Tchéquie – Turquie (1-2) : Les notes complètes [Euro 2024 – 3ème j.]

Tchéquie – Turquie (1-2) : Les notes complètes [Euro 2024 – 3ème j.]

Homme du match : Soucek (7) : Au four et au moulin, le milieu star de cette équipe à gagné de nombreux duels malgré l’infériorité numérique sur le terrain de son équipe.  Dans un désordre avec le gardien adverse, il inscrit le but de l’égalisation plein de sang froid. Il a tenu l’espoir de cette équipe en montrant de bonnes choses. Un bon match !

Tchéquie : 3-4-2-1

Stanek (5,5) : Un match plus que correct avant le but encaissé car il réalise une parade sensationnelle avant cela. Sa prestation avant le but est également plutôt propre même s’il a été peu sollicité. Suite au but, il sort sur blessure et est remplacé par Kovar (55′).

Hranac (4,5) : Une rencontre trop irrégulière de sa part, il y’a eu des duels perdus et une fatigue qui s’est faite ressentir notamment avec le but en toute fin de match des turcs.

Holes (5) : Positionné à droite dans cette défense axiale à 3, il a loin d’avoir été honteux avec de la rigueur exprimée malgré des situations où il se faisait parfois prendre.

Krejci (6) : Bon dans l’axe gauche de cette défense tchèque il a été propre et soigné dans les tâches défensives.

Coufal (5) : Pris de vitesse et en retard face aux offensifs turcs en première période. Il a été plus appliqué ensuite dans le travail défensif, faisant du bien dans certaines situations. Prestation mitigée.

Provod (6) : Avec Soucek en milieu défensif/relayeur, il a fait du bon boulot ce soir défendant bien et portant les ballons en transitions offensives. Remplacé par Lingr (75′).

Jurasek (4,5) : Dans ce milieu à 4 en étant excentré il a perdu de nombreux ballons et à été peu créatif offensivement. Remplacé par Jurasek (81′).

Barak (1) : Une prestation cataclysmique avec une expulsion et un carton rouge reçu au bout de seulement 20 minutes de jeu … De quoi grandement compliquer la tâche pour ses compères et enterrer son équipe.

Hlozek (2,5) : Inexistant sur le front de l’attaque, il a trop constamment couru dans le vide touchant un nombre très faible de ballons. Il se doit d’être davantage proactif.  Remplacé par Chory (55′), qui finira le match expulsé.

Chytil (2,5) :  Pas guère mieux que son compère Hlozek, l’attaquant du Slavia Prague à très peu pesé sur la rencontre en étant fantomatique. Remplacé par Kuchta (55′). 

 

Turquie : 4-2-3-1

Gunok (4) : Le portier était clean jusqu’à cette erreur de main plus que grossière à l’heure de jeu qui provoque un cafouillage et par la suite l’égalisation des tchèques.

Demiral (6) : L’ancien joueur de la Juve s’est montré imposant et très concentré avec de nombreux duels gagnés face à une équipe tchèque assez pauvre offensivement.

Akaydin (5,5) : Un peu plus friable par séquences, il a parfois été trop rugueux dans ses interventions mais réalise une prestation plus que correcte.

Muldur (5,5) : Un travail défensif très propre mais un bémol pour le côté offensif où il a peu souvent dédoublé ou pris la profondeur pour combiner avec Yilmaz.

Kadioglu (6) : Le jeune défenseur de Fenerbaçe à montré de belles choses, de la rigueur en défense, du dynamisme et des montées offensives plus que pertinentes, restant toujours disponible pour ses coéquipiers.  Il est resté cadré en défense tout le match mais son apport offensif fût moindre dans le second acte.

Ozcan (5,5) : Le milieu de la Turquie sort ce soir un match satisfaisant certes mais avec un apport un peu trop neutre.  Remplacé par Ayhan (46′).

Yuksek (6,5) : Un match solide au milieu, il sert parfaitement son compère turc avec intelligence d’une petite passe pour l’ouverture du score. . Remplacé par Yokuslu (63′). 

Calhanoglu (6,5) : Un but fusée imparable pour le gardien tchèque qui se place dans le petit filet. Le reste du temps, il est monté en puissance au fur et à mesure en étant souvent disponible en fin de première période et durant la seconde. Un bon match de la part du capitaine. Remplacé par Kokçu (87′).

Yildiz (6) : Il a fait du mal en première période par des dribles incessants dans les petits espaces. Il a continué en seconde période plus par intermittences. Au final il nous offre une prestation satisfaisante. Remplacé par Akturkoglu (76′). 

Guler (5,5) : Un premier acte de cette partie propre et intelligent dans les prises de balles et les choix. Sa seconde mi-temps reste davantage fragile on l’a un peu perdu de vue et ses décisions en attaque se sont avérées moins pertinentes.  Remplacé par Tosun (76′), qui scelle la victoire à sa nation en fin de rencontre.

Yilmaz (6,5) : Une influence un peu neutre et timide dans le premier acte.. Beau travail en seconde à l’origine du premier but turc. Il s’est plus que bien rattrapé en seconde avec des débordements nets et réussis avec une énergie folle.

 

Lire plus