Metz - Lens (2-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 29ème j]

Metz – Lens (2-1) : Les notes complètes [Ligue 1 – 29ème j]

Metz et Mikautadze envoient un message fort pour le maintien, le top 4 s'éloigne pour Lens

Homme du match: G. Mikautadze (7.5): L’attaquant messin, auteur d’un doublé superbe, et d’un match plein entretient l’espoir dans la course au maintien pour les grenats. Avec l’art et la manière, le buteur formé à Lyon confirme son regain de forme, et en est désormais à 8 buts et 3 passes décisives depuis janvier dernier. Dans tous les bons coups, il a pesé sur la défense lensoise par son intelligence dans ses placements et ses transmissions.

FC METZ ( 4 – 3 – 3 )

A. Oukidja (5): Malgré la victoire des siens, le gardien messin ne s’est pas montré franchement rassurant durant toute la partie, notamment dans ses sorties, parfois un peu hasardeuses et il est surtout coupable de la faute qui entraîne le pénalty. Cependant il encaisse un but de moins que son homologue lensois, ce qui permet de donner une victoire précieuse aux lorrains.

M. Colin (5.5): Prestation solide de la part du latéral droit. Il a connu quelques difficultés pour contenir Perreira Da Costa jusqu’à l’heure de jeu. Mais il a su rester costaud, surtout dans les dix dernières minutes quand les Sang et Or ont poussé pour tenter d’aller chercher l’égalisation.

I. Traoré(6): Le défenseur franco ivoirien a réalisé une belle prestation. Concentré, peu de déchets, peu d’erreurs sur ses relances, il a parfaitement assumé son rôle de patron de la défense. Après une grosse débauche d’énergie dépensée, il est remplacé par A. Lo (83′)

S. Sané (6): A l’image de son binôme, en défense centrale, Sané a su répondre présent face aux assauts nordistes. Il a été pris peu de fois à revers, et peut remercier l’appui et le soutien de ses milieux de terrain.

M. Udol (5): Le capitaine messin s’est également illustré sur ses interventions défensives plutôt que sur des débordements ou des dédoublements sur des phases d’attaques. Il a respecté le plan de jeu en tant que bon capitaine et a montré l’exemple en terme d’état d’esprit.

D. Jean Jacques (6.5): Quelle débauche d’énergie! Il a été de partout sur le terrain, il est l’un des acteurs principaux de la victoire des grenats ce soir. Irréprochable à la récupération, il a cassé les lignes et a transpercé le milieu de terrain lensois à plusieurs reprises. A l’aise techniquement, il serait intéressant de voir le nombre de kilomètres parcourus par l’international haïtien ce soir. Cède sa place à L. Camara à la 90ème minute.

K. N’doram (6): Titularisé pour la première fois depuis quelques semaines, car de retour de blessure, il a fait grand bien à cette équipe messine. Il a apporté de la stabilité, il a permis de conserver des ballons dans des moments importants et de casser le rythme adverse. De bonne augure pour la course au maintien qui attend les lorrains sur cette fin de saison. Un peu à court de forme, il sort (87′), remplacé par F. Candé.

A. Atta (6): Le milieu formé à Rennes s’est montré généreux dans ses efforts et replis défensifs, au même titre que ses compères du milieu de terrain. Alors qu’il a d’habitude un rôle plus relayeur, il a permis des transitions intéressantes mais s’est surtout concentré pour suppléer sa défense afin de mieux prendre les lensois en contre. Mission réussie.

K. Van Den Kerkhof (6.5): Souvent esseulé sur son aile, il ne s’est jamais découragé et a profité des largesses défensives des nordistes pour s’immiscer et provoquer le danger quand il le fallait. Son adversaire direct, a eu du mal à le contenir, il a fait des différences grâce à sa vitesse.

P. Diallo (7): Il a réalisé une prestation aboutie. Il s’est montré encore plus dangereux que son coéquipier sur l’aile opposée, proposant sans cesse des solutions sur les phases offensives. Il a toujours été en mouvements et disposant d’une belle palette technique, il a donné le tournis à Frankowski. Même dans les dernières minutes de la rencontre, il s’est montré précieux de par sa conservation de balle et surprenant par les accélérations dont il était encore capable à ce moment-là du match. Au même titre que G. Mikautadze, les supporters peuvent lui dire merci.

G. Mikautadze (7.5): voir ci-dessus

 

RC LENS ( 3 – 5 – 3 )

B. Sanba (4): Les matchs se suivent et commencent à se ressembler pour le capitaine lensois. A savoir qu’il est très peu inquiété, qu’il encaisse des buts sur lesquels il ne peut pas grand chose, et qu’il assiste, impuissant, aux contres performances de son équipe. Il encaisse encore un pénalty, et un second but sur une erreur de relance de sa défense.

F. Medina (4.5): Il ne fait pas un mauvais match ce soir, mais il ne fait pas un bon match non plus. Toujours aussi percutant et agressif, il a tout de même un peu plus contribué à faire remonter le bloc équipe mais il est malheureusement encore trop coupable d’errements défensifs, en témoigne le second but encaissé.

K. Danso (4.5): Le défenseur autrichien s’est moins illustré qu’à son habitude. Peut-être un peu plus fatigué, un peu plus marqué par les mauvais résultats de son équipe, on l’a beaucoup vu s’agacer contre l’arbitrage et les attaquants adverses, ce qui lui a sûrement coûter un manque de lucidité par moments. Dommage.

J. Gradit (4): Auteur d’un bon début de match, il s’est rapidement perdu en cours de route. Il a perdu beaucoup de ballons, notamment dans ses transmissions, parfois approximatives. Il prend un carton jaune inutile et très évitable qui le privera de la prochaine rencontre contre l’OM. Il cède sa place à A. Thomasson à l’heure de jeu, lors du remaniement tactique de Franck Haise.

D. Machado (3): Titularisé pour la première fois depuis un long moment, l’international colombien n’a pas semblé très en jambes. Souvent un cran en retard sur son adversaire direct, il a beaucoup souffert défensivement et n’a quasi rien apporté offensivement hormis un ou deux centres bien placés qui n’ont pas trouvé preneurs. Une prestation à oublier pour lui. Cède sa place à J. Chavez (60′).

N. El Aynaoui (5): Le milieu lensois a eu bien du travail lors de cette rencontre et s’est retrouvé un peu trop seul. Il a perdu un certain nombre de ballons mais il faut lui louer son état d’esprit. Il s’est battu tout du long, n’a pas ménagé ses efforts, mais c’était visiblement un soir sans, pour lui et ses coéquipiers. Il est remplacé par M. Guilavogui (72′).

A. Diouf (4.5): Dans un rôle un peu plus offensif qu’El Aynaoui, il était censé participé un peu plus à l’animation offensive, être au départ des actions. Ce fut le cas en début de match, puis il s’est complètement éteint après l’ouverture du score de son équipe. Il a semblé vouloir jouer trop facilement par moments, ce qui lui a valu des pertes de balles qui auraient pu coûter cher à ses coéquipiers. Difficilement compréhensible quand on connait le potentiel de l’international espoir français. C’est A. Fulgini qui le remplace à la 60ème minute.

P. Frankowski (5): Le latéral polyvalent s’est lui aussi montré en difficultés. Les ailiers messins lui ont donné du boulot défensivement. L’international polonais s’est illustré, comme il sait si bien le faire, sur ses montées, mais s’est souvent fait surprendre par la rapidité d’exécution des attaquants adverses. Il s’est ainsi retrouvé très en retard sur ses replis, ce qui a déséquilibré certaines fois son équipe.

D. Perreira Da Costa (4): Dans la continuité de son match, la semaine passée, le meneur de jeu portugais, est moins en verve. Il a, cependant eu moins de déchets, mais il semble accusé le coup physiquement, ce qui ne lui a pas rendu service contre une équipe qui joue clairement son maintien. Plus intéressant dans ses transmissions que balle au pied, il a manqué de tranchant dans cette rencontre.

F. Sotoca (5.5): Il est le meneur d’homme de cette équipe, en tant que joueur de champs, mais il ne peut pas tout faire tout seul. Buteur sur pénalty, d’un contre pied parfait, il est toujours aussi intéressant dans son jeu de passes. Il a été l’auteur de plusieurs centres millimétrés qui auraient mérité meilleures finitions. Il s’est tout de même fendu de quelques pertes de balles évitables. Peut-être commence t’il à accuser le coup psychologiquement ? Le Sang et Or a su faire les efforts nécessaires sur les replis défensifs mais n’a pas réussi à faire la différence pour aller chercher l’égalisation.

W. Saïd (5): Titulaire ce soir à la place d’E. Wahi, l’attaquant nordiste a rempli le contrat. Il provoque le pénalty , se jouant d’Oukidja. Il a su peser sur la défense lorraine durant la première demi heure de la première mi temps et a exploité les temps forts des siens. En seconde période, l’entame a été timide de la part de l’équipe lensoise et il est victime du sursaut d’orgueil que le coach lensois a voulu insuffler à son groupe à l’heure de jeu, remplacé justement par E. Wahi. Il aurait probablement mérité meilleur traitement au vu de sa prestation quand il était sur le terrain.

Lire plus