Suisse - Allemagne (1-1): Les notes complètes [Euro 2024 - 3ème j.]

Suisse – Allemagne (1-1): Les notes complètes [Euro 2024 – 3ème j.]

Homme du match: Dan Ndoye (7): Le joueur de Bologne a été un danger permanent pour la défense allemande. Sa vitesse a été une arme importante dans cette partie. Il ouvre le score sur une frappe puissante sous la barre de Neuer, inscrivant par la même occasion son premier but en sélection. Dans la foulée, il est proche du doublé mais a trop croisé sa frappe. La Suisse a perdu en maîtrise après sa sortie. Remplacé par Zeki Amdouni (65′).

 

 

Suisse (3-4-2-1):

 

Sommer (5): Le gardien suisse se troue sur la frappe lointaine d’Andrich mais heureusement pour lui, le but a été refusé. Derrière, il n’a pas de grosse parade à effectuer et il ne peut strictement rien faire sur le but de Füllkrug qui croise parfaitement sa tête dans la lucarne opposée.

Aebischer (5): Aligné dans l’entrejeu contre la Hongrie dans un match au cours duquel il avait été décisif, il a été aligné en tant que troisième défenseur central dans l’axe de la défense suisse. Il réussit une prestation courageuse même s’il n’a pas toujours été présent dans le marquage sur les coups de pied arrêtés.

Akanji (6): Le défenseur de Manchester City n’a pas véritablement eu à forcer son talent pendant la majeure partie de la rencontre, mais est l’auteur d’un superbe tacle défensif dans les six mètres devant Kimmich qui semblait bien placé pour marquer. Malheureusement pour lui, la tête de Füllkrug aura été l’action de trop pour la Nati.

Schär (5,5): Le joueur de Newcastle a été très présent dans les duels en première période et n’a pas laissé passer grand chose. Pilier de sa sélection, il s’est battu jusqu’à la fin mais n’a pu empêcher l’équipe locale d’égaliser pour assurer sa première place à l’issue de la phase de groupes.

Rodriguez (5): A l’instar de Widmer de l’autre côté, il n’a pas été présent offensivement et s’est contenté de défendre. Il a bien muselé Kimmich mais a eu du travail dans l’entame face à Musiala. Il s’est réglé au fur et à mesure dans cette partie mais n’a pas eu à forcer son talent non plus.

Xhaka (6): Son jeu rugueux a longtemps perturbé le jeu allemand. Il a multiplié les fautes ce qui lui a valu un carton jaune logique pour l’ensemble de son œuvre. Pour le reste, sa rencontre est plus que correcte et même si la Suisse n’a pas vraiment dominé cette partie, il ne s’est pas caché et a tout donné pour son pays. Il est proche d’inscrire le deuxième but de loin mais Neuer s’est interposé.

Freuler (6): Le milieu suisse a eu une activité intéressante tant défensivement qu’offensivement. Il est monté en puissance et a fini par être récompensé avec une passe décisive pour Dan Ndoye avant la demi-heure de jeu. Il a gratté des ballons et n’a pas baissé en intensité malgré l’enjeu de la partie.

Widmer (5): Le piston droit de la formation suisse a réalisé son match sans pour autant ressortir du lot. Il a assez bien défendu mais il était aussi le joueur le plus sollicité par les montées de Mittelstädt. Au final, sa prestation est neutre et il est averti, ce qui le privera du huitième de finale dans quelques jours.

Rieder (4): Le joueur du Stade Rennais a été assez transparent en première période. Il n’a pas su peser suffisamment sur les évènements et il a corrigé le tir en seconde période mais il s’est heurté à Rüdiger sur l’un de ses seuls ballons exploitables dans ce match. Remplacé par Ruben Vargas (65′). 

Ndoye (7): Voir ci-dessus. 

Embolo (6): L’attaquant de l’AS Monaco a posé énormément de problèmes à la défense allemande par sa vitesse et son travail considérable sans ballon. Il ne s’est pas procuré d’occasion mais a été le premier défenseur de son équipe en empêchant la relance allemande. Remplacé par Kwadwo Duah (65′).

 

Allemagne (4-2-3-1):

 

Neuer (5): Rencontre frustrante pour le gardien de la Mannschaft, puisqu’il s’incline sur la première occasion suisse de la partie. Il ne peut rien faire sur la frappe à bout portant de Ndoye qui vient se loger sous sa barre transversale. Derrière, il n’a pas eu de véritable occasion de se rattraper si ce n’est sur la frappe lointaine de Xhaka en fin de partie.

Mittelstädt (5,5): Il a été présent sur son couloir et a donné du fil à retordre à la défense suisse. Son entame est vraiment intéressante et le but refusé à Andrich vient d’un centre de sa part. Il n’a pas été inquiété outre mesure défensivement non plus. Remplacé par David Raum (61′), passeur décisif pour Füllkrug dans le temps additionnel.

Tah (3): Le défenseur central a été en grande difficulté dans cette partie. Il n’a pas été serein défensivement et a été pris dans le duel par Embolo qui a réalisé un énorme travail. Il a en plus écopé d’un carton jaune rapide qui le privera du huitième de finale de la Mannschaft dans cet Euro à domicile. Remplacé par Nico Schlotterbeck (61′). 

Rüdiger (4): Le joueur du Real Madrid a été secoué comme très rarement ces derniers temps par l’intensité mise par les attaquants suisses. Il se fait prendre de vitesse à plusieurs reprises et a parfois été limite dans ses interventions. Il laisse malgré lui Ndoye en jeu sur l’action de l’ouverture du score.

Kimmich (4,5): Très offensif sur les deux premières rencontres, le joueur du Bayern Munich a été très discret face à la Suisse. Le jeu de son équipe penchait certes de l’autre côté mais il n’a pas su s’affirmer. Il se procure une occasion dans la surface mais il a trop tardé pour frapper et Akanji s’est opposé à lui.

Kroos (5): Epoustouflant contre l’Ecosse, le milieu de terrain allemand qui dispute le dernier tournoi de sa carrière a eu le même rôle à savoir dézoner pour toucher des ballons et cela a fonctionné puisqu’il a eu plus de cent touches de balles au total. Cette fois, pas d’action de génie de sa part mais il s’affirme comme l’une des forces majeures de son équipe.

Andrich (5,5): Il n’a pas de chance puisque son but suite à une frappe lointaine a été annulé pour faute au préalable de Musiala. Il ne s’est pas caché mais difficile pour lui de faire plus que ce qu’il a fait. L’Allemagne n’était clairement pas dans son jour le plus spectaculaire ce soir face à la Suisse. Remplacé par Maximilian Beier (66′). 

Wirtz (3): Etincelant en ce début de tournoi, le joyau du football allemand est passé à côté de son match ce soir. Très peu en vue balle au pied, il n’a pas su faire de réelles différences sur son couloir et ce fut assez facile pour l’arrière-garde suisse de défendre face à lui. Remplacé par Leroy Sané (76′). 

Gündogan (3): Le capitaine de la Mannschaft n’était pas dans son meilleur jour sur le plan technique. Il a raté beaucoup de passes qui semblaient à sa portée. A l’instar de la plupart de ses coéquipiers, c’était le jour et la nuit entre ses performances contre la Hongrie et l’Ecosse et celle de ce soir à Francfort.

Musiala (3,5): Auteur de deux réalisations depuis le début de la compétition, le milieu offensif du Bayern n’a pas été très inspiré ce soir malgré une première accélération en début de partie qui laissait présager autre chose. Il est coupable d’une faute dans la surface sur le but dans un premier temps accordé à Andrich. Remplacé par Niclas Füllkrug (76′), qui a égalisé d’une superbe tête dans le temps additionnel.

Havertz (4): L’attaquant allemand n’a pas été avare d’efforts mais a manqué de réussite ce soir. Il se procure plusieurs occasions franches de la tête dans les six mètres de la Suisse mais il n’a pas su régler la mire. Malgré des appels en profondeur, il n’a été que très peu servi dans la surface adverse.

Lire plus