Toulouse - Strasbourg (0-0) : Les notes complètes [Ligue 1 - 28ème j.]

Toulouse – Strasbourg (0-0) : Les notes complètes [Ligue 1 – 28ème j.]

Homme du match : Lucas Perrin (7) : Solide depuis quelques temps, il a encore une fois montré qu’on peut compter sur lui cet après-midi. Par exemple, à la 63’, sur un centre de Sierro, Perrin a taclé le ballon en touche.

Toulouse FC (3-4-2-1)

Guillaume Restes (5) : Le jeune gardien qui devrait être appelé par Thierry Henry en vue des JO de Paris n’a pas eu beaucoup de travail à réaliser cet après-midi. Seuls 2 ou 3 arrêts sont à noter à son actif, puisque les deux équipes ont buté sur de bonnes défenses, ce qui a empêché les attaquants de se mettre en position dangereuse.

Warren Kamanzi (5) : Peu flamboyant, le Norvégien a tout de même fait ce qu’il fallait faire : à la 25′, Delaine a débordé sur le côté gauche, il a essayé de centrer mais il a buté sur le bon retour défensif de Kamanzi.

Logan Costa (6,5) : Jeune mais patron de la défense violette, le défenseur a une nouvelle fois été implacable. Il a même raté l’immanquable pour le Téfécé dès la 3e minute. En effet, sur un décalage de Sierro puis une déviation de Nicolaisen, Costa a tenté une tête qui a frôlé la barre transversale.

Raslus Nicolaisen (7) : Impérial est le maître mot de son match.

Moussa Diarra (5) : Moins mis en lumière que ses partenaires en défense, il a tout de même été solide. Il a été remplacé à la 77′ par Christian Mawissa.

Gabriel Suazo (4,5) : En difficulté dans le match, il a péché sur le plan offensif.

Cristian Casseres JR (4) : En remportant seulement 50% de ses duels (4/8) et en n’étant pas en forme, c’est donc tout naturellement qu’il est sorti à la 56′. Il a cédé sa place à Stijn Spierings.

Vincent Sierro (4,5) : Le milieu toulousain dans sa globalité n’a pas été irréprochable cet après-midi. Malgré cela, sur une frappe sèche et lointaine de Sierro, Bellaarouch a repoussé le ballon comme il a pu. Une nouvelle fois, à la 27’, Sierro a tenté de loin, Perrin a dévié le tir en corner.

Frank Magri (4) : Si les défenses se sont mises en lumière, ça n’est pas le cas des attaquants. Magri n’a pas échappé à la règle. Match à oublier. Il a été remplacé à la 57′ par le revenant Zakaria Aboukhlal.

Thijs Dallinga (2,5) : La question que tout le monde se pose est : était-il réellement sur la pelouse cet après-midi ?

Yann Gboho (3,5) : Lui non plus n’a pas réalisé un match qui restera dans les annales. Il aurait tout de même pu obtenir un penalty sur un manqué de Sylla. Gboho a été déséquilibré dans la surface, mais l’arbitre n’a pas sifflé. La décision a semblé être juste puisqu’aucun Toulousain n’a contesté. Il a été remplacé à la 77′ par Aron Donnum.

RC Strasbourg (3-4-2-1)

Alaa Bellaarouch (5,5) : Le jeune Marocain, peu mis en danger, est venu chercher son deuxième clean sheet de la saison, deuxième d’affilée. Ce qui permet à son équipe de se rapprocher du maintien.

Marvin Senaya (5) : Talentueux latéral, le jeune joueur touché au pubis a été contraint de sortir à la 50’. À noter qu’il s’agit du 4e joueur depuis janvier qui se blesse à cet endroit-là côté alsacien. C’est Sylla qui l’a remplacé.

Frédéric Guilbert (7) : Match XXL pour lui encore cet après-midi. Aligné pour la troisième fois de suite après Nantes et Rennes en défense centrale, il s’est à nouveau illustré par de bonnes interventions. Suite à la sortie de Senaya, il est repassé latéral, son poste de prédilection. Offensivement, ce n’était toujours pas ça, mais défensivement, gros match.

Lucas Perrin (7) : Voir ci-dessus

Saïdou Sow (6,5) : Longtemps, très longtemps, mis au placard par Vieira, il a bénéficié d’une blessure de Sylla et d’un départ de Nyamsi pour glaner des minutes de jeu. À l’heure actuelle, il fait partie intégrante de la défense et semble même avoir gagné sa place de titulaire pour les 5 matchs restants.

Thomas Delaine (5) : S’il fallait trouver un défaut à cette défense, ce serait sûrement lui. Il a été très bon défensivement et offensivement, mais parfois maladroit, à l’image de ses centres qui trouvent trop peu preneur.

Ibrahima Sissoko (5) : Titulaire surprise, il a fait le job sans être trop étincelant. Il a été remplacé à la 84′ par Junior Mwanga.

Andrey Santos (6) : Lui, qui a grandement été impliqué dans la montée de son club Vasco de Gama la saison dernière, a été acheté cet été par Chelsea. Dans un premier temps prêté à Nottingham où tout ne s’est pas passé comme prévu, il a finalement atterri cet hiver, après un tournoi de qualification avec le Brésil, en Alsace, à Strasbourg. Profitant d’une suspension de Mwanga pour montrer une partie de ses multiples qualités, il est devenu une pièce maîtresse de l’entre-jeu de Vieira. Encore cet après-midi, il s’est distingué.

Dilane Bakwa (4,5) : Le jeune talent strasbourgeois prend de l’ampleur match après match. Malgré un nombre de tirs médiocres, nous pouvons noter une action : de loin, Bakwa a tenté sa chance en frappant un coup franc directement, mais sa frappe a été contrée.

Habib Diarra (5,5) : Tout fraîchement appelé avec le Sénégal, Habib Diarra enchaîne les matchs avec son club. Sur un centre de Senaya, le néo-international sénégalais a tiré sur la défense de la ville rose. Après de longues minutes au sol pour un coup dans le sternum, il a fini par se relever. Sur une grosse frappe de loin, le jeune milieu de terrain a effectué le premier tir cadré de son équipe à la 67’. Malheureusement, Restes est resté vigilant et l’a dégagé en corner.

Kevin Gameiro (4) : Très en vue aujourd’hui pour son 300e match en Ligue 1. Souvent bien positionné, à l’image de la 39’, où Bakwa a tenté de lancer Gameiro, mais, malheureusement, la défense toulousaine a veillé et a intercepté. Pour clore cette première partie, les Strasbourgeois ont obtenu un coup franc magnifiquement bien placé. Sur une combinaison avec Bakwa, Gameiro a tenté le tir. Contré par la défense, le ballon a frôlé la transversale. Sa seconde mi-temps fut beaucoup plus terne. Il a été remplacé à la 67′ par un Jérémy Sebas en forme.

Lire plus