OGC Nice - Paris-SG (1-2): Les notes complètes [Ligue 1 - 32ème j.]

OGC Nice – Paris-SG (1-2): Les notes complètes [Ligue 1 – 32ème j.]

Homme du match: Bradley Barcola (8): Le jeune attaquant français, qui profite des absences de Mbappé, Dembélé et Kolo Muani, a été le leader de l’attaque parisienne en ce mercredi soir. Dans tous les coups offensifs de son équipe, il ouvre le score suite à l’erreur de Lotomba avant de prendre le dessus sur ce dernier pour servir Zague sur un plateau sur le deuxième but. Enfin, il provoque le carton rouge de Melvin Bard au début du dernier quart d’heure.

 

 

Nice (4-3-3):

 

Bulka (4): Rencontre délicate pour le recordman du nombre de clean-sheets dans l’élite cette saison. En difficulté dans la relance, il n’a pas réussi à initier les actions de son équipe comme il en a l’habitude. Il ne peut en revanche pas faire grand chose sur les deux buts encaissés par son équipe, puisque sa défense a été beaucoup trop naïve sur ceux-ci.

Bard (4): L’un des meilleurs joueurs niçois de la saison n’a pas été avare d’efforts, comme d’habitude. En revanche, il a eu du mal à se projeter vers l’avant et sa rencontre est en plus fortement ternie par son carton rouge logique pour une faute qui coupe vraisemblablement une action de but. Il a laissé ses partenaires à dix dans le dernier quart d’heure et sera donc suspendu pour l’ultime rendez-vous de la saison à Lille.

Dante (6): Le capitaine brésilien a réussi une assez bonne prestation ce soir face au Champion de France. Il a réussi l’intégralité de ses passes et a récupéré beaucoup de ballons, anticipant un maximum le mouvement des joueurs offensifs parisiens. Si Gonçalo Ramos a eu du mal à exister, c’est en partie grâce à lui.

Todibo (5): Le défenseur international français a réalisé une performance moyenne ce soir. Celui qui rêve de disputer l’Euro avec l’Equipe de France cet été n’est pas passé à côté de son sujet, loin de là, mais il a parfois eu du mal à contenir la vitesse et la fougue de Barcola. Il s’agissait sans doute de sa dernière apparition sous la tunique niçoise dans son probable futur ancien jardin.

Lotomba (2): Sur le banc contre le HAC vendredi, le latéral suisse avait à nouveau la confiance de Francesco Farioli face à l’ogre parisien, mais il est passé à côté de son match. Coupable d’une perte de balle à quelques mètres seulement de sa surface sur l’ouverture du score du PSG, il se fait passer en vitesse trop facilement par Barcola sur le deuxième but qui tue déjà le suspense. Il n’a jamais su se reprendre après cela. Remplacé par Antoine Mendy (58′). 

Rosario (6): Match d’assez bonne qualité pour le Néerlandais. Toujours préféré à Ndayishimiye depuis plusieurs semaines, il a été vaillant et combatif pour réaliser de belles interventions défensives. Il n’a pas connu un énorme déchet dans son jeu et a confirmé qu’il fut plus qu’une simple alternative tout au long de la saison pour son entraîneur.

Thuram (6): Pour sa probable dernière apparition sous la tunique niçoise à l’Allianz Riviera, le milieu niçois a fait preuve d’abnégation dans cette partie. Il a souvent initié le pressing des Aiglons dans le premier acte, qui fut d’ailleurs souvent payant et il allume la première mèche de son équipe en touchant le poteau dès la cinquième minute. Une rencontre aboutie pour lui. Remplacé par Romain Perraud (81′). 

Sanson (5): Définitivement transféré au Gym en provenance d’Aston Villa après avoir vu l’option d’achat de son prêt être levée, le milieu azuréen s’épanouira dans l’entrejeu niçois l’an prochain. En attendant, il fut trop irrégulier aujourd’hui. Capable de gratter des ballons dans les trente mètres adverses, il n’a en revanche pas su faire les bons choix notamment en fin de première période. Remplacé par Hicham Boudaoui (68′). 

Boga (7): Buteur le week-end dernier face au Havre pour sécuriser définitivement une place en Coupe d’Europe, l’ailier ivoirien a été le meilleur joueur de l’OGC Nice ce soir. Très en jambes, il a posé énormément de problèmes au jeune Zague et la plupart des occasions de son équipe sont passées par lui. Il est en prime passeur décisif pour Cho.

Cho (6): L’ancien angevin a été très actif en première période et il a logiquement fini par être récompensé en réduisant le score d’une frappe du pied gauche à la demi-heure de jeu, sa première réalisation en Championnat depuis son retour en France l’hiver dernier. Il n’a pas eu le temps de montrer beaucoup plus puisqu’il a quitté assez vite ses partenaires après le repos. Remplacé par Gaëtan Laborde (58′). 

Moffi (2): Comme souvent cette saison, le Nigérian a eu du mal à se montrer dans la zone de vérité. A une reprise, il a la possibilité d’avoir un face à face avec Tenas mais s’est heurté au retour de Marquinhos. Pour le reste, il a connu un déchet bien trop important pour poser davantage de problèmes à la défense du PSG. Remplacé par Evann Guessand (68′). 

 

 

Paris-SG (4-3-3):

 

Tenas (5): Déjà titulaire contre Toulouse lors du dernier match, le gardien espagnol, qui avait par ailleurs été passeur décisif pour Mbappé, a enchaîné avec une deuxième titularisation de suite. Peu rassurant dans la plupart de ses relances notamment une en deuxième qui amène une occasion pour Laborde, il n’a pas la main assez ferme sur le but de Cho après la demi-heure de jeu.

Beraldo (5): En difficulté durant le premier acte face à Cho qui l’a passé plusieurs fois en vitesse, le Brésilien a été un peu plus tranquille en deuxième période suite à l’entrée de Laborde qui a peu pesé dans le jeu de son équipe. Malgré un carton jaune reçu tôt dans la partie, il a su se contrôler pour ne pas commettre l’irréparable.

Skriniar (6): L’ancien de l’Inter Milan semblait être le défenseur le plus serein du PSG ce soir. Présent et solide dans les duels, il est le seul de toute l’arrière-garde de son équipe à ne pas avoir récolté de carton jaune. Le Slovaque n’a jamais paniqué malgré le pressing imposé pendant une bonne partie du match par Nice.

Marquinhos (5,5): Nerveux en première période, le capitaine brésilien est coupable d’une erreur de relance sur la seule réalisation niçoise, et il a ensuite écopé d’un carton jaune pour avoir protesté la décision de valider le but. Il est auteur d’un très bon retour devant Moffi quelques instants plus tard. Mis à part cela, ce ne fut pas une très bonne rencontre de sa part sans être véritablement mauvaise.

Zague (5,5): Le jour de son anniversaire, le titi parisien, une nouvelle fois aligné par Luis Enrique, a connu un grand bonheur en marquant son premier but dans l’élite sur un travail parfait de Barcola, intenable ce soir. Néanmoins, il a eu un client à gérer en la personne de Boga qui a souvent fait des différences dans son couloir.

Vitinha (7): Une fois de plus, l’ancien du FC Porto a eu énormément d’influence dans le jeu de son équipe. Avec une grosse centaine de ballons touchés comme à son habitude, il a régulé l’entrejeu du PSG avec beaucoup de maîtrise. Si ce fut dans l’ensemble moins spectaculaire surtout en deuxième période, il est crucial dans le schéma tactique de Luis Enrique.

Fabian Ruiz (6): Buteur contre cette même équipe de Nice en Coupe de France il y a deux mois, le milieu espagnol a été décisif à nouveau contre le Gym. Cette fois, il a été passeur décisif pour Barcola sur le but de l’ouverture du score du PSG. Moins en vue que Vitinha par exemple, il a en revanche fait preuve d’une grande propreté dans les passes et a connu peu de déchet. Remplacé par Carlos Soler (84′). 

Zaïre-Emery (5,5): Auteur d’une perte de balle dès le début du match qui a permis à Thuram de trouver le poteau, le jeune milieu formé au Paris Saint-Germain a été secoué par le pressing intense de l’équipe niçoise mais au final, il s’en est bien sorti dans l’ensemble. Il a pu gérer le rythme du match comme il le souhaitait après le rouge azuréen.

Barcola (8): Voir ci-dessus.

Lee (5): Rencontre au final assez neutre pour le joueur offensif sud-coréen. Si sa qualité sur les coups de pied arrêtés offensifs est à signaler, il n’a pas suffisamment pesé sur la défense niçoise, essentiellement car le jeu parisien penchait plutôt sur le côté de Barcola. Pas une mauvaise rencontre, mais pas non plus de référence. Remplacé par Marco Asensio (71′).

Ramos (4): Titulaire à la pointe de l’attaque parisienne, le Portugais n’a pas eu énormément de ballons exploitables dans cette partie. Il n’a pas ménagé ses efforts mais malheureusement pour lui, il n’a pas pu se procurer d’occasion. Il fut néanmoins précieux à certains moments dos au jeu, mais il a souffert dans ce match. Remplacé par Senny Mayulu (72′). 

Lire plus