Stade Rennais - FC Lorient (0-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 1ère j.]

Homme du Match : Laurienté (7) : Valeureux, le brave soldat Laurienté aura tenu jusqu'au bout jouant avec des crampes mais toujours aussi dangereux. Manquant de très peu le break en fin de match après avoir récupéré le ballon lui-même et galopant sur une jambe et demie, il est aussi l'auteur du centre qui atterrit sur le malheureux Theate qui marque contre son camp le seul but de la partie. Meneur des contres Lorientais, il a monté en régime au fil du match jusqu'à forcer les Rennais à l'erreur. Remplacé par Diarra (90ème), autre ancien Rennais.

 

Stade Rennais (4-3-3)

Mandanda (6) : Non, vous ne vous êtes pas trompé, c'est bien les notes du match de Rennes que vous lisez. Et oui, Mandanda est bien le portier Rennais cette saison, après avoir vu son frère Riffi y passer il y a quelques années. Dans tous les cas, il fait déjà oublier Gomis, titulaire l'an passé et laissé non pas sur le banc, mais sur son canapé. Sérénité, solidité, calme et patience, avec une petite touche de technique avec un joli dribble en première période, il répond aux attentes en apportant tout ce qui manquait à ce poste l'an passé. Il ne peut rien sur le but de Theate, évidemment surpris.

Truffert (4.5) : Traoré a été beaucoup plus touché que lui car mieux placé (sans beaucoup plus de réussite au final). Trop haut quand il fallait être bas, trop bas quand il fallait monter, il souffre toujours de ces difficultés de placement qu'on avait déjà entrevues l'an passé.

Theate (3) : Brillant contre Aston Villa samedi dernier malgré la défaite, il avait même marqué pour son premier match. Il marque de nouveau ce soir, mais visiblement pas habitué à ses nouvelles couleurs, du mauvais côté. Pas grand chose à dire sur ce but, si ce n'est qu'il défend de manière bien laide, et qu'il coûte le match à son équipe. Sorti de son match ensuite, il passe proche de l'exclusion en fin de rencontre en écopant d'un jaune orangé sorti par un M. Decheppy très pédagogue pendant les 90 minutes.

Rodon (5) : Premier match, pas de raté comme Theate, mais pas de fulgurance non plus, l'international Gallois s'est souvent contenté de passes soit pour Theate, soit pour Traoré.

Traoré (4.5) : Capitaine courage comme on pourrait habituellement le surnommer, il a multiplié les centres peu précis, envoyant des sacoches au 3ème poteau, derrière le but, sur Mvogo, mais jamais sur la tête d'un partenaire. Privé de sa complicité avec Bourigeaud, exilé un bon moment côté gauche à la place de Terrier (pourquoi ?), il n'a évidemment pas combiné comme à son habitude.

Tait (4) : Dans un milieu apathique, presque pathétique surtout en seconde période, il n'y aura presqaue rien eu de bon côté Rennais dans ce trio qui a pourtant si bien fonctionné l'an passé. Beaucoup d'erreurs, pas assez de précision, peu de bonnes idées, le si précieux Flavien Tait d'habitude n'a pas su faire grand chose d'intéressant cet après-midi. Remplacé par le jeune et audacieux Désiré Doué (73ème), dans le cadre d'un triple changement.

Santamaria (4.5) : Parfois solide, souvent moyen, et plusieurs fois très inquiétant, il est passé par toutes les émotions dans cette partie. Attention à ne pas faire de frayeurs à son équipe (45'). Les Lorientais ont gagné, et n'ont pas fait d'erreur de ce genre, eux.

Majer (4.5) : Tente sans réussite, il n'a pas eu beaucoup de possibilités face à un bloc Lorientais très bien regroupé. D'ordinaire pièce maîtresse de cet effectif, il a été dans l'incapacité de créer du jeu. Remplacé par Guirassy (68ème), pour apporter du surnombre après l'ouverture du score des merlus.

Terrier (5) : A l'image du match Rennais, il commence sur les chapeaux de roues, puis se fait plus discret avant de tenter timidement de sonner la révolte (50', 55'), il s'éteint et abdique complètement après le csc de Theate, comme si ce but comptait triple.

Laborde (4) : Introuvable, l'ancien Montpelliérain n'a touché que très peu de ballons, quadrillé par des Lorientais très bien organisés. Pas grand chose à analyser dans sa performance, si ce n'est qu'il a beaucoup pressé et couru dans le vide, puisque pas suivi par ses coéquipiers. Remplacé par le véloce Doku (73ème), pour son grand retour en Ligue 1.

Bourigeaud (4) : Assez incroyable de le voir aussi peu inspiré, d'ordinaire véritable meneur de jeu de cette formation, celui qu'on annonce en partance cet été avait peut-être la tête ailleurs. Remplacé par le tout aussi véloce Sulemana (73ème), qui lui aussi effectue son retour en Ligue 1.

 

FC Lorient (4-4-2)

Mvogo (7) : Une vraie pépite a posé ses valises du côté de Lorient, le gardien Suisse apporte déjà satisfaction après une saison difficile à ce poste l'an dernier, sans réel numéro 1. Il réalise l'arrêt de cette première journée à la 55ème devant Terrier, avant de re-réaliser l'arrêt du jour devant Doku en toute fin de match, sauvant ainsi les trois points de son équipe. Visiblement très doué dansd les airs, il apporte des certitudes à ce poste crucial.

Le Goff (5.5) : Bon match, sans grand plus, le fidèle Breton aura surtout bien coulissé pour tenir les ailes.

Talbi (4.5) : L'une des seules insatisfactions du jour du côté Lorientais, la recrue Tunisienne n'a pas livré pleine satisfaction en charnière pour ce match d'ouverture de la saison des merlus. Assez tendre sur ses interventions, il doit s'améliorer pour s'affirmer en titulaire cette saison.

Laporte (6) : Patron de la défense, il a bien fermé Laporte aux Rennais. Tout en menant bien cette charnière avec son nouveau partenaire, un peu en-dessous, il contribue activement à garder sa cage inviolée.

Kalulu (5.5) : Lui aussi coulisse bien pendant toute la partie, il fait aussi les courses pour porter le danger de l'autre côté.

Innocent (6) : Match très solide du milieu Lorientais qui a très bien contenu les offensives Rennaises passant sur son côté gauche. Il a su rendre Bourigeaud complètement atone, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. Remplacé juste après l'ouverture du score par Le Bris (67ème), non pas l'entraîneur bien sur, mais son neveu.

Abergel (6) : Une paire qui fonctionne et qui a muselé le trio Rennais, les milieux Morbihannais ont largement pris le dessus sur leurs homologues Bretilliens en panne de créativité.

Ouattara (6) : Disposés en 4-4-2 et non en 4-3-3 comme annoncé initialement, ils ont su, à deux au milieu, contenir les offensives Rennaises. La manita de l'an dernier reçue ici (5-0) est déjà oubliée avec ce beau succès.

Le Fée (6.5) : Leader technique de la formation Bretonne, il a fait l'effort devant et derrière, menant les siens par ses gestes techniques. On appréciera tout particulièrement sa remise en une touche et dos au jeu pour Laurienté, sur le but.

Laurienté : Voir ci-dessus.

Moffi (5.5) : Loin d'être omniprésent, il a surtout fait le nombre dans les phases offensives et défensives, tout en courant énormément, et logiquement remplacé après beaucoup d'énergie dépensée par Koné (84ème).

Lire plus