Manchester City - Manchester United (3-1) : Les notes complètes [Premier League - 27ème j.]

Manchester City – Manchester United (3-1) : Les notes complètes [Premier League – 27ème j.]

Homme du match : Foden (7,5): La lumière vient souvent de lui dans les derbys de Manchester. Ce sera encore le cas aujourd’hui. En première mi-temps, il n’est pas loin d’être efficace par des remises dans la surface pour ses partenaires mais la défense héroïque de United retarde l’échéance. Il faudra attendre la deuxième partie du match pour que le cityzen fasse parler de lui. En prenant de vitesse un Victor Lindelöf nul pour tromper le portier Camerounais de United Puis sur un une-deux dans la surface, Foden termine un bon travail de passes de son équipe. Bobb le remplace à la 90ème minute.

Manchester City (4-3-3)

Ederson (5,5): La tournure de la partie ne lui a pas permis de se mettre en valeur. La frappe de Rashford est très compliquée à aller chercher mais il sort très bien dans son duel contre Garnacho en fin de match.

Walker (6): Il a maitrisé à la perfection les mouvements de Marcus Rashford. Ce dernier a, plusieurs fois en première période, pris la profondeur pour tenter de faire exister son équipe par la contre-attaque mais le latéral a été dans son dos pour le faire déjouer.

Dias (4): Il fait deux erreurs en début de match qui auraient pu coûter plus cher à City: Une incapacité à mieux gêner la remise de Fernandes au moment où ce dernier donne la balle à Rashford pour l’ouverture du score puis une glissade quelques minutes plus tard qui permet à Rashford de partir seul au but. il n’a pas eu le temps d’en faire d’autres car son équipe a outrageusement gardé le ballon dans ses pieds.

Stones (5): Au vu de la domination de son équipe sur United, l’Anglais a plutôt passé son temps au milieu de terrain mais sans avoir une grosse activité. Faible dans les duels, il a plutôt laissé ses partenaires faire le jeu.

Aké (5): C’est lui qui couvre la position de Fernandes sur l’ouverture du score par Manchester United mais l’ensemble de sa prestation est convaincante. Il a su empêcher Garnacho d’être efficace dans les dribbles quand il a voulu relancer des Red Devils en difficulté.

De Bruyne (4): Aprés sa prestation incroyable en coupe, tous les observateurs rêvaient de voir le Belge réaliser une prestation de folie. C’est plutôt raté. Le milieu de terrain de 32 ans participe beaucoup au jeu mais sans trouver son efficacité habituelle. Il a perdu trop de ballons pour être un des principaux artisans de la victoire.

Rodri (7): Prestation de grande qualité pour le milieu de terrain Espagnol. Souvent à la récupération du ballon, il arrive aussi à exister de façon afficace pour toucher ses partenaires dans la surface quand il se projette vers l’avant. Pour le derby, il offre deux buts à son équipe par deux passes décisives. La première pour Foden et la seconde pour Haaland. Ces deux offrandes agrémentent une prestation plus qu’aboutie de la part de Rodri.

B. Silva (4,5): Moins en vue que certains de ses coéquipiers, l’Ancien Monégasque a montré de la fébrilité dans ses derniers gestes. Un peu à l’image de De Bruyne, il n’a pas eu le rayonnement qu’il est capable d’avoir lors d’un match.

Foden (7,5): Voir haut de page.

Haaland (4,5): C’est un peu le même cas que pour De Bruyne, le Norvégien était attendu pour ce match. Alors, c’est vrai, il a marqué un but en fin de match mais cela semblait inespéré au vu de sa prestation sur l’intégralité du match. Malgré la domination de son équipe sur United, on le voit peu et la plus grosse occasion de la première mi-temps est un ballon qu’il met au dessus alors qu’il est devant la ligne de but. Le but qu’il met en fin de match n’est pas le reflet de sa prestation.

Doku (4): Il touche un grand nombre de ballons et la défense regroupée de United lui laisse des espaces avec. Pourtant le Belge n’a pas su profiter de cela pour inquiéter Onana et ses partenaires. Il dribble mais au moment de se débarrasser du cuir, il n’apporte ni vitesse, ni folie et ni danger. Il cède sa place à Alvarez à la 59ème minute.

Manchester United (4-3-3)

Onana (6): Il peut faire mieux sur le second but de Foden, sa main manquant de fermeté pour détourner la frappe du buteur. Le reste de sa prestation est vraiment de très bonnes factures avec des arrêts solides voire salvateurs. Il maintient longtemps son équipe devant, avant de céder devant les vagues offensives de City.

Dalot (5,5): Malgré la différence de niveau entre les deux équipes, le Portugais sort un peu son épingle du jeu. Il a laissé des espaces à Doku mais a su largement le contenir, l’empêchant de prendre de la vitesse sur son aile. Pendant une bonne partie de la rencontre, le latéral tient fort bien la baraque mais laisse filer Foden inscrire le second but de City.

Varane (5,5): Impérial de la tête, le Français ressort la majorité des ballons aériens puis va s’employer à couper les centres les plus incisifs de City. En seconde période, sa prestation va un peu se déliter devant l’insistance des vagues de City sachant que les partenaires d’Haaland vont se montrer plus précis. L’ancien du Real Madrid se fait avoir sur le jeu de passes de City comme dans bien d’autres situations de ses adversaires.

Evans (5): Intéressant en première période, le Nord-Irlandais est impliqué lors de nombreuses situations où il écarte le cuir des pieds des Cityzens. Souvent bien placé, il a formé un bonne paire avec Varane mais l’Ancien de Leicester va vite montrer ses limites physiques en seconde période et il cède sa place à Kambwala à la 69ème minute.

Lindelöf (2,5): Fautif sur l’ensemble des buts de City, le Suédois montre encore les limites de son niveau. Lent, il est vite pris de vitesse comme dans son duel contre Foden sur le premier but de City où il semble accroché au milieu offensif des Skyblues sans pouvoir intervenir. Idem sur le second but, il met trop de temps à couper l’avancée du buteur. Sur le troisième, on ne peut rien lui reprocher. Cependant, sa prestation et sa façon de défendre est plus que médiocre.

Casemiro (6): Malgré la déroute de son équipe, le Brésilien est loin d’être passé à côté de son match. Précieux devant la défense, il est l’auteur de quelques bonnes récupérations et son apport à la défense n’a pas été à négliger. Certes, il a un peu péché dans la relance car certaines de ses passes vers l’avant ont été interceptées.

McTominay (3): On l’attendait dans son apport offensif mais il n’est même pas parvenu à exister quand son équipe s’est portée vers l’avant. Inexistant aussi pour s’imposer aux abords de sa surface pour tenter de lancer des phases de contre-attaques quand United reprenait le cuir dans son camp. Quand l’adversité monte d’un cran, l’Ecossais a tendance à disparaitre.

Mainoo (4): Quand on se penche sur sa prestation, on peut observer que ses prises de balle sont de qualité tant dans la reception du cuir que pour s’en séparer et ses duels sont propres mais dans ce match à sens unique, on ne le voit pas assez. La sérénité à toute épreuve, c’est bien mais trop de sérénité n’est pas bon non plus. On attendait plus de nervosité, plus de folie et peut-être plus d’efforts. Un Amrabat, disons les mots, nul, le remplace à la 82ème minute.

Garnacho (3,5): Il se bat du début jusqu’à la fin, autant dans les efforts offensifs, rares, que les efforts défensifs mais l’Argentin a été bougé dans tous les secteurs du jeu, Incapable de développer son jeu avec ses qualités de vitesse et de dribble. Il cède sa place à Forson à la 82ème minute.

Fernandes (6): Ses appels destabilisent la défense de City et c’est par l’un d’eux que le Portugais se crédite d’une passe décisive pour Rashford. Il ne cessera de presser le porteur du cuir de sa zone. Toutes les situations de United passeront, à un moment donné, par ses pieds. Match compliqué pour le Portugais mais il aura été un des meilleurs de son équipe.

Rashford (4): Hormis son magnifique but qu’il inscrit en début de partie, l’Anglais aura raté l’ensemble de ses actions, notamment cette action où Bruno lui passe le ballon dans la profondeur et qu’il peut partir défier Ederson mais qu’il maitrise mal le cuir. Antony, plein de bonne volonté mais impuissant, le relaye à la 75ème minute.

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

Lire plus