Atalanta - Leverkusen (3-0) : Les notes complètes [Europa League - finale]

Atalanta – Leverkusen (3-0) : Les notes complètes [Europa League – finale]

Homme du match: Lookman (9): Remplaçant au Vélodrome en demi-finale, il est l’homme qui permet à l’Atalanta de remporter son premier titre depuis plus de 60 ans. Intenable ce soir, il est l’offensif le plus recherché par ses coéquipiers qui l’ont senti en forme et surtout clinique. 3 tirs trois buts ! Le premier aux 6 mètres où il devance Palacios et ça finit en lucarne. Le deuxième en étant servi côté gauche il se distingue avec une finesse technique en faisant un petit pont sur Xhaka et son enroulé finit petit filet. Le dernier est tout aussi beau encore une fois servi côté gauche il décoche une frappe surpuissante dans la lucarne opposé. Par ailleurs influent dans d’autres actions, c’était un feu follet ce soir, pas pris au sérieux par une défense trop laxiste. A parier que sa cote s’est envolée ce soir !

Atalanta (3-4-3)

Musso (5,5): On aurait pu pensé qu’il faut un grand gardien pour sortir gagnant sur un score 3-0. Que nenni ! il aura seulement eu des sorties à faire souvent bonnes sauf une en première période mais sans conséquence car Grimaldo se loupe.

Kolasinac (7,5): L’ancien marseillais a tenu 45 minutes de haut niveau. Imprenable au duel ce soir. Il s’est montré en roc défensif. Remplacé sur blessure à la pause par Scalvini (6) pas très en vue et peut-être moins à l’aise mais il a rempli son rôle de manière satisfaisante même si c’est peut-être lui qui aurait pu provoquer un penalty de Leverkusen sans un hors-jeu en fin de match.

Hien (7): Moins en vue que les autres défenseurs mais il a été tout aussi solide avec 8 duels gagnés sur 12 et un marquage toujours au près.

Djimsiti (7,5): Les attaquants ne sont jamais passés parce que les défenseurs ont toujours pris le dessus sans exception. Sortant parfois haut, cela a payé et dans ses courses parfois sur des ballons en profondeur il était toujours au contact, si ce n’est s’est toujours intercepté.

Ruggeri (6,5): Son équipe ayant rapidement mené, il n’a pas fait le fou et s’est contenté de monter si vraiment besoin. Frimpong n’est jamais passé ce qui atteste du match béton de Ruggeri. Remplacé par Toloi.

Ederson (7,5): Il est monté en puissance le long du match. Si on sentait que c’est son coéquipier hollandais l’homme fort du milieu en première période, le Brésilien s’est ensuite montré à chaque fois à son avantage dans les duels notamment, revenant choper le ballon sur Frimpong sur une longue course et résistant à des mastodontes physiques. Enorme.

Koopmeiners (8): Travailleur, c’est le mot ! Donnant l’exemple avec une première période parfaite à courir pour deux et en gagnant toujours ses duels, il est l’homme qui a permis à l’Atalanta de gagner cette bataille du milieu de terrain dès le début du match. S’est montré décisif avec cette avant dernière passe clé sur le 1-0.

Zappacosta (6,5): Piston droit comme d’habitude, il s’est montré d’importance tout de suite en plongeant dans la surface sur la passe de Koopmeiners pour adresser une passe décisive qui traverse la défense et sur lequel marque Lookman. Comme Ruggeri, il défendra surtout ensuite plutôt bien mais loin d’être irréprochable perdant quelques duels et avec une certaine imprécision technique. Remplacé par Hateboer.

Lookman (9): Voir ci-dessus.

De Ketelaere (6): Franchement discret et pourtant on est censé le remarquer avec sa chevelure blonde. 28 ballons touchés seulement, mais surtout aucun ballon bonifié comme a si bien su le faire Lookman. Cependant, il attaque bien les 6 mètres sur le 1-0 ce qui fait que le ballon a transpercé la défense jusqu’à Lookman. A noter sa bonne participation au pressing comme tous ses coéquipiers d’ailleurs. Remplacé par Pasalic, auteur d’une bonne entrée.

Scamacca (7): Plutôt travailleur de l’ombre que buteur ce soir. Il pèse sur le premier but attirant Tah vers lui libérant de l’espace dans son dos. Il  a répété ce type d’actions plusieurs fois montrant à quel point est bien huilé cette équipe. Impliqué sur le troisième but aussi où il sert parfaitement Lookman qui s’offre un triplé. Remplacé par Touré.

Leverkusen (3-4-3)

Kovar (5): Quelques bons arrêts notamment un devant De Ketelaere où il l’arrête bien. Malheureusement pour lui, il est tombé sur une Lookman en feu qui marquait quand il tirait ce soir tel un sniper qui a trop bien tiré pour qu’on l’arrête.

Hincapié (6,5): Pas le plus sexy de l’équipe allemande mais il est plutôt sorti du lot ce soir. En deuxième période surtout, on l’a senti revenir avec de bonnes intentions avec des tacles biens sentis et surtout une agressivité que n’ont pas mis ses coéquipiers. Une présence dans le jeu aérien qui était bienvenue également. Trop seul en résumé ce soir.

Tah (5): Pas directement impliqué sur les buts, donc il passe lui aussi un petit entre les mailles du filet, même si l’Atalanta après avoir mené rapidement, à attaqué plus par à-coups ensuite ne sollicitant pas énormément les défenseurs malgré trois buts encaissés. Cependant, on ne l’a pas senti patron ce soir, ne remobilisant pas ses coéquipiers quand il le fallait.

Tapsoba (3,5): Le bon Tapsoba des dernières semaines était méconnaissable ce soir. Cela s’est vu d’entrée avec une passe ratée causant du tort à son équipe à 0-0 déjà. Le 3-0  est modèle de ce qu’il en faut pas faire en tant que défenseur. Il est trop loin sur le feu follet Lookman quand la passe lui est adressée et surtout il ne sort pas sur lui le laissant rentrer dans la surface et donc le résultat est filet derrière.

Grimaldo (2,5): Un match qui ne ressemble pas à sa saison mais qui ressemble à ses dernières sorties cependant. Tout d’abord, il doit voir Zappacosta bien placé sur l’action du 1-0. Les conséquences sont déjà chères mais il ne se rattrape quand il reçoit un ballon lobé et que le gardien sort mal mais son fabuleux pied gauche s’est éteint ce soir. Xabi Alonso a lancé le tout pour le tout en le remplaçant par Hlozek, auteur d’une frappe de loin dangereuse.

Palacios (4): Sa place était loin d’être assurée lui qui est en concurrence avec Andrich qui semblait avoir pris une longueur d’avance récemment. On le voit resté fixé sur le sol quand Lookman, mobile, passe devant lui pour pour ouvrir le score. Son match derrière n’est pas mauvais mais il n’a jamais permis que son équipe puisse dominer. Remplacé par Andrich qui n’a pas été mauvais.

Xhaka (3): La très grosse surprise de ce match tant il nous avait pas habitué à ce genre de prestation catastrophique. D’une imprécision technique rare (cette imprécision technique était le principal problème des Allemands ce soir), Leverkusen ne pouvait rien faire avec un Xhaka comme ce soir. Il se fait éliminer par un petit pont s’il vous plaît par Lookman pour porter le score à 2-0. Comme beaucoup de ses coéquipiers, il s’est fait mangé dans les duels qui plus est. Symbole de la défaillance de Leverkusen ce soir.

Stanisic (4): Il profite de sa bonne fin de saison pour finir titulaire dans le match le plus important de la saison. Il se sera peu montré et est remplacé par Boniface (3) qui n’a pas pesé en 45 minutes.

Wirtz (3,5): Il a buté tout le match sur les joueurs adverses, quels qu’ils soient. Il n’a jamais eu de champ face à lui, même quand il décrochait relativement bas. D’entrée, il savait donc qu’il devait être sur un petit nuage pour se montrer mais ce n’était pas le cas. Son impuissance avec le ballon s’est vu en seconde période où il n’a pas toujours fait les bons choix ou avec avec ce tir de loin plein de fatalisme. N’y croyait plus dès l’heure de jeu. LA défaillance de Allemands avec Xhaka ce soir. Remplacé par Schick.

Frimpong (3): Milieu offensif droit pour la deuxième fois de la saison, il ne s’est pas montré plus en réussite que sa première fois contre Dortmund. Souvent poussé côté droit, il n’est jamais passé et l’on note aucune action où il se serait approché de la surface avec le ballon pour amener le danger. Remplacé par Tella.

Adli (3): En forme ces derniers temps, il a pu compté sur le soutien de Xabi Alonso qui a globalement privilégié sur la forme du moment ce soir, quitte à déplacer certains joueurs dans des postes inhabituels pour eux. Adli est l’un d’eux mais n’a pas pu se montrer en tant que buteur de cette équipe avec. On regrette surtout de ne pas avoir vu quelques combinaisons avec Wirtz et Grimlado parce que c’était une des clés du match pour s’imposer. Triste animation qui ne s’est pas corrigé avec Boniface.

Lire plus