Turquie - Géorgie (3-1) : Les notes complètes [Euro 2024 – 1ère j.]

Turquie – Géorgie (3-1) : Les notes complètes [Euro 2024 – 1ère j.]

Homme du match : G. Kochorashvili (8) : Pour son entrée dans la compétition, le petit poucet avait à cœur de montrer qu’il ne venait pas en Allemagne pour rien. Malgré un score élevé, les Géorgiens ont montré de très bonnes choses lors de ce match d’ouverture et auraient même pu prétendre à une victoire. Le numéro 6 géorgien de Levante a été l’un des artisans de son équipe. Il a montré toute sa classe technique sur le premier but avec ses passements de jambes qui lui ont permis de se mettre en position de centre, offrant ainsi un magnifique ballon pour son coéquipier. De manière générale, il n’a pas hésité à monter très haut et à offrir de nombreuses opportunités offensives pour les joueurs de Willy Sagnol, ce que l’on a pu voir à plusieurs reprises (70′ et 90+6′). Il a aussi une bonne capacité de récupération de balles et de passes entre les lignes.

                                                                                             Turquie : 4-2-3-1

M.Günok (6.5) : On a vu ce soir un gardien de Besiktas très bon sur sa ligne ainsi que sur ses sorties aériennes (11′). Malgré sa légère erreur de main sur le but géorgien, il a su répondre présent dans ce match d’ouverture.

M. Müldür (7.5) : Très fort sur son côté, il a signé l’un des plus beaux buts de l’Euro d’une magnifique reprise de volée qui s’est logée dans la lucarne droite (26′). Offensivement, on l’a senti très présent, mais défensivement, on l’a senti encore un peu friable notamment sur les accélérations de K. Kvaratskhelia. Il a été remplacé par l’ancien Lillois Z. Celik.

S. Akaydin (7) : Le défenseur du Panathinaikos a bien contenu K. Kvaratskhelia à plusieurs reprises. Il ne s’est fait que très rarement dépasser et a montré qu’il n’hésite pas à se jeter dans les pieds de l’adversaire pour récupérer les ballons, comme sur l’attaquant napolitain en fin de première période.

A. Bardakci (5.5) : Il a été l’un des rares joueurs turcs à ne pas avoir été transcendant durant ce match, même si celui-ci est loin d’avoir raté. On a senti un joueur avec beaucoup de présence physique mais qui a souvent manqué de justesse à certains moments, notamment sur G. Mikautadze.

F. Kadioglu (6.5) : Comme à son habitude, le joueur de Fenerbahce a montré toute sa justesse offensive et défensive. Il n’a pas hésité à dézonner et à monter très haut sur le terrain grâce à sa vitesse, mais aussi grâce à sa qualité de passe et sa bonne cohésion avec Y. Yildiz.

H. Calhanoglu (6.5) : Il est l’un des rares à être encore présent après la débâcle de l’Euro 2016 et 2020-21. Ce soir, il a rempli le contrat sans pour autant être étincelant. Il n’hésite pas à redescendre pour défendre et c’est lui qui fait le lien entre les attaquants et les défenseurs, dictant le rythme du jeu. On peut malgré tout lui reprocher son manque de tranchant offensif, en particulier sur sa frappe en première période (21′). Il a été remplacé par S. Ozcan.

K. Ayhan (7) : Il a été très présent dans l’entre-jeu et il s’est montré plus dangereux dans les phases offensives que son coéquipier, notamment grâce à un magnifique poteau en première période (9′). Tout au long du match, il n’a pas hésité à jouer très haut, se traduisant par une récupération de balle suivie d’une passe décisive pour  A. Guler. Il a été remplacé par M. Demiral.

K. Yildiz (6.5) : Seulement quelques secondes après le premier but, il aurait pu anéantir les ambitions géorgiennes, mais malheureusement il se retrouve hors-jeu. Sur l’ensemble de son match, il n’a pas hésité à repiquer dans l’axe pour se mettre en position de frappe ou de passe. Il a été un atout majeur ce soir pour les Turcs, notamment grâce à son jeu dos au but. Il a été remplacé par K. Akturkoglu, qui a apporté le coup de grâce avec le troisième but en toute fin de match.

O. Kökçü (6) : Il a dicté le tempo pendant ce match. En tant que numéro 10, il a parfaitement rempli son rôle, donnant souvent de bons ballons et apportant beaucoup de rythme.

A. Güler (7.5) : Comme à son habitude, il a joué de sa technique et de sa qualité de passe pour se défaire du marquage géorgien et a su parfaitement donner les ballons au bon moment. Malgré tout, on a senti qu’il manquait parfois de folie dans son jeu car il prenait très peu de risques en première période. En seconde période, il n’a pas hésité à tenter davantage, se traduisant par un magnifique but en pleine lucarne opposée depuis près de trente mètres. Il a été remplacé par Y. Yazici.

B.A. Yilmaz (5) : Il a été un peu moins en vue durant ce match, étant très bien pris par la défense géorgienne. Cependant, ce qui a été le plus intéressant, c’est son jeu sans ballon qui a permis à ses coéquipiers de se montrer davantage.

                                                                                             Géorgie 3-4-3

G. Mamardashvili (5.5) : Il a connu une première période assez moyenne avec presque deux buts concédés coup sur coup. En seconde période, il s’est bien repris avec un magnifique arrêt d’une main ferme sur le coup franc de H. Calhanoglu (57′), ainsi qu’en fin de match sur la tête de Y. Yazici (87′).

G. Kashia (5.5) : Il a souvent été rude sur l’attaquant mais, comme le reste de sa défense, on l’a senti dépassé par les incursions adverses. Le joueur de Slovan a, de manière générale, manqué de tranchant dans le dernier geste défensif.

L. Dvali (5.5) : Il a été à plusieurs reprises mis sous pression par les incursions des Turcs et a été en difficulté face à la vitesse de ses adversaires, comme sur le deuxième but turc.

S. Kverkvelia (5) : On a senti dans ce match un manque de connexion entre les défenseurs et les milieux, et Kverkvelia en a été le symbole. On l’a souvent senti à contretemps, comme avec son carton jaune (56′). Il a été remplacé par B. Zivzivadze.

G. Tsitaishvili (3.5) : Ce soir, il a eu beaucoup de mal à se mettre en jambe et à percuter dans son couloir. Il a manqué de réalisme offensif et n’a pas su apporter son tranchant habituel. Il a été remplacé par L. Lochoshvili.G. Kochorashvili : Voir ci-dessus.

A. Mekvabichvili (5.5) : Son profil plus défensif que G. Kochorashvili a été très utile à la Géorgie. Il a souvent suppléé ses défenseurs et a été régulièrement le premier joueur trouvé dans le jeu de transition du sélectionneur français. Il a été remplacé par S. Altunashvili.

B. Kakabadze (5) : Moins présent dans le jeu offensif, il l’a été beaucoup plus dans son impact défensif, où il a grandement aidé dans le couloir droit. Il a aussi été assez bon dans les relances rapides et a permis à son équipe de se projeter vers l’avant.

A. Chakvetadze (4.5) : L’homologue de « Kvaradona » a eu plus de mal en ce début de soirée. En début de match, il a été celui qui a permis à son équipe d’élever son niveau, puis il s’est fait voler la vedette par son coéquipier. À plusieurs reprises, il a manqué de tranchant. Il a été remplacé par Z. Davitashvili.

K. Kvaratskhelia (5.5) : Comme on le sait, il est le leader technique de son équipe. Il n’hésite pas non plus à presser haut, mais il a souvent été seul. Il descend très bas aussi pour aider défensivement et pour accélérer le jeu de l’équipe. En cette fin d’après-midi, il n’a quand même pas su élever son niveau de jeu et a été beaucoup trop prévisible face aux défenseurs turcs.

G. Mikautadze (7) : Relégué avec Metz il y a quelques semaines, il a été à nouveau très important et a parfaitement joué son rôle de renard des surfaces. Il a permis à la Géorgie de recoller au score d’un magnifique plat du pied. Son match a été quasi parfait : il a été un poison constant pour la défense adverse et a eu à plusieurs reprises la possibilité de tuer le match. Cependant, il a manqué de réalisme.

Lire plus