QRM – AS Saint-Etienne (2-1) : Les notes complètes [Ligue 2 – 38ème j.]

QRM – AS Saint-Etienne (2-1) : Les notes complètes [Ligue 2 – 38ème j.]

Homme du match : Leroy (7.5) : Infranchissable. Le portier de QRM a été un véritable mur aujourd’hui, écoeurant ainsi des Stéphanois en panne au niveau de l’efficacité. A la vingtième, il se détend bien à son premier poteau pour venir repousser la volée de Nadé qui prenait le chemin du petit filet. Quelques minutes plus tard, il est sauvé à deux reprises par sa défense qui est venue stoppée deux tentatives sur la ligne de but. Les quarante-cinq dernières minutes ont été encore plus denses, mais le dernier rempart des locaux a été sensationnel. Très bons à différentes reprises dans ses sorties sur des coups de pieds arrêtés adverses, il était battu à quinze minutes du terme, mais la tentative de Cafaro est venu trouver la barre. Puis quelques secondes plus tard, il s’envole pour repousser à bout portant la tête de Sissoko sur sa ligne, d’une superbe parade.

QRM : 4-2-3-1

Leroy : voir ci-dessus. 

Cissé (5.5) : Très entreprenant d’entrée, il n’a pas hésité à se projeter de l’avant, même s’il s’est rapidement concentré essentiellement sur le plan défensif.

Batisse (5.5) : L’expérimenté arrière des locaux a commis quelques erreurs de relance au cours du premier acte avant de bien se reprendre par la suite.

Cissokho (6) : Quatre-vingt-cinq minutes de qualité, marquées par un énorme sauvetage sur sa ligne en première période. Cardona se joue de Leroy avant de conclure dans un but vide. Cependant, c’était sans compter sur le retour du défenseur de QRM qui est venu stopper le cuir sur sa ligne. Juste avant le temps additionnel, il se manque pour la première fois du match et commet une faute dans sa surface, offrant un penalty aux Verts.

Pendant (4) : Très peu en vue au cours de la première période, il a su profiter des espaces dans la défense adverse pour venir participer aux contres de son équipe. Remplacé par Loric.

Sangaré (4.5) : Une partie en demi-teinte avec une belle entame de match puis un second acte plus terne.

Cadiou (5.5) : Face à Moueffek, il s’en est bien sorti lors du premier acte. Remplacé par Soumano (6.5). Le coaching payant de Jean-Louis Garcia pour son dernier match de sa carrière d’entraîneur. En passant à deux devant, QRM a totalement mis en difficulté une défense stéphanoise pas assez rapide. Sur un corner, il profite d’une partie de billard pour venir ouvrir le score à bout portant.

Camara (6) : Une belle partie dans l’ensemble, que ça soit offensivement ou défensivement. Il est passeur sur le second but des siens en adressant un superbe centre à destination de Coulibaly.

Gbellé (5.5) : Le capitaine de QRM s’est rapidement sacrifié pour son équipe, où sur une mauvaise relance de sa défense, il accroche Moueffek, parti en contre. Avec ce carton jaune, il n’a pas pu défendre comme il le voulait, mais a tout de même été précieux dans le jeu. Remplacé par Poha.

Yade (6) : Dans son couloir gauche, il a su créer plusieurs belles différences, en prenant rapidement le-dessus sur Maçon.

Coulibaly (7) : Décisif dans les deux surfaces. Buteur sur sa première situation au bout de cinq minutes, ce fut finalement une fausse joie puisqu’il était en position d’hors-jeu. Par la suite, c’est défensivement qu’il s’est illustré. A la demi-heure, sur un corner stéphanois, Sissoko reprend en pivot une frappe croisée puissante que l’attaquant des locaux vient stopper du bout du pied, évitant ainsi l’ouverture du score des visiteurs. A dix minutes du terme, il enterre définitivement les espoirs adverses en trompant de la tête Green pour le deux à zéro. Remplacé par Delaurier-Chaubet.

ASSE : 4-3-3

Green (3) : S’il n’a rien eu à faire pendant une heure de jeu, il se manque sur la première occasion adverse. Sur un ballon dans la profondeur, il se troue dans sa sortie, permettant à son vis-à-vis de le dribbler et de finalement trouver le poteau dans un but vide. Sur le corner qui suit, après une partie de billard, les locaux ouvrent le score. Il est impuissant sur le second but encaissé.

Maçon (3) : Un match sans où il a directement été dominé sur le plan défensif. Remplacé par Appiah.

Briançon (4) : Une équipe Stéphanoise en manque d’efficacité dans les deux surfaces. Si offensivement, les Verts ont cruellement pêché dans le dernier geste, le secteur défensif n’a pas été au niveau en encaissant deux buts sur trois occasions subies. Symbole de cela, le capitaine des visiteurs, qui oublie totalement Coulibaly au point de penalty, qui en profite pour venir faire le break.

Nadé (5.5) : En jambes, il s’est régulièrement projeté de l’avant à l’image de sa reprise de volée stoppée au premier poteau lors des vingt-cinq premières minutes. Une partie solide de sa part.

Pétrot (4) : Il s’est très rapidement positionné haut sur le terrain, réalisant plusieurs bons débordements et quelques centres intéressants. Cependant, il semblait à court physiquement, pour venir réaliser les efforts défensifs, à l’image de l’action menant à l’ouverture de score adverse où il ne compense pas la montée de Nadé, plein axe. Remplacé par Bentayg.

Bouchouari (5) : Intéressant dans le coeur du jeu en première période, le milieu Marocain s’est régulièrement projeté de l’avant. Un début de second acte bien plus compliqué, marqué notamment par une grosse perte de balle qui a amené l’ouverture du score adverse. Remplacé par Cafaro.

Moueffek (5.5) : Très actif mais souvent maladroit techniquement, ce dernier s’est réveillé un peu trop tardivement. Remplacé par Tardieu.

Chambost (5) : Le meneur de jeu des Verts n’a pas su trouver la faille aujourd’hui. Ses coups de pieds arrêtés ont régulièrement été repoussés des points par Leroy. 

Mbuku (5.5) : Très technique, il a su créer plusieurs belles différences dans son couloir droit. En deuxième période, il était proche de s’offrir une jolie passe décisive avec une transmission en petit lob par-dessus la défense, mais Bentayg vient buter sur Leroy.

Sissoko (5) : Bien pris par la défense des locaux, il a réussi à faire la différence pour la première fois à deux minutes du terme de la partie, obtenant ainsi un penalty qu’il a transformé avec brio.

Cardona (5) : Le triple meilleur joueur du mois de Ligue 2 n’a pas réussi à offrir la victoire à son équipe. Malgré une grosse activité sur le front de l’attaque, il s’est heurté à la défense adverse à l’image de sa petite louche pour venir tromper Leroy avant de conclure de l’intérieur du pied mais un vis-à-vis est venu sauvé le cuir sur la ligne. En fin de partie, il réalise un superbe débordement, avant d’adresser un amour de centre à destination de Cafaro qui l’a reprend de volée sur la barre.

Lire plus