Argentine-Pérou (2-0) Les notes complètes [Copa América 2024 – 3ème j.]

Argentine-Pérou (2-0) Les notes complètes [Copa América 2024 – 3ème j.]

Homme du Match : L. Martinez (7) : Ce soir, l’Argentine n’a pas brillé, avec beaucoup d’agressivité dans le jeu, souvent de la mauvaise agressivité entraînant des fautes stupides et des tensions sur le terrain. Dans le jeu, cela a été plutôt faible, avec une équipe qui n’a jamais réellement voulu élever son niveau de jeu et qui a mis du temps avant d’être réellement dangereuse. Le buteur de l’Inter a été le symbole de ce match : transparent en première période, il n’a pas su se défaire du marquage adverse. En seconde période, lui et son équipe sont revenus avec de meilleures intentions, ce qui s’est traduit par une magnifique prise de profondeur qui a amené l’ouverture du score (47′). Celui qui nous avait habitués à marquer en fin de match a réitéré ce soir en inscrivant le but du break sur un petit ballon piqué (86′) et devient le meilleur buteur de la Copa.

Argentine 4-3-3

D. Martinez (5) : Match très calme pour le portier d’Aston Villa. Il n’a jamais été en danger cette nuit.

G. Montiel (4.5) : Match plus que moyen pour le joueur de Nottingham. Il a souvent passé plus de temps à faire des fautes et à provoquer de l’énervement chez les Péruviens qu’à réellement peser sur le jeu de son équipe. Défensivement, il n’a été que peu en danger et on peut lui reprocher son manque d’implication offensive, où on avait l’impression qu’il courait dans le vide. Il n’a pas réellement apporté de rythme dans un match qui en a cruellement manqué.

G. Pezzella (5.5) : Le défenseur du Bétis Séville a connu un match assez calme ce soir. Il a réussi quelques interceptions de passes, mais n’a jamais été réellement mis en danger par ses adversaires. Remplacé par L. Martinez Quarta.

N. Otamendi (6) : Le défenseur de 36 ans a répondu présent ce soir. Il n’a eu que peu à faire dans ce match, mais il a toujours été présent quand il le fallait, que ce soit par un pied ou une tête.

N. Tagliafico (6.5) : Contrairement à son homologue sur le côté droit, lui a été beaucoup plus présent dans le jeu de son équipe. Il a plus percuté et n’a pas hésité à monter haut sur le terrain quitte à se prendre des coups. Défensivement, rien à dire, il a été solide sur les quelques attaques placées des Péruviens. Il aurait pu faire le break sur corner, mais son coéquipier l’en a empêché.

E. Palacios (5.5) : Le joueur champion d’Allemagne aux 8 titularisations en sélection avait l’opportunité de se montrer aux yeux de son sélectionneur. Pour autant, il n’a pas beaucoup pesé dans l’entrejeu argentin. Ses passes n’ont pas apporté de réelles opportunités à son équipe en première période. En seconde période, il a été un peu plus dangereux et a su élever son niveau de jeu.

L. Paredes (5) : Pour ses 30 ans, l’ex-joueur du PSG a guidé le tempo de ce match. Il a très bien combiné avec ceux de devant et a pu nous faire admirer toute sa dextérité en termes de passe, mais aussi de tir avec un magnifique coup franc. Mais comme à son habitude, il a commis une faute complètement stupide qui lui a valu un carton jaune. Il aurait pu doubler la mise pour sa sélection sur pénalty, mais a tiré sur le poteau. Remplacé par G. Rodriguez.

G. Lo Celso (4.5) : Il a été assez discret pendant toute la première période. Il aura fallu attendre la fin de celle-ci (43′) pour le voir monter en attaque et tenter sa chance, malheureusement son tir a été magnifiquement repoussé par le gardien. En seconde période, il fait une faute complètement inutile en empêchant le gardien adverse de se mouvoir, annulant ainsi le but marqué par N. Tagliafico. Il a été remplacé par E. Fernandez.

A. Di Maria (6.5) : Son début de match a été compliqué, on l’a senti en difficulté face à cette équipe péruvienne, que ce soit dans ses dribbles ou dans ses passes, comme sur corner. En début de seconde période, il a complètement changé et a offert une magnifique passe décisive pour son coéquipier, se libérant complètement pour montrer toute sa classe technique. Remplacé par V. Carboni.

L. Martinez : Voir ci-dessus.

A. Garnacho (5) : Le jeune crack de Manchester United a fait beaucoup de mal sur le côté gauche péruvien, utilisant parfaitement sa vitesse pour ensuite repiquer dans l’axe. Son début de première période était plutôt encourageant avant de petit à petit s’effacer. Remplacé par N. Gonzalez.

 

Pérou 5-3-2

P. Gallese (6.5) : Le gardien péruvien a été l’une des rares satisfactions de sa sélection. Malgré le score, il a su tenir ses cages et éviter une défaite plus lourde pour son équipe. On peut souligner sa réactivité sur sa ligne, notamment à la 43′.

A. Callens (4.5) : Sa première période a été plutôt bonne, où il a su bloquer les offensives adverses. Cependant, la seconde période a été beaucoup plus compliquée où on l’a souvent vu pris de vitesse ou mal positionné sur la ligne de trois, étant à plusieurs reprises trop haut sur le terrain.

C. Zambrano (5) : Malgré quelques incursions adversaires, le défenseur central a su tenir sa ligne, jouant à plusieurs reprises le piège du hors-jeu en première période. Dès le début de la seconde période, cette ligne de trois s’est complètement effondrée, concédant un but rapidement.

A. Corzo (5) : Le défenseur de 35 ans a eu par moments du mal à contenir A. Garnacho, ayant à plusieurs reprises recours aux fautes pour calmer le virevoltant ailier de l’Albiceleste. Cependant, lui et ses coéquipiers ont su parfaitement faire une prise à trois sur ce même joueur. En fin de match, il a été malheureux de par sa chute et sa mésentente avec son gardien, permettant à l’Argentine de marquer un second but.

M. Lopez (4.5) : En première période, il n’a été que peu en vue, n’apportant ni vitesse ni transitions dans le jeu. Sa seconde période a mal commencé puisqu’il couvre L. Martinez sur l’ouverture du score des Argentins. Il a tout de même apporté un peu de danger en seconde période, notamment grâce à une magnifique frappe. Remplacé par C. Cueva.

B. Reyna (4) : Le numéro 11 a été assez peu dangereux dans son rôle de numéro 10 ou faux numéro 9. Il n’a jamais pesé dans le jeu et n’a pas aidé son coéquipier en pointe de l’attaque. Remplacé par F. Zanelatto.

W. Cartagena (3.5) : Il fait partie des milieux qui devaient dicter le rythme de son équipe, apporter de la vitesse et un jeu en transition qui aurait pu permettre aux Péruviens d’être plus dangereux. Cependant, c’est tout l’inverse qui s’est passé : il a totalement été submergé et a même commis une grossière faute (36′) sur Di Maria, ce qui lui a valu un carton jaune. Remplacé par J. Castillo.

S. Pena (5.5) : Il a sûrement été ce soir le milieu de terrain le plus en vue, que ce soit en termes de qualité de passe ou dans le peu de rythme mis dans ce match.

O. Sonne (5) : Originaire du Danemark, le joueur a connu un match assez moyen. On l’a senti en manque de solutions, lui et son milieu de terrain ont été complètement submergés par les Argentins et il n’a pas su apporter du rythme dans un match assez pauvre en intensité.

E. Flores (4.5) : Le joueur de l’Universitario a été l’un des rares joueurs péruviens à proposer quelque chose sur le plan offensif. On l’a senti plus présent dans le jeu ainsi que dans l’intensité. Il a utilisé sa vitesse pour créer des occasions, mais il a été trop seul sur le plan offensif pour peser sur la défense adverse. Remplacé par J. Rivera.

P. Guerrero (3) : Cette nuit, la légende de la sélection de la Bicolor a, comme à son habitude depuis le début de cette Copa, eu beaucoup de mal à peser sur la défense adverse. En première période, il n’a tiré aucune fois au but et on l’a plus vu dans l’entrejeu péruvien pour essayer de récupérer des ballons. Le joueur de 40 ans a été vite remplacé par G. Lapadula.

Lire plus