Dortmund - PSG (1-0) : Les notes complètes [Ligue des Champions - 1/2 aller]

Dortmund – PSG (1-0) : Les notes complètes [Ligue des Champions – 1/2 aller]

Homme du match – Adeyemi (7.5) : Du mur jaune de ce soir, Adeyemi a posé la dernière brique. Véritable dépassement de fonction de l’ailier dont l’apport défensif a fait un bien fou au BVB. Sa vitesse lui a permis de faire des courses de 50 mètres, récupérant de nombreux ballons, sans concéder de faute ou de corner. Il aurait mérité de marquer pour couronner cette prestation aboutie mais il manque de lucidité dans le dernier geste, comme Sancho. Ovationné par ses supporters, il cède sa place à la légende du club, Marco Reus (83’). 

 

Dortmund (4-3-2-1)

 

Kobel (7) : À l’image du mur jaune, Kobel a été infranchissable ce soir. Aidé par ses poteaux et le manque de réalisme des parisiens, le Suisse ressort avec un clean sheet mérité.

 

Ryerson (6.5) : Le latéral droit a très bien défendu ce soir. Bien que les peu d’occasions parisiennes viennent de son côté, il est resté concentré toute la rencontre, ne laissant aucune miette à Barcola. Wolf prend sa place (87’).

 

Hummels (7) : Le défenseur allemand a fait un excellent match. Libre à la relance, il a pu distribuer sans problème. Face à un Mbappe timide, il a joué de son expérience pour ne laisser aucune liberté à la star française.

 

Schlotterbeck (6) : Match sérieux du défenseur qui, grâce à sa passe décisive millimétrée, il trouve son attaquant de pointe d’un long ballon dans le dos de la défense parisienne.

 

Maatsen (6.5) : Le latéral gauche est indéniablement sorti vainqueur dans son duel face à Hakimi. Défensivement, il a été intraitable, aidé par un Adeyemi dévoué. Sur ses montées, Maatsen a provoqué de bonnes fautes.

 

Can © (5) : Pas transcendant dans son jeu mais placé en pointe basse, il assure l’équilibre de son équipe. Son jeu sans ballon est bien plus intéressant, créant des espaces pour ses partenaires au milieu.

 

Sabitzer (6) : Véritable métronome du BVB, le milieu était plus offensif ce soir et s’est procuré de nombreuses occasions de but. Ses belles frappes n’ont pas trouvé le chemin du but mais Sabitzer est un vrai danger pour les équipes qu’il affronte. Sa mobilité fait de lui un joueur difficile à suivre pour ses adversaires.

 

Sancho (7) : De retour en Allemagne, la recrue hivernale est dans son jardin et ça se ressent. Libéré, le joueur a bien percuté, prenant l’avantage sur Mendes. Il manque de lucidité dans le dernier geste mais sa prestation reste plus que bonne.

 

Brandt (5) : Meilleur sans ballon, Brandt a dérangé la charnière parisienne grâce à son bon pressing. Avec la balle, il a été peu créatif dans son rôle de numéro 10 mais a bien distribué, avec simplicité. Il est remplacé par Nmecha (87’).

 

Adeyemi (7.5) : Du mur jaune de ce soir, Adeyemi a posé la dernière brique. Véritable dépassement de fonction de l’ailier dont l’apport défensif a fait un bien fou au BVB. Sa vitesse lui a permis de faire des courses de 50 mètres, récupérant de nombreux ballons, sans concéder de faute ou de corner. Il aurait mérité de marquer pour couronner cette prestation aboutie mais il manque de lucidité dans le dernier geste, comme Sancho. Ovationné par ses supporters, il cède sa place à la légende du club Marco Reus (83’).  

 

Füllkrug (7) : Réaliste, le buteur du BVB marque sur sa première occasion (35’) d’un magnifique enchaînement. Contrôle précis enchainé d’une demi volée maîtrisée à la perfection. Il a remporté de nombreux duels de la tête mais ne saute pas toujours dans le bon timing. Il est remplacé par Moukoko (90+1’).

 

PSG (4-3-3)

 

  

Donnarumma (6) : Sur le premier but, la grande taille de Donnarumma lui fait défaut. Il n’a pas le temps de se coucher sur la frappe rapide de  Füllkrug. Pourtant, quelques minutes plus tard, il fait une parade sur sa ligne qui laisse Paris dans le match. En seconde période, il a été moins inquiété, aidé par ses défenseurs. 

 

Hakimi (5) : Un match compliqué pour l’ancien du BVB qui a perdu pléthores de duels sur son flanc droit face à un Adeyemi inarrêtable. Malchanceux, il touche le poteau sur sa seule occasion du match. 

 

Marquinhos © (6) : Pas aligné sur le premier but, Marquinhos couvre l’attaquant de Dortmund et le laisse en jeu. Il fait néanmoins de bonnes interventions, notamment à la fin du match où, d’un tacle rageur, il évite le 2-0. À noter, sa passe brillante pour Ruiz qui manque le cadre. 

 

L.Hernandez (4) : Rival du Bayern, le tricolore est habitué à jouer au Signal Iduna Park mais n’a pas pu faire parler de son expérience en Allemagne. En retard, il se blesse au genou sur le but concédé. Il cède sa place à Beraldo (41’), qui n’a pas été mauvais sur son entrée. 

 

Mendes (4) : Face à un Sancho tranchant, le latéral gauche a été en très grosse difficulté, laissant d’énormes libertés à son adversaire du jour. Sur le plan offensif, il n’a pas été plus brillant. 

 

Zaire Emery (6) : Bon match du jeune parisien qui ne s’est pas caché. Un pressing intéressant et un jeu simple, perdant peu de ballons dans l’entre parisien. Sur la phase défensive, il manque parfois d’intensité.

 

Vitinha (7) : Homme fort des quarts de finale, Vitinha continue sur sa lancée. Énorme à la récupération, il a également été pertinent sur ses ouvertures. Il n’a malheureusement pas eu l’occasion de tirer. 

 

Ruiz (3) : Des pertes de balle à répétition, un placement à contre temps et un manque d’intensité. Ses deux têtes ratées face à un but ouvert coûtent le match à Paris. 

 

Dembele (4) : Les retrouvailles partie 2 et Dembele n’avait pas le vaccin ce soir. L’ancien du Borussia a été emprunté, peu inspiré dans son rôle de créateur. Sa fougue a manqué côté parisien ce soir. Devant le but, il n’a pas été meilleur, manquant de nombreuses occasions. A 10 minutes de la fin, il manque une énorme occasion, seul face à la cage. Regrettable. 

 

Mbappe (5) : Dans le premier acte, ses décrochages et son jeu en une touche amènent le décalage. En seconde période, mis à part sa frappe sur le poteau, il a été transparent. Un joueur de son calibre, ou en tout cas comme il le prétend, doit être bien plus impactant dans le jeu. S’il veut partir en beauté, Mbappé doit qualifier le PSG au retour. 

 

Barcola (4) : Pas bon dans son pressing et contrôles pas ajustés dos au jeu, Barcola est passé à côté de son match ce soir. Il cède logiquement sa place à Kolo Muani (64’), qui n’a pas été meilleur. 

Lire plus