Allemagne – Hongrie (2-0): Les notes complètes [Euro 2024 – 2ème j.]

Allemagne – Hongrie (2-0): Les notes complètes [Euro 2024 – 2ème j.]

Homme du Match : I. Gündogan (8) : Malgré un match compliqué où cette équipe allemande est tombée pendant un long moment dans un faux rythme, ce qui aurait pu lui être dangereux, un homme a su redynamiser la sélection championne du monde de 2014 : son capitaine. Le milieu du FC Barcelone a permis à son équipe de se montrer plus dangereuse sur les phases de jeu offensives, notamment grâce à ses montées, dont l’une a été décisive car il a permis de récupérer la balle dans la moitié de terrain adverse et de trouver en retrait J. Musiala pour lui offrir son second but de l’Euro. Puis en seconde période, il s’est transformé en buteur et a offert aux Allemands une bouffée d’air frais. Il a été remplacé par D. Undav.

Allemagne 4-2-3-1

M. Neuer (7) : Mis sous pression dès les premières secondes, il a su répondre présent, notamment sur le premier coup franc de D. Szoboszlai où il réalise un magnifique double arrêt, mais aussi en fin de première période sur un énième coup franc.

J. Kimmich (7) : Repositionné comme latéral droit en sélection, il n’hésite pas à monter très haut dans son couloir et à jouer en transition avec ses coéquipiers. À plusieurs reprises, on l’a retrouvé aux avant-postes (35′).

A. Rüdiger (6.5) : Comme à son habitude, il a été très rugueux, voire trop par moments, et on peut lui reprocher de ne pas toujours jouer le ballon. Pour autant, il a apporté une certaine verticalité dans le jeu de son équipe car il n’hésite pas à envoyer la balle dans la surface adverse.

J. Tah (6.5) : Il fait partie des défenseurs qui, au départ, étaient décriés mais qui aujourd’hui montrent qu’ils méritent leur place en sélection. Comme à son habitude, il a été très dur sur l’homme et a mis beaucoup d’impact physique dans le jeu, notamment dans ses interventions (56′).

M. Mittelstädt (6.5) : Il n’a pas été beaucoup inquiété dans ce match et s’est donc permis de monter beaucoup plus haut sur le terrain. On a pu voir dans cette rencontre sa qualité de centre en première intention ; il trouve quasi toujours la boîte comme sur le second but allemand où il place parfaitement sa balle dans la surface pour I. Gündogan.

R. Andrich (6) : Le milieu de terrain au gros volume de jeu a encore prouvé aujourd’hui qu’il était un homme fort de l’entrejeu allemand. Il a quasi toujours été bien placé pour empêcher les tirs adverses mais aussi très présent sur le plan offensif, comme sur sa reprise de volée (11′). Il a été remplacé par E. Can.

Kroos (7) : Face à cette équipe hongroise, il s’est senti plus en difficulté, notamment dans les transitions ainsi que dans la qualité de ses passes. Il avait été incroyable face à l’Écosse en ne ratant qu’une seule passe, mais en cette fin d’après-midi, le bloc assez resserré des hommes de Marco Rossi l’a empêché d’offrir sa qualité de passe naturelle. Il s’est malgré tout réveillé en fin de match au moment où la Hongrie a laissé beaucoup plus d’espace.

J. Musiala (7.5) : Le jeune crack du Bayern a continué sur sa lancée du premier match, que ce soit dans l’apport offensif avec sa vitesse, sa technique mais aussi son placement, car c’est lui qui permet à l’Allemagne d’ouvrir le score dans ce match grâce notamment à un cafouillage dans la surface adverse (22′). Il a été remplacé par C. Führich.

Wirtz (5) : Parmi la ligne des trois offensifs, il est peut-être celui qui a été le moins en vue cet après-midi. Malgré plusieurs dribbles comme son double contact, il a manqué d’idées quand il s’agissait de transmettre le ballon. Il a été remplacé par L. Sané.

K. Havertz (4.5) : Comme à son habitude, il a alterné entre le bon et le moins bon. Il a été très bien pris par les défenseurs adverses mais reste toujours dangereux, notamment grâce à son placement et son jeu sans ballon. Sa première entame de match a été plutôt correcte avec notamment une magnifique occasion (10′), cependant sa fin de seconde période est restée assez calme. On n’a pas vu les courses qu’il avait faites contre l’Écosse et au fur et à mesure du match, il est tombé dans un faux rythme, un peu comme son équipe. Il a été logiquement remplacé par N. Füllkrug.

Hongrie 3-4-2-1

P. Gulacsi (6) : Le gardien du RB Leipzig a connu un match assez compliqué. Il n’a été que rarement inquiété, mais les rares fois où il l’a été, il n’a pas su préserver ses cages. Il a tout de même été décisif (54′, 73′ et 74′).

A. Fiola (4.5) : Il a été très agressif sur l’homme et n’a pas hésité à se jeter dans les pieds de l’adversaire. Cependant, en seconde période, on l’a senti dépassé, surtout face aux débordements incessants des ailiers et latéraux de la Nationalmannschaft.

W. Orban (5.5) : Celui qui a joué avec l’équipe espoir allemande a encore une nouvelle fois montré qu’il était le patron de cette défense où il défend de manière très propre en ne se jetant que très peu. On a pu le voir notamment sur l’occasion de K. Havertz (10′), mais il a manqué par moments d’intensité dans son jeu défensif, notamment sur le but de J. Musiala ou il perd ses appuis.

M. Dardai (4) : On l’a senti en difficulté, notamment face au virevoltant J. Musiala, mais il a su à plusieurs reprises se montrer intéressant, en particulier dans les oppositions où il n’a pas hésité à jouer de son physique.

B. Bolla (5.5) : Le joueur du Servette FC a beaucoup percuté dans l’entrejeu et a récupéré plusieurs ballons, permettant à son équipe de se projeter vers l’avant. Il a aussi été très utile sur le plan défensif où, à plusieurs reprises, il n’a pas hésité à faire des retours pour éviter que celle-ci soit submergée. Il a été remplacé par Z. Nagy.

A. Nagy (5) : Il a été noyé dans l’entrejeu allemand et n’a pas su apporter une réelle opposition ni une certaine pression, particulièrement lors des longues périodes de possessions de balles allemandes. Il a été remplacé par L. Kleinheisler.

A. Schäfer (3.5) : Il a souvent manqué de vigilance et a oublié de se replacer dans les phases défensives, ce qui a pu amener des situations de sous-nombre ainsi que des occasions pour les Allemands. Match assez compliqué pour le joueur de l’Union Berlin.

M. Kerkez (5.5): Le joueur de Bournemouth a montré qu’il avait de nombreuses qualités, surtout dans sa qualité de passe dans les petits espaces, mais aussi dans sa combativité et sa rigueur, que ce soit défensive ou offensive. Il a été remplacé par M. Adam.

Sallai (5) : Il a été beaucoup moins en vue que son homologue D. Szoboszlai, mais il a su être un peu plus présent dans les actions de jeu, notamment dans les transitions rapides ainsi que les contre-attaques. Il a été remplacé par K. Csoboth.

D. Szoboszlai (5) : On sait que la Hongrie est très forte sur les coups de pied arrêtés et on sait d’où vient ce danger. On connaît tous chez le joueur de Liverpool sa qualité de frappe et il l’a encore prouvé en cette fin d’après-midi,  sur ses coups francs en première période (26′ et 45+1′). On peut lui reprocher peut-être son manque d’impact dans le jeu, surtout quand on connaît ses qualités.

B. Varga (4) : Le meilleur buteur du championnat hongrois a connu un match assez calme. On connaît sa qualité dans le jeu de tête, mais aujourd’hui il n’en était rien. Il n’a pas réellement pesé sur la défense de la Mannschaft. Il a été remplacé par D. Gazdag.

Lire plus