Portugal - République Tchèque (2-1): Les notes complètes [Euro 2024 - 1ère j.]

Portugal – République Tchèque (2-1): Les notes complètes [Euro 2024 – 1ère j.]

Homme du match: Vitinha (8): Le milieu de terrain portugais a été la plaque tournante de son équipe. A l’instar de son rôle au Paris Saint-Germain, il a su aspirer le bloc adverse pour trouver ses coéquipiers dans le bon tempo. C’est lui qui centre pour Nuno Mendes sur le but de l’égalisation portugaise et comme à son habitude, il a su se montrer assez facilement aux abords de la surface tchèque. Remplacé par Francisco Conceição (90′), auteur du but de la victoire portugaise sur le gong.

 

 

Portugal (3-4-3):

 

Costa (5): Le dernier rempart du FC Porto n’a pas eu à s’employer outre mesure dans une rencontre complètement dominée par le Portugal. Néanmoins, il doit s’incliner sur l’unique tir cadré de la République Tchèque, juste après l’heure de jeu. Il ne peut rien faire suite à la précision de la frappe de Lukas Provod.

Mendes (6): Dans un rôle qu’il n’occupe pas au PSG, le jeune défenseur portugais a été assez intéressant. Grâce à sa vitesse, il a réussi à épauler Leão dans ses attaques plus d’une fois. C’est lui qui sonne la charge puisque c’est sa tête qui a obligé Hranac à marquer contre son camp juste après l’ouverture du score de la République Tchèque. Remplacé par Pedro Neto (90′), qui centre dans les six mètres sur le but victorieux de Conceição.

Pepe (7): A 41 ans, la légende du football portugais est devenue le plus vieux joueur à disputer une rencontre dans un Championnat d’Europe. Malgré son âge, l’expérience acquise tout au long de sa carrière lui a permis de réaliser un match très abouti, récupérant une dizaine de ballons et se montrant quasi impérial dans les duels. Une machine.

Dias (6): Le taulier de la défense de Manchester City assume son rôle en sélection. Aligné dans une charnière à trois centraux, l’ancien de Benfica a réalisé une prestation solide derrière. Après l’ouverture du score, il n’a d’ailleurs pas hésité à se projeter offensivement en empruntant le couloir droit.

Cancelo (5,5): Le polyvalent latéral portugais n’a pas tout réussi ce soir, bien au contraire. Il a connu trop de déchet dans ses passes et même si son rôle lui permet aussi de venir se placer dans l’entrejeu, il n’a pas su trouver la solution pour percer le verrou tchèque. Il a su hausser son niveau au fur et à mesure malgré tout. Remplacé par Nelson Semedo (90′). 

Vitinha (8): Voir ci-dessus. 

Fernandes (6): Le milieu offensif de Manchester United a alterné entre le chaud et le froid dans cette partie. Comme bon nombre de ses coéquipiers, il a été plus en vue suite aux espaces laissés par la défense adverse. En première période, il offre cependant un caviar en profondeur pour Cristiano Ronaldo qui n’a pas su concrétiser.

Dalot (5): Rencontre relativement neutre pour le joueur des Red Devils. Il n’a pas su créer suffisamment de différences sur son côté, même si le jeu des Champions d’Europe 2016 penchait de l’autre côté du terrain. Défensivement, il était bien présent mais on sent qu’il peut apporter bien plus. Remplacé par Gonçalo Inacio (63′).

Leão (6): L’ancien lillois était en jambes et il fut d’assez loin la plus grande menace offensive du Portugal balle au pied. C’est le seul qui a réussi à prendre de vitesse certains joueurs tchèques, même s’il a manqué de réussite dans le dernier geste. Remplacé par Diogo Jota (63′), qui a cru donner la victoire juste avant le début du temps additionnel mais son but a été refusé par la VAR pour un léger hors-jeu de Ronaldo.

B. Silva (6): Longtemps dans le dur sur le plan technique, le joueur des Citizens a réalisé une seconde période de meilleur acabit. Il est à l’origine de l’égalisation de son équipe et au fur et à mesure, il a eu plus d’espaces et il a su bien les exploiter. Il a su être patient même s’il a parfois fait des mauvais choix dans la surface.

C. Ronaldo (6): Malgré la frustration qui a habité le quintuple Ballon d’Or pendant la majeure partie du match, il a su rester dans sa partie jusqu’au bout. Il se procure les deux plus grosses occasions des siens en première mi-temps mais a buté sur Stanek. Il a eu un rôle important dans cette partie et a pesé sur la défense tchèque jusqu’à la fin, comme l’atteste l’action du but refusé à Jota où il est signalé hors-jeu de quelques centimètres.

 

République Tchèque (3-5-2):

 

Stanek (5,5): Le bilan du gardien tchèque est difficile à dresser. Il réalise près d’une dizaine d’arrêts dans cette partie, s’interposant notamment devant Cristiano Ronaldo à plusieurs reprises puis Bernardo Silva mais il n’est pas exempt de tout reproche sur les deux buts du Portugal. Il relâche le ballon sur Hranac qui marque contre son camp avant de glisser sur la réalisation victorieuse de Conceição.

Krejci (5): Le scénario est cruel pour lui, car il réalise une prestation globale assez intéressante puisqu’il a muselé Dalot notamment sur le couloir mais sa rencontre restera ternie par son erreur sur le deuxième but lusitanien dans le temps additionnel. Il se troue dans les six mètres, ce qui permet à Conceição de marquer de près.

Hranac (4,5): Solide pendant une bonne partie de la rencontre, le défenseur central du Viktoria Plzen fut malchanceux en deuxième période. Sur un centre qui paraissait anodin, il trompe involontairement son propre gardien après un ballon relâché par ce dernier sur lui. Un évènement qui marque un véritable tournant dans ce match, puisque le Portugal a ensuite retrouvé confiance et a fini par l’emporter en fin de rencontre.

Holes (5,5): Auteur d’une première période de haut niveau au cours de laquelle il n’a presque rien laissé passer, le défenseur central a ensuite vécu une deuxième période plus compliquée puisque les deux buts interviennent dans sa zone, mais c’est difficile de lui reprocher quoi que ce soit. Il fut sans aucun doute le joueur le plus rassurant dans la défense tchèque à Leipzig. Remplacé par Tomas Chory (90′).

Doudera (5): Le piston gauche s’est battu comme un beau diable dans cette partie même s’il n’a eu que très peu de ballons exploitables dans le dos de la défense portugaise. Il a dépensé beaucoup d’énergie, surtout en fin de match pour tenter de permettre à son équipe de garder un résultat positif, en vain.

Provod (6): Le milieu du Slavia Prague a eu une grosse activité dans l’entrejeu de son équipe. Il n’a pas touché énormément de ballons mais il a su faire bon usage de celui-ci quand il en a eu l’occasion. Il ouvre le score juste après l’heure de jeu suite à une frappe parfaitement placée du pied droit de l’extérieur de la surface. Remplacé par Antonin Barak (79′). 

Soucek (7): Le capitaine de la sélection tchèque a été héroïque dans cette partie. Dans un rôle qui correspond à ses qualités, il a été très bon dans le jeu sans ballon et impérial dans le jeu aérien dans le second acte, repoussant plusieurs centres portugais dangereux. Il se procure une occasion en fin de match mais il n’a pas trouvé le cadre de Diogo Costa.

Sulc (5,5): Le jeune milieu de terrain tchèque n’a pas démérité dans cette partie. Vu le contexte de la partie, il a plutôt bien assuré son rôle et a bloqué l’axe pendant la majeure partie du match. La fatigue s’est ensuite faite ressentir mais il faudra noter ses nombreux efforts et sa débauche d’énergie dans ce match. Remplacé par Petr Sevcik (79′). 

Coufal (5,5): Il a été sollicité dans ce match par la vitesse de Leão qui a souvent su prendre l’ascendant sur lui. Il s’offre en seconde période une passe décisive pour Provod mais il est ensuite pris dans le duel aérien par Nuno Mendes sur l’égalisation portugaise. Le but de la victoire inscrit par Conceição vient également de son côté.

Schick (5): Meilleur buteur lors du dernier Euro, l’avant-centre de Leverkusen n’est pas reparti sur les mêmes bases. Il faut dire que la République Tchèque a beaucoup subi, et il n’a pas pu se procurer d’occasion. Néanmoins, il a été précieux défensivement où ses replis ont fait du bien. Remplacé par Mojmir Chytil (61′).

Kuchta (4): L’attaquant du Sparta Prague n’a pas pu avoir de situation dans une rencontre au cours de laquelle les Tchèques ont subi pendant un long moment. Cantonné aux tâches défensives, il a récupéré quelques ballons mais difficile d’en faire quoi que ce soit par la suite, car aucun joueur de son équipe ne se projetait réellement. Remplacé par Ondrej Lingr (60′).

 

 

 

Lire plus