Albanie – Espagne (0-1): Les notes complètes [Euro 2024 – 3ème j.]

Albanie – Espagne (0-1): Les notes complètes [Euro 2024 – 3ème j.]

Homme du Match : D. Olmo (7.5) : En manque de temps de jeu avec la Roja, ce soir, il a pu profiter du changement tactique de Luis De La Fuente pour jouer comme numéro 10. Le joueur de Leipzig a su marquer des points, notamment par son placement, sa facilité à se rendre disponible, mais aussi par sa qualité de passe entre les lignes, qui va d’ailleurs permettre à son équipe de prendre très tôt l’avantage dans ce match grâce à une magnifique passe décisive pour F. Torres (13′). Tout au long de ce match, il n’a cessé de nous éblouir avec sa technique, que ce soit par ses talonnades ou ses dribbles. Il a été impliqué dans toutes les bonnes actions offensives. Remplacé par A. Baena.

                                                              Albanie 4-2-3-1

T. Strakosha (6) : Le gardien d’origine grecque a été l’une des rares satisfactions de l’Albanie pendant cet Euro. Malgré le but encaissé, il a su maintenir les Albanais à flot durant le match grâce à plusieurs arrêts.

I. Balliu (4) : Il a donné l’impression d’être seul, étant rarement sollicité par ses coéquipiers. Il n’a que peu percuté et s’est surtout contenté de rester en retrait pour aider sa défense.

B. Djimsiti (5.5) : Celui qui a gagné la Ligue Europa cette année a eu un peu de mal défensivement ce soir. Il a toujours été présent dans le jeu aérien, mais on peut lui reprocher son placement sur le premier but des Espagnols, où il se retrouve beaucoup trop haut.

A. Ajeti (5.5) : Il a sûrement été ce soir le joueur le plus en jambes défensivement. On l’a souvent vu assez proche de l’attaquant. Lui et son coéquipier en défense centrale ont assez bien réussi à museler l’avant-centre du Real Madrid, Joselu.

M. Mitaj (5) : Un match assez moyen pour le joueur du Lokomotiv Moscou. Il a eu un peu de mal à contenir les montées de vitesse de F. Torres ainsi que les passements de jambes de Y. Lamal. D’un point de vue offensif, il s’est un peu plus découvert.

Y. Ramadani (4) : Lui et son coéquipier au milieu de terrain ont à nouveau montré ce soir où se situe le problème de l’Albanie durant toute la compétition. Lui et K. Asllani étaient censés amener du rythme dans l’entrejeu et, de manière générale, mettre du rythme dans ce jeu albanais qui en a cruellement manqué. Ce soir, il a été dominé par le milieu de terrain adverse.

K. Asllani (4) : Le milieu de l’Inter Milan a eu beaucoup de difficultés à s’imposer dans l’entrejeu. On l’a peu retrouvé à la relance. On peut malgré tout souligner son impact offensif, notamment en fin de première période avec une magnifique frappe (44′), qui sera le seul tir cadré des Aigles en première période.

J. Asani (6) : L’ailier droit n’a pas hésité à descendre assez bas pour aider ses coéquipiers à la récupération de balles. Il a su se projeter sur son côté droit mais a souvent eu du mal à trouver les intervalles. Remplacé par E. Muçi.Q.

Laçi (4) : Le milieu offensif n’a été que peu en vue durant ce match. Il a été parfaitement pris dans le milieu à deux des Espagnols. Il n’a pas apporté les différences techniques voulues. Il a été remplacé par M. Berisha.

N. Bajrami (5.5) : Le joueur de Sassuolo a montré de très bonnes choses, notamment dans le jeu en une touche ainsi qu’avec sa qualité de passe. Il a su régulièrement trouver des solutions pour créer des intervalles et animer un jeu offensif assez terne. Il a été remplacé par A. Hoxha.

R. Manaj (3.5) : Malgré ses qualités techniques ainsi qu’athlétiques, il symbolise le manque de réalisme de l’Albanie en attaque. Il n’a jamais su être dangereux dans ce match. Son remplaçant, A. Broja, a réussi à être plus dangereux, en particulier avec une frappe à la 64 -ème minute.

                                                               Espagne 4-2-3-1

D. Raya (7) : Le portier d’Arsenal a connu une soirée assez calme. Assez peu sollicité, il a su malgré tout répondre présent quand il le fallait, comme en fin de première période et en seconde période (64′, 90′).

A. Grimaldo (4.5) : Celui qui a presque tout gagné sous les ordres de Xabi Alonso n’est pas dans les petits papiers de son sélectionneur pour l’Euro. Ce soir, on aurait pu penser qu’il allait montrer plus de choses face à un adversaire plus faible que la moyenne de leur groupe, mais il n’en a rien été. Malgré quelques centres et quelques accélérations, il n’a pas su être tranchant sur le plan offensif. D’un point de vue défensif, il a lui aussi été peu inquiété.

A. Laporte (5.5) : L’ancien défenseur de Manchester City a su montrer de très bonnes choses face à l’Italie il y a 4 jours et ce soir, il a encore fait preuve d’ une grande sérénité dans cette défense espagnole, notamment à travers sa qualité de passe en première période sur le but de F. Torres où c’est lui qui est au commencement de l’action. D’un point de vue défensif, il n’a été que peu inquiété. Il a été remplacé par R. Le Normand.

D. Vivian (5) : Le joueur de l’Atlético Bilbao a de grandes qualités défensives et n’hésite pas à utiliser son physique pour bloquer les attaquants, même si son implication physique a été sanctionnée par l’arbitre (89′). Tout comme son coéquipier à ce poste, il n’a été que peu sous pression.

J. Navas (6) : Il fait partie des plus vieux joueurs de cet Euro et pourtant, sur le terrain, cela ne se voit pas. Ce soir, le joueur de Séville a été performant, notamment dans ses montées de balles ainsi qu’avec sa qualité de centres (11′).

M. Zubimendi (5.5) : Match plus que tranquille pour le joueur de 25 ans. Dans un profil plus défensif que son coéquipier en club, il n’a eu que peu de travail. On peut souligner quand même sa bonne qualité de passe qui va parfaitement dans le jeu en transition de la Roja.

M. Merino (5) : Le milieu de la Real Sociedad s’est surtout distingué par son jeu plutôt offensif. Cependant, il a manqué cruellement de réalisme et aurait pu permettre à sa sélection de se mettre à l’abri en première période (44′).

M. Oyarzabal (4.5) : Il fait partie de ceux qui devaient marquer des points durant ce match. Malheureusement, ce soir, il n’a été que l’ombre de lui-même, souvent peu en vue. Il a eu beaucoup moins de ballons que ses compères sur le front de l’attaque. C’est le jeune joueur du FC Barcelone F. Lopez qui l’a remplacé à l’heure de jeu.

D. Olmo : Voir ci-dessus.

F. Torres (7.5) : Celui qui est souvent décrié au FC Barcelone brille avec sa sélection. Alors qu’il n’a eu que quelques minutes depuis le début de cet Euro, aujourd’hui, il ne lui en a fallu que 14 pour trouver le chemin des filets, grâce à une magnifique frappe de l’intérieur du pied. Tout le reste de ce match, l’ailier de 24 ans a participé à toutes les occasions de sa sélection, que ce soit à la source ou à la finition (40′). Il a été remplacé par L. Yamal.

Joselu (4) : Pour sa première titularisation dans cet Euro, le joueur du Real Madrid a connu un match assez terne avec quelques occasions de but, mais il n’a jamais su trouver le cadre. Quant à son jeu de tête, qui est l’une de ses forces, ce soir, il n’en a rien été. Remplacé par A. Morata.

Lire plus