Lyon – Lens (0-3) : Les notes complètes [Ligue 1 – 24ème j.]

Lyon – Lens (0-3) : Les notes complètes [Ligue 1 – 24ème j.]

Homme du match – Sotoca (7,5) : Toujours très juste, l’attaquant lensois a dominé ses vis à vis au duel. Souvent cherché et trouvé, sa capacité à garder la balle a permis à son équipe de se placer tranquillement sur les phases offensives. Il coupe au second poteau une frappe non cadrée de Pereira da Costa pour une ouverture du score qui aura décidé de l’issue du match.

 

Lyon (4-3-3)

 

Lopes (7) : Match très solide du portier lyonnais, auteur de grosses parades, mais laissé à l’abandon par sa défense sur la plupart des offensives lensoises.

Maitland-Niles (3) : Il a souffert défensivement devant Frankowski, et s’est avéré trop imprécis techniquement sur les phases offensives pour peser sur la rencontre. Expulsé logiquement en fin de match pour une faute sur Saïd qui partait au but.

O’Brien (5) : Très bon dans les airs, le défenseur irlandais à été en délicatesse sur les phases défensives et n’a pas su prendre les bons risques à la relance, gêné par le très bon pressing lensois

Caleta-Car (4,5) : En souffrance à l’instar de son partenaire en défense centrale, il a eu beaucoup de mal à canaliser Wahi et Sotoca et n’a pas non plus su prendre les risques à la relance pour soulager son milieu de terrain.

Tagliafico (5,5) : Probablement le meilleur lyonnais sur la pelouse, il a fait parler sa grinta mais s’est souvent retrouvé esseulé sur le côté gauche. Il a tenté de se projeter mais le manque de compensation du milieu lyonnais l’a rapidement calmé.

Mangala (4,5) : Il aurait pu ouvrir le score en début de match, mais sa frappe s’est écrasée sur le montant de Samba. Ses projections et son jeu de corps ont permis aux lyonnais de faire illusion jusqu’à l’ouverture du score. Défensivement, il a manqué de volume au pressing et a laissé jouer le milieu lensois dans un fauteuil. Remplacé par Fofana (61′), qui aurait pu réduire l’écart en fin de match.

Matic (4) : Loin des standards auxquels il nous avait habitué, le serbe a eu beaucoup de mal à se rendre disponible à la relance, avec systématiquement un lensois dans sa zone. Il a su orienter le jeu quand il a pu toucher le ballon, mais n’a pas su influer sur le cours de la rencontre.

Caqueret (4) : Généreux dans l’effort; avec Matic complétement pris par le pressing lensois, il aurait dû se rendre disponible, mais ses approximations techniques et ses mauvais choix balle au pied ont vite gommé son bon état d’esprit. Coupable d’une faute de main amenant le pénalty transformé par Wahi.

Benrahma (5) : Match moyen pour l’international algérien, qui a peu fait de différence balle au pied. Il a toujours du mal à trouver ses partenaires à l’intérieur du jeu et manque encore clairement d’automatismes. Remplacé par Baldé (77′)

Nuamah (4) : Très remuant comme à son habitude, il enchaine les performances en dent de scie. Toujours bien placé, il a cependant très souvent fait les mauvais choix, comme à la 24′ où il oublie Benrahma totalement seul au point de pénalty. Remplacé par Mata (86′) après l’expulsion de Maitland-Niles.

Orban (3) : Volontaire pour sa première titularisation en pointe, l’attaquant nigérian avait fort à faire face au trio défensif lensois. Incapable de trouver des appels intéressants dans la profondeur, il a tenté de décrocher pour faire remonter le bloc lyonnais, sans succès. Remplacé par Cherki (61′) intéressant pour sa capacité à trouver des passes entre les lignes.

 

Lens (3-5-2)

 

Samba (7) : Gros match du gardien lensois, impérial dans les airs et sur sa ligne. Même quand il a semblé battu, la réussite lui a sourit comme ce double arrêt de la tête à la 79′

Aguilar (6,5) : Très remuant, il a collé la ligne de touche pour élargir au maximum le jeu. De bons appels dans le dos de Tagliafico, et de bons retours défensifs pour suppléer Gradit.

Gradit (5,5) : Solide dans les duels, il a été moins en vue que ses partenaires en défense, le jeu lyonnais ayant moins penché du côté gauche. Averti intelligemment à la 29′ pour un croc-en-jambe sur Mangala, qui partait au but. Remplacé par Khuzanov (87′)

Danso (6,5) : Impassable dans le jeu, impérial dans les airs, le défenseur autrichien a écoeuré Orban minutes après minutes, jusqu’à le forcer à dézoner pour pouvoir toucher la balle.

Medina (6) : Souvent en retard dans ses interventions en début de match, il est monté en puissance et a parfaitement maitrisé les montées de Nuamah.

Frankowksi (6) : Comme Aguilar, il a collé la ligne de touche pour étirer au maximum les deux blocs. Il a fait mal à Maitland-Niles dans le un contre un, et a su regarder dans son dos pour empêcher Nuamah d’être efficace.

Mendy (6) : Présent au pressing avec un gros volume de jeu, il a mis beaucoup d’impact dans les duels et a dominé physiquement le milieu de terrain lyonnais. Fatigué, il a cédé sa place à Abdul Samed (74′).

El Aynaoui (6) : Match semblable à celui de Mendy avec une grosse débauche d’énergie. Il a multiplié les courses, a récupéré beaucoup de ballons et s’est rendu très disponible dans la construction.

Pereira da Costa (5,5) : Dans la zone de Matic tout du long de la rencontre, on imagine que Franck Haise avait bien identifié la source du renouveau lyonnais. Il s’est attelé à complétement éteindre le milieu serbe, entrainant une belle débauche d’énergie, lui coûtant un peu de lucidité sur les phases offensives lensoises. Remplacé par Thomasson (74′)

Sotoca : voir plus haut

Wahi (6,5) : Un match intelligent pour l’espoir français. Tout aussi impactant dans le jeu que Sotoca, il a fait très mal à la défense lyonnaise. Présent sur contre attaque où il a su trouver les bons appels en profondeur, il a su garder le ballon sur certaines phases et permettre à son équipe de s’installer dans le camp lyonnais. Buteur sur pénalty, il est remplacé par Saïd (78′) qui fera expulser Maitland-Niles 5 minutes après son entrée en jeu.

Lire plus