Lens - Nice (1-3) : Les notes complètes [Ligue 1 - 26ème j.]

Lens – Nice (1-3) : Les notes complètes [Ligue 1 – 26ème j.]

Lens sombre face à sa "bête noire" niçoise

Homme du match: T. Moffi (7.5): Auteur d’un doublé (dont un pénalty transformé), le buteur nigérian a su faire preuve de réalisme mais a aussi pesé dans le jeu, tant par sa vitesse et sa technicité, que par sa puissance. Très mobile, généreux dans ses efforts et dans ses appels, il a donné le tournis à la défense lensoise. Il a parfaitement exploité les contres et s’est positionné comme un des réels leaders de cette équipe. Il cède sa place en fin de match à A. Mendy (83′).

RC Lens 3 – 4 – 3

B. Samba (4): Il encaisse trois buts mais il n’y peut absolument rien. Lâché par sa défense sur les deux premiers buts, il encaisse ensuite un penalty plus que logique. La trêve internationale arrive à point nommé.

F. Medina (3): Coupable sur le premier but encaissé. Il perd un ballon pourtant anodin dans sa moitié de terrain ce qui laisse le champs libre aux deux attaquants, seuls, face à Samba. Il semble ne jamais s’être remis de sa bourde et a beaucoup souffert face à Mohamed-Ali Cho. Il a subi le pressing haut des azuréens et s’est montré peu rassurant durant toute la partie.

K. Danso (4): De même que ses compatriotes lensois en défense, il n’a pas semblé dans son assiette ce soir. Très fébrile, à l’image de son dégagement manqué (39′), il a semblé avoir un temps de retard sur bons nombres d’appels en profondeur de T. Moffi, intenable ce soir. Un sursaut d’orgueil dans les vingt dernières minutes où on l’a vu remonté la balle et son bloc équipe. Il a le mérite d’avoir finit le match, visiblement blessé, on l’a vu boîté. Affaire à suivre …

J Gradit (3.5): Une première période en demi teinte. Relativement discret, peut-être trop. Touché au mollet, d’après Franck Haise, il est remplacé à la mi-temps par A. Khusanov.

A. Khusanov (3): A sa décharge, ça ne doit pas être évident de rentrer en cours de match, dans une confrontation de haute intensité. Il a commis beaucoup de fautes, il a fait preuve de déchets dans ses transmission mais aussi pas mal de relances approximatives. Pour finir il se rend coupable de la faute (logique et flagrante), sur corner, qui entraîne le pénalty. Un match à oublier, au même titre que la défense Sang et Or.

P. Frankowski (5): Il est probablement le lensois qui a été le plus en vue et le plus en verve lors de cette rencontre. Omniprésent sur son côté gauche, il n’a cessé d’adresser des centres dangereux et compliqués à négocier pour la défense niçoise. De par ses passes il a prouvé qu’il était possible d’exploiter les espaces et les intervalles dans le dos de la défense. Il a également tenté sa chance hors de la surface à plusieurs repises qui ont toutes été cadrées et/ou détournées.

El Aynaoui (4.5): Peut-être un peu trop seul au milieu de terrain. Son équipe ayant eu la possession une bonne partie de match, il a, comme à son habitude, eu peu de déchets dans ses transmissions, et s’est montré toujours aussi intelligent dans son orientation du jeu. Cependant, il s’est un peu éteint en seconde période, après le second but. On l’a vu tenté d’apporter offensivement, en témoigne cette tête dans la surface à la 73ème, trop molle pour inquiéter Bulka, mais l’intention y était.  Remplacé par A. Thomasson (76′).

N. Mendy (3.5): Toujours aussi infatigable et généreux dans sa débauche d’énergie, on l’a vu tenter d’ajouter un apport offensif et de casser les lignes dès l’entame de la seconde période. Initiative de courte durée puisqu’à l’image de F. Medina, il se rend coupable d’une énorme boulette à la relance, qui entraîne le second but, copié collé du premier. Inattention inhabituelle pour le joueur, sans doute le plus expérimenté, de l’effectif nordiste. Il a semblé être sorti de son match après cela et a cédé sa place à A. Diouf dix minutes plus tard (63′).

R. Aguilar (4): Prestation très discrète pour l’ex monégasque. Il a fait face à un vrai duel physique face à R. Perraud, qui l’a bien cadenassé et empêché de prendre de la vitesse dans son couloir droit. Auteur de certaines fautes de frustrations, le coach lensois le fait sortir à l’heure de jeu (63′). Il est remplacé par W. Saïd. A noter que ce dernier est auteur d’une belle passe décisive sur le but lensois, qui leur permet de sauver l’honneur.

D. Perreira Costa (4.5): Il est le dynamiteur lensois depuis quelques temps déjà et n’a pas dérogé à la règle ce soir. Toujours percutant, adroit balle au pied, il tente sa chance en fin de première mi-temps, sur une frappe non cadrée qui aurait mérité mieux. On le pense récompensé à la 59ème minute lorsqu’il trouve, sur une magnifique passe éliminant trois défenseurs niçois, E. Wahi, qui conclue du droit pour l’égalisation. But refusé pour une position de hors jeu de l’attaquant nordiste. Il cède sa place à A. Fulgini (76′).

F. Sotoca (4): Très en jambe en première mi-temps, sans doute frustré de ne pas réussir à trouver la faille, il s’est fendu d’une petite action d’anti jeu en fin de première mi-temps. Il s’est pourtant procuré quelques actions dangereuses. Il a, gardé sa grinta et s’est battu jusqu’au bout pour essayer de ramener les siens dans le match en apportant sa vitesse et sa percussion mais en vain contre le bloc très compact et bien organisé des aiglons.

E. Wahi (5): Une défaite qui n’est pas forcément à l’image de sa prestation. Il se bat sur tous les ballons qui lui parviennent. Il arrive parfois à s’en sortir grâce à sa finesse, balle au pied, alors qu’il se retrouve souvent en 2 vs 1 et esseulé. Il manque son geste technique à la demi-heure de jeu, sur son face à face avec le gardien, ce qui aurait pu changer la physionomie du match. Il se rattrape en seconde période, déjà sur un premier but refusé pour une position de hors jeu alors qu’il s’était fait oublier par la défense adverse et ensuite par la réduction du score à la 76ème minute.

OGC Nice ( 4 – 3 – 3)

M. Bulka (5): Il offre une belle frayeur à ses partenaires dès le début de match avec une relance contrée par Sotoca qui aurait pu se transformer en but gag. Est-ce le masque qu’il portait au visage ce soir qui gênait sa visibilité? Il n’a pas été très rassurant, ni sur ses sorties aériennes, ni sur son jeu au pied. Une de ses mauvaises relances, sur six mètres, est d’ailleurs à l’origine de la réduction lensoise. Il a, cependant, répondu présent sur sa ligne.

R. Perraud (6): Un match vraiment solide de la part du latéral gauche. Défensivement impérial face à R. Aguilar, ultra présent physiquement, on l’a beaucoup vu déborder et dédoubler sur l’aile pour suppléer J. Boga. Il est aussi l’auteur du corner qui entraîne le pénalty.

Dante (5): Le capitaine niçois a fait un match sérieux malgré une main non sifflée dans la surface, qui aurait pu être sanctionnée dans le premier quart d’heure, il est toutefois souvent pris a revers par un E. Wahi, qui a su exploiter son manque de vitesse. Il est resté, néanmoins, appliqué sur ses relances, peu de prises de risques et peu de déchets sur ses transmissions.

J-C. Todibo (6): Le jeune international français a parfaitement su compenser les errements de son coéquipier brésilien. Il a été souvent très bien placé pour intercepter et/ou contrer les assauts Sang et Or. Toujours le bout du pied ou de la tête qui va bien et cette agressivité qu’on lui connait.

J. Lotomba (6.5): Le latéral azuréen a fait un match plein. Très impactant, tant offensivement que défensivement. Auteur de grandes chevauchées pour remonter le ballon, très rapide, il n’a vraiment pas ménagé ses efforts. Il a énormément débordé, proposant des centres dangereux, et s’est montré présent sur l’aspect défensif. On l’a parfois vu compenser en se repositionnant en tant que défenseur central (45′). Il a également montré une belle solidarité avec M-A. Cho, sur le flanc droit, qui lui a rendu la pareille.

K. Thuram (6): Agressif, présent dans le pressing haut pour récupérer des ballons dans la moitié de terrain adverse, il est parvenu quelques fois a casser les lignes, de par ses transmissions ou ses courses, balle au pied, surtout dans les phases de contres attaques. Travail récompensé à la 53ème minute, auteur du second but des aiglons. Le petit frère de Marcus a tout de même perdu pas mal de ballons, qui se sont avérés être sans gravité.

P. Rosario (5.5): Le milieu néerlandais a tout simplement réaliser un match sérieux et appliqué. Il a eu principalement un rôle défensif, souvent positionné en tant que sentinelle, en soutien de sa défense, il a orienté et relancé le jeu quand cela était nécessaire. Il a aussi permis de bloquer les longs et ballons et les espaces que les nordistes essayaient d’exploiter. C’est sur lui qu’est commise la faute qui entraîne le pénalty. Il a su coupé les contres offensives adverses, avec des fautes commises à des endroits stratégiques du terrain. Match intéressant. Cède sa place à A. Claude-Maurice (83′).

M. Sansom(n.n): difficile de lui attribuer une note. On ne l’a pas vu durant la première demi-heure il sort sur blessure remplacé par le jeune T. Lochet (31′), enfant du club et plus jeune buteur de l’OGCN cette saison.

T. Lochet (5) : Le jeune milieu de terrain polyvalent, sorti du centre de formation des aiglons, a réussi une prestation sérieuse. Il a été plutôt discret, mais n’a pas été coupable d’erreur particulière. Il a réussi son entrée en jeu. Peut-être encore un peu juste physiquement, il n’a quasiment pas eu de pertes de balles et n’a pris que peu de risques dans ses récupérations et ses transmissions.

J. Boga (4): Le vainqueur de la CAN a semblé manquer de jambes. Il n’a pas eu l’apport et l’impact offensif espéré. Il a parfois ralenti le jeu en portant trop le ballon, son langage corporel traduisant même un manque de repères et d’automatismes avec ses coéquipiers. Inquiétant en vue du sprint final à venir.  Cède sa place à l’heure de jeu à E. Guessand.

M-A. Cho (7): L’ancien angevin, arrivé au mercato hivernal, réussi, quant à lui, parfaitement son intégration dans le groupe niçois. Intenable sur le côté droit, il a multiplié les courses et n’a pas ménagé ses efforts. Très présent sur les replis défensifs, il est à l’origine du premier but. Sur une superbe interception, récompensant son pressing haut, il délivre une première offrande à T. Moffi, qui n’a  eu qu’à pousser le ballon dans le but vide. Il a rapidement pris l’ascendant psychologique sur son homologue du soir, F. Medina. Il est encore bien placé sur le second but, interceptant encore une mauvaise passe de Mendy, et délivrant une seconde offrande, cette fois à K. Thuram. Une très belle complicité commence à se dégager avec l’attaquant nigérian, de bonne augure pour la course à l’Europe. Il est remplacé par G. Laborde à la 60ème minute.

T. Moffi: voir ci-dessus

Lire plus