PSG - Montpellier (5-2) : Les notes complètes [Ligue 1 - 2ème j.]

Homme du match : Neymar (7,5) : Une fois n’est pas coutume, l'international brésilien a une fois de plus été l’auteur d’un spectacle époustouflant. Vif, technique, dynamique, il a su employer toutes les cordes à son arc pour réduire en miette le mental de ses adversaires du jour et ce tout en tirant profit de sa bonne connexion avec Messi pour créer la faille dans le bloc défensif montpelliérain. Son seul regret aura été d’être passé à côté d’un triplé en raison d’un fâcheux mauvais placement de son coéquipier Kimpembe. Remplacé par Ekitike (90’).

 

PSG (3-4-1-2)

 

Donnarumma (5) : Difficile de noter sa prestation étant donné que ses coéquipiers semblaient lui avoir offert une prolongation de ses vacances estivales depuis le début de la saison, du moins cela a été le cas jusqu'à ce que Khazri vienne brutalement y mettre un terme avec ce ballon initialement arrêté par le portier qu’il parvient à enfoncer sur une deuxième tentative de tir au fond des filets (59’). 

Marquinhos (6) :  Même s’il n’a pas été énormément mis à l’épreuve par l’offensive des montpelliérains, le capitaine parisien a quand même su rester vigilant tout au long du match et intercepter quelques ballons. 

Ramos (6) : Efficace défensivement. 

Kimpembe (6) : Solide dans ses appuis, quasiment aucun montpelliérains n’est parvenu à le franchir.  

Hakimi (6) : Une prise de confiance constatée sur le plan offensif dans la surface de réparation adverse de la part de l’international marocain qui s’est donné la liberté de créer ses propres occasions face au but quitte à passer outre les appels de ses coéquipiers offensifs, ce qui en passant n’a pas semblé plaire à un certain Messi notamment (45’+2). Remplacé par Mukiele (86’).

Vitinha (6) : Il est venu soulager Verratti pour repousser la pression, certes timide, des joueurs adverses tout en apportant sa qualité technique dans l’orientation du jeu vers l’avant. Remplacé par Paredes (70’).

Verratti (5,5) : Le milieu de terrain italien a été à la tâche pour interrompre les courtes séquences de possession montpelliéraines avec cela dit un manque d'efficacité dans la transmission du ballon. Sa prestation aura davantage été marquée par son remplacement par Renato Sanches qui n’aura pas attendu plus de 2 minutes après son entrée sur le terrain pour inscrire son premier but sous les couleurs parisiennes (88’).   

Mendes (6,5) : Dans la continuité de ses deux premiers matchs de ce début de saison, il a encore fourni un excellent travail dans son couloir gauche avec une régularité dans les efforts accomplis sur les 90 minutes de jeu avant qu’il se fasse tromper par la prise de profondeur soudaine et audacieuse de Tchato (90’+1).

Messi (6) : La pulga a une nouvelle fois eu l’occasion de briller à travers sa complicité avec Neymar avec qui il a notamment pris plaisir à communiquer au moyen de passes limpides et précises. Une alchimie cependant moins flagrante sur les coups de pied arrêtés (25’).  

Neymar : Voir ci-dessus. 

Mbappé (5,5 ): En dépit de quelques prouesses techniques réalisées, le numéro 7 parisien n’a visiblement pas fait un retour aussi grandiose qu’il aurait pu l'espérer. Et pour cause, ce penalty raté face à un portier plein de sang froid en première période (23') qui a laissé place à une frustration apparente qui lui ôtera par la suite toute la saveur de son but inscrit de la semelle en seconde période (69'). 

 

           Montpellier (4-1-4-1)

 

Omlin (5) : Cette rencontre lui a sans doute laissé un goût amer. En effet, après une entame de match pourtant encourageante avec une lecture de jeu clairvoyante et des arrêts sur coups de pied arrêtés monstrueux dont le penalty de Mbappé stoppé de la main opposée (23’), ou encore le coup franc de Messi (25’), c’est face à son propre coéquipier Falaye Sakho qu’il concède le premier but avant que Neymar n’enfonce le couteau dans la plaie (43’). Terminant sur un score de 5 buts encaissés, le portier aurait sans doute souhaité que ses exploits en début de match soient mieux récompensés.

Tchato (5,5) : Intéressant défensivement, il a effectué un marquage à la hauteur de la qualité du joueur dont il avait la charge, à savoir Mendes. Sur un éclair d’audace à quelques secondes de la fin de la rencontre, il entreprend une percée en profondeur à l’issue de laquelle il sera doublement récompensé tout d’abord en réussissant à passer la surveillance de Mendes puis en inscrivant le deuxième but montpelliérain qui, même si sur le plan collectif est insuffisant pour épargner son équipe de la défaite, a tout de même le mérite sur le plan individuel de lui apporter la fierté d’avoir inscrit son premier but face au grand PSG (90’+1). 

Sakho (4,5) : Avec un but inscrit contre son camp (39’) et un deuxième but accordé à l’adversaire sur un penalty suite à une faute de main (41’), le défenseur central a ce soir fait preuve d’une maladresse défensive irréfutable qui n’a malheureusement pas pardonné à son équipe.   

Cozza (5) : Son engagement et son implication défensive ont été réduits à néant par une équipe parisienne qui confirme sa très bonne forme. 

Sainte-Luce (5,5) : Il a été performant  pour censurer la communication entre Mbappé et Hakimi et a quelques bons sauvetages à son actif (20’). 

Chotard (5) : Il a eu à cœur d’apporter son soutien à son bloc défensif mais s’est très vite retrouvé démuni et impuissant face à une possession parisienne du ballon bien élaborée. Remplacé par Fayad (86’).

Ferri (5,5) : Responsable du penalty accordé à Mbappé que ce dernier ne parviendra, heureusement pour lui, pas à convertir (21’), il a par la suite bien travaillé à se rattrapper en apportant du mouvement dans l’axe et a fait également preuve d'une belle solidarité défensive. 

Savanier (4,5) : Fortement bousculé par Neymar en début de rencontre (4’), il a eu beaucoup de mal à reprendre ses esprits et à faire barrage à la domination des parisiens. Remplacé par Leroy (86’).

Maouassa (4) : Une prestation pauvre en contenu, il n’a jamais réussi à signaler sa présence. Remplacé par Souquet (70’).

Wahi (5) : C’est un match dans lequel il s’est retrouvé fortement agacé de se voir souvent isolé derrière Ramos et oublié de ses propres coéquipiers et tout particulièrement Khazri. Remplacé par Sakho (78’).

Khazri (5) : Une activité offensive globalement faible. Il apparaît miraculeusement comme une fleur en début de seconde période en marquant sur une passe décisive de Wahi le premier but des montpelliérains (58’) espérant par la même occasion redonner de l’espoir à ses coéquipiers et disparaît aussitôt. Remplacé par Germain (78’).

Lire plus