SL Benfica - Juventus (4-3) : Les notes complètes [Champions League - 5ème j.]

Homme du Match : Rafa (8) : Un talent indéniable, un joueur incroyable et un match excellent, remballez tout il n'y a eu que lui sur le terrain. Et quand il est dans votre équipe, tout est plus facile. Double buteur, il a régalé son public avec ses dribbles et s'offre deux très beaux buts, un avec une belle talonnade, l'autre sur un petit ballon piqué. Bémols, oui il y en a tout même deux, à la 75ème et à la 86ème, où il rate deux ballons de triplé, et il aurait pu s'en vouloir si la Juve avait réussi son come-back. Remplacé par Musa à la 87ème.

SL Benfica (4-2-3-1)

Vlachodimos (6) : Des prises de balles toutes en sérénité et un jeu au pied beaucoup plus soigné que l'an passé.

Grimaldo (6) : De très belles montées, des relances élégantes, du jeu en une touche... Une chance pour le Benfica que les grands clubs européens n'aient visiblement pas l'abonnement pour le championnat portugais, car à l'image de Grimaldo, il y a une quantité faramineuse de joueurs sous-cotés dans cette équipe.

Otamendi (4.5) : On pourrait inscrire la mention "cf. Silva", match plein avec beaucoup d'engagement... Sauf entre la 77ème et la 79ème, où la passivité d'une défense déconcentrée coûte deux buts très importants à une équipe qui était pourtant plus proche du score de tennis que de la fin de match sous tension.

A. Silva (5.5) : Une note plus élevée aurait pu lui être créditée, avec un but à son actif, le tout premier, et des relances toujours impeccables. Mais les sautes de concentration de deux hommes, Otamendi et Silva, on permis en deux petites minutes à la Juve de rappeler que même si elle joue très mal ce soir, est une grande équipe, qui sait profiter de ces moments là.

Bah (6) : Des montées intéressantes, complémentaires de Rafa pour couler la Juve. Remplacé par Gilberto à la 71ème.

Florentino (5.5) : Dans un rôle de milieu défensif, il est resté bas pour compenser les montées de Fernández et n'a donc pas pu s'exprimer pleinement. Important néanmoins dans le si beau jeu de relance de son équipe.

E. Fernández (7) : Dans un rôle plus offensif que Florentino, il n'a absolument pas hésité à insister face à la passivité des trois milieux Turinois qui ont toujours paru en sous-nombre face à l'activité incessante de l'Argentin. Décoche quelques frappes sans être récompensé. Dommage.

Aursnes (6) : Un match complet, en étant tatillon on aurait presque envie de lui reprocher de ne pas avoir encore plus insisté sur Cuadrado, car il y avait la place.

João Mário (7.5) : Son but sur penalty vient auréoler un match plein où le duo qu'il a formé avec Rafa a été absolument intenable. De tous les bons coups, il trouve les ressources physiques pour aller presser des défenseurs Juventini dépassés. Remplacé par Chiquinho à la 90+4ème, surtout pour faire tourner le chrono.

Rafa : Voir ci-dessus.

G. Ramos (5.5) : N'a pas autant pesé en attaque que le duo infernal João Mário-Rafa, qui a fait tant souffrir la formation Italienne. Formation qu'il a plus su déstabiliser par sa seule présence aux avants-postes. Remplacé par Neres, c'est dire le banc que possède cette équipe, à la 87ème.

Juventus (3-5-2)

Szczęsny (5) : Pas un mauvais match mais il prend 4 pions surtout dus à la passivité de sa défense, il sauvera son équipe en seconde période mais leur sort était déjà scellé.

Danilo (4) : Très insuffisant, le latéral de formation a été préféré à Rugani, central de métier, et c'est bien dommage. Il finira un mauvais match qu'il n'aurait, quand on voit la copie qu'il rend, jamais dû commencer. Sera en plus suspendu pour la réception du PSG.

Bonucci (3.5) : Il a tiré sa lenteur, son âge et sa peine dans une rencontre où on a pu constater plus que jamais un manque criant de vitesse. Il est déposé par Rafa sur le troisième but, qu'il laisse seul devant la cage pour ajuster son gardien de belle manière. Remplacé, enfin, par Alex Sandro à la 60ème.

Gatti (6) : Le vrai patron de la charnière à trois, c'était lui. Toujours présent pour effectuer l'intervention juste, pour détourner un centre, il est aussi tout à fait concerné par la relance, n'hésitant pas à faire les appels que Cuadrado ne fait pas.

Kostić (5) : De beaux centres mais qui ne trouvent pas toujours preneur, il peut se satisfaire de ne pas avoir été trop sollicité derrière, enfin moins que Cuadrado. Cependant, il se fait trop facilement promener par un Rafa intenable. Remplacé par Iling Jr. à la 70ème, passeur décisif.

Rabiot (4) : Littéralement bouffés au milieu, la triplette a subi la tempête alors qu'ils étaient 3 contre 2. Invraisemblable.

Locatelli (4) : A aussi subi la foudre de la paire Florentino-Fernández, déchaînée, et malgré quelques rares projections et un score qui fait illusion, lui et son équipe n'ont vraiment pas été au niveau ce soir.

McKennie (6.5) : Échappe à la déroute totale du trio de milieux Bianconeri, fait les efforts, se projette, fait des appels, vient chercher le ballon très bas quand il le faut, essaie de défendre, parfois un peu juste, mais ses efforts sont justement récompensés d'un but qui a permis à son équipe d'y croire.

Cuadrado (4) : Concède un penalty, certes généreux, mais n'est de toute façon pas dans son match. Les Lisboètes l'ont parfaitement compris et vont s'acharner sur son côté. Remplacé par Miretti à la 60ème pour achever une longue traversée du désert.

Kean (4) : Buteur ? Pas buteur ? Le mystère reste entier, après une tergiversation qui a duré plusieurs minutes en l'absence de goal line technology, cause... travaux. Quoiqu'il en soit, il sort dès la pause, remplacé par Milik (6.5), buteur sans contestation possible, qui redonne de l'espoir à son équipe, finalement revenue trop tard dans la partie.

Vlahović (4) : Buteur ? Pas buteur ? La question se pose puisque le but lui avait été accordé de prime abord, puis retiré. Quoiqu'il en soit, il n'a pas eu d'impact sur le jeu et sort sans avoir bien fait d'intéressant ou presque, remplacé par Soulè à la 70ème. Très bon coaching d'Allegri, avec une entrée très convaincante, comme celle d'Iling Jr.

Lire plus