Stade Rennais - AJ Auxerre (5-0) : Les notes complètes [Ligue 1 - 7ème j.]

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du Match : Gouri (7.5) : Sans être transcendant, il a appuyé sur le détonateur et marque le but du réveil à l'heure de jeu, qui a été le but le plus important du match. En déclenchant un pressing bien senti sur un Coeff qui, lui, n'avait rien senti, il s'amène ce but tout seul et Rennes n'a plus qu'à dérouler ensuite. Entre anciens Lyonnais, il offre le troisième à Terrier huit petites minutes plus tard sous le regard bienveillant de Génésio. En faisant la fine bouche, on n'oubliera pas de mentionner sa première période pour le moins difficile, où il est très statique et touche peu le ballon.

 

Stade Rennais (4-4-2)

Mandanda (7) : Très bon dans son but, et... Passeur décisif ! Et oui, la première de sa longue et riche carrière, il l'offre à Tait d'un long dégagement bien senti. Il effectue des belles parades (31ème notamment), qui permettent à son équipe de ne pas tomber dans le piège alors qu'il n'y avait que 1-0.

Truffert (5.5) : En grande difficulté en défense face à un Sinayoko diabolique, et un Joly peu compatissant, il essaie de se venger en attaque, avec un succès mitigé. Il a comme toujours multiplié les courses sur l'aile, et est sorti fatigué à la 83ème, remplacé par Abline, buteur pour la première fois à Rennes, deux minuscules minutes après son entrée.

Theate (5.5) : Non, il ne marque pas aujourd'hui, et il a semblé beaucoup plus en dedans que sur les autres matchs. Il a eu du mal à lire et à anticiper les combinaisons dans le demi-espace qui auraient pu faire mouche.

Rodon (5) : Brouillon, à l'image du match en demi-teinte des Rennais. Le public sifflait le manque total de production de jeu de son équipe, puis cette même équipe en met 4 en une demie-heure. Le contrat est rempli, mais tout est-il vraiment oublié ?

Traoré (6) : Finalement préféré à Assignon, le sauveur de Larnaca, il a donné raison à son entraîneur en assumant son rôle de latéral/piston et de capitaine.

Sulemana (7.5) : Sa note aurait sûrement été meilleure s'il n'était pas sorti à la mi-temps (pourquoi ?). Accélère, percute, dribble, défend, récupère, appelle la balle, tire et marque, les 12 travaux d'Hercule ont été les 8 (et certainement plus) travaux de Sulemana, qui a du se farcir toutes les courses offensives et défensives pendant la première mi-temps. Sa très mystérieuse sortie à la mi-temps laisse place à Tait (6), une rentrée d'abord poussive dans un bloc (trop) bas, puis un but qui le délivrera peut-être pour la suite de sa saison, lui qui jusqu'à présent jouait avec le frein à main.

Santamaria (non noté) : En première période, à peine plus de 12 minutes de beau jeu, de jeu efficace, le grand jeu de la saison dernière. Puis plus rien. Santamaria sort à la 12ème minute, une coïncidence ? Sûrement pas. C'est quand ils sortent que l'on se rend compte de l'importance de certains joueurs. Il sort donc de manière très inquiétante, sur civière (c'est sa cheville qui est touchée, on penserait à une entorse), il est remplacé par Ugochukwu (4.5) à la 12ème, seul joueur vraiment en dedans, avec des passes souvent prévisibles et un jeu qui ne s'est pas amélioré depuis la saison dernière.

D. Doué (6.5) : Audacieux et culotté comme on aime le voir en début de match, il s'est effacé petit-à-petit comme tous ses partenaires au retour des vestiaires, puis a repris des forces pour enterrer définitivement les Auxerrois. Remplacé par Majer et son masque désormais habituel, à la 74ème.

Bourigeaud (7.5) : Enfin ! Lui aussi est enfin de retour et a retrouvé le secret de ses passes de l'année dernière, ces passes qui font la différence, qui cassent des lignes et qui lancent ses adversaires dans la profondeur. N'a pas marqué, mais vu le score, ce n'est pas dramatique.

Terrier (6.5) : Buteur sans être ultra efficace, il a su se réveiller au moment où il le fallait pour vraiment lancer le match de son équipe. Remplacé peu après son but par Meling à la 74ème, schéma plus défensif, mais les Rennais ont continué à marquer.

Gouiri : Voir ci-dessus.

 

AJ Auxerre (4-1-4-1)

Costil (4) : Ca fait de la peine de lui coller un petit 4... Son match d'aujourd'hui rappellera aux Rennais le match que l'ancien rouge et noir avait connu ici même l'an dernier avec Bordeaux, où il en prend 6. Son match d'aujourd'hui rappellera aux suiveurs de la Ligue 1 et des Girondins de Bordeaux tous ses matchs de la saison dernière, où il ne peut, au mieux, que sortir miracles sur miracles, et au pire, râler sur une défense au niveau discutable.

Mensah (4.5) : Il fait ce qu'il peut sur son côté, en essayant de se jouer de Bourigeaud, et ce n'est pas gagné d'avance, mais il s'en sort plutôt bien. Il est le seul à défendre sur le but de Flavien Tait, illustration de la rame qu'il a constitué à bord de l'embarcation Auxerroise.

Coeff (3) : Si Mensah est une rame, lui est un trou : la comparaison peut faire sourire, mais si Mensah a tenté de sauver le club de la noyade, lui n'a pas su contenir les attaquants Rennais. D'abord prend l'eau sur le but de Gouri, puis au fond de l'eau sur celui de Tait, lui et son compère Jubal doivent mieux faire sur ceux de Terrier et Abline. Le Coeff-icient de marée était trop élevé pour lui ce week-end en Bretagne.

Jubal (3.5) : A peine mieux que Coeff, il doit bien mieux faire sur chaque but de ce match tant on a senti la défense Auxerroise en difficulté ce dimanche. A cette vitesse, la saison sera très, très longue.

Joly (6) : Les latéraux ont bien fonctionné lors de la phase de domination des Bourguignons, Joly aurait pu être une des clés de l'égalisation... Mais il n'y a jamais eu d'égalisation.

Touré (4.5) : Important dans l'entrejeu, mais un peu esseulé, il parvient tant bien que mal à museler Doué, et surtout Ugochukwu, rendu apathique. Remplacé par M'Changama à la 75ème, qui subira les vagues Rennaises de fin de match avec douleur.

Autret (5) : A demandé mais a été peu servi, il a surtout été bien maîtrisé par les bonnes couvertures défensives de Bourigeaud et surtout Traoré. A cause de ça, il perd beaucoup de ballons. Remplacé par Perrin à la 64ème pour redynamiser l'AJA après le deuxième but. Raté.

Raveloson (4) : Un manque de réalisme devant avec des frappes ratées, un manque de percussion derrière avec des interventions trop tendres et un marquage assez laxiste, et à l'arrivée c'est une copie trop limite pour lui.

Sakhi (3.5) : Copié-collé de Raveloson, à la seule différence qu'il se porte encore moins devant. On a souvent vu Sinayoko et surtout Autret tenter de gagner des mètres sans être suivis par leurs propres coéquipiers, que faisait-il ?

Sinayoko (7.5) : L'homme du match côté Auxerrois vraisemblablement, avec une vraie présence aux avants-postes et un danger pesant sur Truffert qu'on a régulièrement dépassé. L'Auxerrois a aussi profité de la sortie de celui qui l'a aidé, Sulemana, aux efforts défensifs, puisque Terrier a mis du temps à rentrer dans son match. Remplacé par Hein, à la 70ème, trop tôt.

Niang (5) : Il en touche des ballons dans la surface, mais se montre peu précis, et vraiment pas efficace. Remplacé par Dugimont à la 75ème, trop tard.

Lire plus