Premier League - 16ème j. | Les notes de Liverpool - Aston Villa (1-0)

Homme du match : Salah (6,5) : Longtemps bien embêté par un plan qui visait à le garder dos au but et le plus loin possible de celui-ci, il a fallu attendre la 44' pour voir le meilleur buteur du championnat tester Martinez. Comme contre Wolverhampton la semaine dernière, il est parvenu à faire basculer la rencontre du bon côté. Là est l'enseignement : Mo' Salah semble inévitable cette saison, même lorsqu'une formation s'évertue à le contrer. Grâce à sa vitesse, il est passé devant Mings pour finalement obtenir un penalty, penalty qu'il a lui-même transformé (67').

Liverpool (4-3-3)

Alisson (5) : Pas toujours rassurant, le dernier rempart a visiblement été dérangé par une pelouse détrempée sur laquelle il a perdu plusieurs fois ses appuis. Cela dit, il n'a pas eu d'arrêt à fournir.

Alexander-Arnold (6) : À l'allumage de la première mèche (11'), on se doutait que le joueur du mois de novembre de la Premier League allait encore avoir une influence importante sur la rencontre. S'il n'a pas été directement impliqué sur un but, la faute au couloir densifié proposé par Villa, il a brillé par de multiples renversements de jeu.

Matip (6,5) : Dangereux dans la surface adverse (25'), il a su rattraper la glissade de son gardien dans la sienne (30'). Prestation très correcte.

Van Dijk (6,5) : Malmené en début de match sur une action menée par Watkins, le roc a privilégié la faute et le jaune pour endiguer l'action (13'). Une difficulté à isoler, car le Néerlandais n'a plus rien laissé passer et a survolé les débats dans les airs, se procurant même une occasion franche (53').

Robertson (6,5) : Dans tous les bons coups en première période, il a comme toujours été sérieux et impliqué.

Fabinho (6) : Très juste à la transmission, il s'est livré à fond dans les duels aux abords de la ligne médiane pour un résultat plutôt satisfaisant.

Henderson (5,5) : Un peu plus à la création qu'à la récupération aujourd'hui, il a amené sa présence sur le côté droit.

Thiago (5) : Il a réalisé une performance assez neutre, qu'il aurait pu lisser dans le bon sens du terme en s'épargnant quelques grigris qui ne lui ont valu que des pertes de balle. Remplacé par Milner (83').

Salah (6,5) : Voir plus haut. 

Mané (6) : Plus d'une fois déroutant, il a fait mal à la défense adverse, en particulier en début de match. Il lui manque quand même un tir cadré dans ce match. Remplacé par Minamino (88').

Oxlade-Chamberlain (4,5) : Pas forcément à l'aise avec la responsabilité d'occuper la pointe de l'attaque, il s'est peu signalé. Remplacé par Jota (58').

Aston Villa (4-3-3)

Martinez (6) : De bons arrêts (16', 44', 53') et une inclinaison uniquement sur penalty, il a fait son match.

Cash (4,5) : Le néo international Polonais a beaucoup souffert en première période, en partie à cause de l'apport de Robertson. Il a été un peu plus épargné au retour des vestiaires, où le jeu a davantage penché sur le côté opposé.

Konsa (5,5) : Prestation correcte, même s'il est loin d'avoir brillé autant que la semaine passée sur coup de pied arrêté.

Mings (5) : Globalement une bonne prestation, mais il déstabilise Salah et concède le penalty qui fait échapper le point du nul à sa formation.

Targett (6) : À l'instar d'Ait-Nouri il y a peu de temps, il a plutôt bien géré Salah en le gardant au maximum dos au but, même si comme d'habitude, l'Egyptien est inévitable au moment de faire la décision.

McGinn (5,5) : Assez bon en première mi-temps, il a eu tendance à se montrer un peu moins par la suite.

Nakamba (5,5) : Assez correct, bien qu'un peu trop dur, comme l'atteste son jaune après un découpage sur Henderson (19'). Remplacé par Sanson (57').

Douglas Luiz (6) : Il a livré une belle bataille au milieu de terrain où la lutte était âpre.

Ramsey (4,5) : Il a plutôt bien négocié ses rares implications. On ne peut que regretter son manque de visibilité. Remplacé par Ings (74').

Young (5) : Assez discret devant, le vétéran a surtout existé pour le collectif. Remplacé par Buendia (69').

Watkins (4,5) : Il aura réussi à faire sanctionner van Dijk d'un carton jaune (13') et c'est déjà un exploit en soi. Malheureusement, et bien que valeureux, les visiteurs ne sont jamais parvenus à tester Alisson d'une frappe.

Lire plus