Villarreal - Atlético Madrid (1-2) : Les notes complètes [LaLiga - 30ème j.]

Villarreal – Atlético Madrid (1-2) : Les notes complètes [LaLiga – 30ème j.]

Homme du match : Witsel (7,5) : Très fort sur tous les aspects du jeu ce soir. Son match débute idéalement avec ce but de la tête dont on se demande si c’était volontaire. Après cela, c’était un récital défensif avec une défense haute permettant des bonnes récupérations, des interceptions précieuses notamment sur un centre en première période. Remplacé à la 66ème minute par Azpilicueta qui donnera le but de la victoire à Saul Niguez.

Villarreal (4-3-3)

Jorgensen (5): Plutôt un bon match pour le gardien de 21 ans avec plusieurs arrêts à son actif mais il était peut-être en capacité d’arrêter cette frappe de Niguez, qui fut décisive quant à l’issue du match.

Cuenca (4,5): C’est un match compliquer à juger parce qu’il a été relativement discret malgré un certain nombre de duels bien négociés dans l’ensemble. Cependant, on le sent emprunté avec le ballon (18 ballons perdus) mais son boulot défensif ce soir est plutôt satisfaisant.

Mandi (5): Du bon et du moins bon ce soir. Il est l’auteur d’une intervention qui sauve potentiellement d’un but alors que Riquelme était lancé seul face au but. Il “gâchera” son match par son retard sur le but de Niguez en toute fin de match. On retiendra aussi son bon habileté technique dans ce match.

Albiol (5): Son expérience l’a aidé étant souvent bien placé. Rien de tranchant mais présence précieuse tout de même. Remplacé par Pedraza.

Mosquera (7,5): Ce latéral colombien est la révélation que je tire de ce match. Irréprochable pour son activité pendant les 90 minutes, Lino fera des cauchemars de son vis-à-vis du soir. Il l’a toujours bloqué (en prenant ses distances quand-même en début d’action montrant qu’il le craignait, avec réussite cependant) tout comme ses autres vis-à-vis où il ne semblait pas en position favorable parfois. Offensivement, ses montées incessantes ont été accompagnée d’une grande qualité technique et d’une grande intelligence attestant d’un bagage complet. Il aurait même dû obtenir un penalty an première période après qu’il ait reçu sur le visage les mains de Gimenez.

Parejo (6): Comme on peut s’y attendre, il a rayonné par sa justesse technique et sa vista. Par ailleurs, il est impliqué par un bon pressing sur la perte de balle de Griezmann qui profitera à Sorloth pour égaliser. En fin de match et malheureusement pour lui, il s’illustre aussi par une frappe trop enlevée en bonne position, alors que Niguez marquera 30 secondes plus tard sur une action similaire…un mauvais contraste pour lui et son équipe.

Coquelin (5): Un match neutre jusqu’à sa sortie où il n’aura pas vraiment su marquer positivement son équipe avec un déchet technique un petit peu dommageable. Pour nuancer, il était souvent en bonne position dans le sens où il était démarqué du marquage permettant de faire progresser son équipe. Remplacé par Baena.

Capoue (4,5): Lui aussi a vécu un match en dents de scie. Clairement fautif sur le but de Witsel où il ne saute pas, cela semblait lui trotter dans la tête tant il était maladroit avec le ballon notamment dans ses contrôles. Parfois trouvé en bonne position mais pas tranchant. Remplacé par Comesana.

Guedes (3): Le portugais tenté d’exister mais n’était pas dans le coup et il faut réfléchir un bon moment pour se rappeler d’une action où il touche le ballon. Sorloth et Moreno semblaient jouer tout seuls en attaque. Un match sans pour lui. Remplacé par José Luis Morales.

Moreno (6,5): Le meilleur offensif ce soir et il a clairement brillé par des contrôles digne des plus grands. Au-delà de cela, il a souvent été trouvé en bonne position mais la différence est venu d’une récupération de balle qui lui revient dans les pieds et son habileté technique le fera avancer jusqu’à adresser une passe décisive pour Sorloth. Lui ne méritait pas de perdre. Remplacé par Bertrand Traoré.

Sorloth (5,5): Le géant attaquant a davantage existé par à-coups que dans une réelle continuité. D’abord sur une bonne déviation sur corner pour Moreno qui vendange. Parfois dans des espaces libres sans que rien n’aboutisse derrière. Surtout, il est celui qui sonne la révolte d’une frappe soudaine qui trompe Oblak (1-1).

Atlético Madrid (5-3-2)

Oblak (4,5): Trompé une fois par Sorloth ce qui le prive de clean sheet alors que dans ses meilleures années, il semblait en mesure d’arrêter ce type de frappe.

Riquelme (7): Dommage qu’il soit sorti à la mi-temps parce qu’il réalisait un grand match. On a pu voir que c’est un joueur doté de belles techniques sur les frappes de loin, avec de la force en plus. Au-delà de cet aspect où il est redoutable, son activité est à louer et il a notamment dynamiser le jeu avec de jolis jeux à trois entre lui, Depay et Lino. Bref, les combinaisons fonctionnait bien et son absence se faisait ressentir dans la seconde période. Passeur décisif sur corner pour Witsel. Remplacé par Savic (5) qui peut remercier son coach pour l’avoir fait entrée à la place d’un joueur beaucoup plus offensif qui apportait donc bien plus.

Reinildo (5): Un match plutôt propre avec la moitié des duels remportés, 3 interceptions et 3 dégagements qui ont su soulagé son équipe.

Gimenez (5,5): Dans beaucoup trajectoires de balles jaunes, cela montre qu’il a su être bien placé la plupart du temps. Cependant, il est passé tout près de la correctionnel pour ses mains sur le visage de Moquera qui devaient donner probablement un penalty dans un match où globalement l’arbitrage laisse à désirer.

Witsel (7,5): Voir ci-dessus.

Llorente (6): Il a montré encore aujourd’hui que c’est un des joueurs les plus fiables du collectif de Simeone. 5/6 duels remportés, 94% de passes réussies et auteur de l’une des tentatives les dangereuses du match obligeant Jorgensen à intervenir. Propre.

Koke (4): Loin d’être impérial, il est sans doute l’une des causes du match relativement compliqué des siens notamment en seconde période, quand on sait que la bataille du milieu est clé quant à l’issue de n’importe quel match. Du déchet est noter (14 ballons perdus), y compris dans les passes ce qui est plus étonnant.

Lino (5): Le milieu relayeur gauche échoue rapidement devant le gardien bien servi par Griezmann. Quelques bonnes combinaisons et une vitesse alliée à une bonne technique qui est intéressant, mais peu à peu il s’est éteint malheureusement pour lui.

Barrios (6): Très en jambes, il était l’homme clé pour le pressing madrilène car c’est lui qui l’impulsait. D’ailleurs, s’est sous sa pression que les bleus et blancs du soir ont pu s’offrir une tentative intéressant par Riquelme pour sa deuxième frappe. Il est remplacé par Niguez qui est le buteur victorieux en raison d’une frappe placée qui faisait mouche.

Griezmann (5): Quelques éclats très intéressants pour son équipe notamment si Lino avait transformé cette passe venue d’ailleurs du Frenchie en but. Sa qualité technique est un plus mais malheureusement son influence ne s’est vu qu’avec parcimonie. Remplacé par Correa qui a montré beaucoup de volonté et pas loin du but sur un tir au-dessus.

Depay (4): L’ancien lyonnais est l’auteur d’une très bonne demi-heure avec des appels dangereux, des partenaires qui arrivent à le trouver (Griezmann, Riquelme, Lino…) grâce auxquels il arrive par finir une action intéressante avec un jeu à trois mais trop sur le gardien. En revanche, après ses bonnes 30 minutes, c’était le néant jusqu’à son remplacement par Morata qui dévie le ballon sur la barre transversale sur corner.

 

Lire plus