasi (4.5) : Un placement pas vraiment naturel pour le Monégasque. Il a eu du mal à se mettre en route, pour le reste il fait un travail correct, sans devenir une véritable alternative à Pavard et Koundé au-dessus de lui. Fort de la tête, il s'impose dans les duels et rassure par sa présence. Pour le reste, son activité offensive n'a eu lieu qu'en fin de match quand son équipe se met à dominer l'adversaire, dommage !

Varane (4) : Le capitaine d'un soir revient doucement dans le onze titulaire. Fautif sur le but, il doit sortir bien avant sur Khazri. Pour le reste il fut consistant dans cette défense sans donner son impression de domination habituelle. Un match à l'image de son équipe. Remplacé par Saliba (63').

Konaté (6.5) : Le meilleur français aujourd'hui ! Le joueur de Liverpool a eu une activité de tous les instants, gagnant la totalité de ses duels. Jamais pris par l'attaque adverse, il sort une masterclass, qui sert au reste du groupe. Sans lui, l'addition aurait pu être plus salée. Sur les 95 ballons touchés, il n'en perd que 2 ! Un match magnifique, qui pourrait le placer dans une place de titulaire pour le reste de la compétition !

Camavinga (4) : Une demi-heure catastrophique, incapable de se trouver sur le côté, l'habituel milieu de terrain se remet ensuite un peu à l'endroit, sans jamais paraître souverain. Il se libère en seconde mi-temps où il fut plus consistant. Une place inhabituelle pour laquelle il lui manque encore beaucoup de choses pour jouer au plus haut niveau !

Veretout (3) : Mangé par l'engagement, le milieu Marseillais a subi plus qu'il n'a dominé le jeu. Se contentant de défendre sans jamais aller de l'avant. Certes, il se bat dans les duels mais les perd avec beaucoup trop de facilité pour en faire une alternative crédible au milieu à trois mis en place sur les deux derniers matchs des bleus. Remplacé par Rabiot (63').

Tchouaméni (4) : Neutre, comme depuis le début de la compétition. Dans ce rôle de sentinelle, le joueur du Real prend très peu de risques et se contente souvent de défendre. Celui qui doit être la première plaque de lancement du jeu Français a manqué d'idée ce soir, et malgré son nombre élevé de ballons touchés l'ancien Monégasque n'a jamais paru serein.

Fofana (2.5) : Catastrophe totale ! Il semblait perdu sur le terrain. A son compte, une balle bien donnée à Coman pour la seule occasion des bleus en première mi-temps. Pour le reste ce fut hors sujet, il perd la balle avec beaucoup trop de facilité sur le but Tunisien, et ne revient pas en préférant pester contre l'arbitre. Incapable de se placer, il n'a pas réussi à se situer. Remplacé par Griezmann (73').

Coman (3.5) : Pas assez nourri offensivement, le joueur du Bayern n'a pas pu déployer ses grands compas et prendre de la vitesse. Seul à attaquer sur son côté, il souffre de la bonne défense Tunisienne et de ne pas avoir été servi par ses partenaires. Dommage quand on connaît son explosivité. Remplacé par Mbappé (63').

Guendouzi (3) : Lui aussi semblait perdu sur le terrain. Sans repère, pourtant le Marseillais a l'habitude de jouer à ce poste sous les ordres de Tudor. Il n'a rien proposé offensivement, et son impact défensif laisse à désirer, où est passé le joueur plein de vie de l'Olympique de Marseille, celui capable de récupérer un ballon et de se lancer vers l'avant ? Remplacé par Dembélé (79').

Kolo Muani (6) : Seul attaquant plein d'envie. Il n'a pas réussi dans un rôle un peu trop solitaire de se démarquer pour créer du danger. Intéressant dans les appels, il n'en demeure pas moins une belle option en attaque , on sent que l'équipe peut compter sur lui et le servir pour aller vers l'avant. Fort dans les duels, l'ancien Nantais sait s'imposer. A revoir !

Lire plus