PSG - Rennes (1-1): Les notes complètes [Ligue 1 - 23e j.]

PSG – Rennes (1-1): Les notes complètes [Ligue 1 – 23e j.]

Homme du match – Gouiri (8) : Avec cet éclair de génie, c’est bien Gouiri qui a pris la lumière de Paris. Intenable en première mi-temps, l’algérien a inscrit un but de grande classe permettant à son équipe de prendre l’avantage. Contrôle orienté, grand pont et frappe de l’extérieur pied droit dans la lucarne, l’attaquant inscrit un but exceptionnel (33’). Deux minutes après, suite à une seconde humiliation de la défense parisienne, il manque de peu le cadre. Il n’a cessé d’être mobile et de faire la différence par ses une-deux et ses grands ponts. Il cède sa place à Omari (81’) pour conserver l’avantage, sans succès.

PSG (4-3-3)

Donnarumma (5) : Malgré un match plutôt calme, le portier italien ne peut rien faire sur l’exploit de Gouiri et concède ce but face à un Rennes réaliste.

Hakimi (7) : Auteur de deux mi-temps complètes, le Marocain a d’un côté été intransigeant en défense, mais également percutant en attaque où il n’a cessé de mouvoir ce côté droit avec Dembele. 

Pereira (4.5) : Depuis deux matchs, le portugais a troqué son flegme naturel pour une insécurité défensive alarmante. Passé avec facilité d’un grand pont sur le premier but rennais, le défenseur n’est pas exempt de tous reproches sur cette rencontre.

Beraldo (6) : Meilleur dans l’axe qu’en latéral, la recrue hivernale s’est illustré en bon stoppeur aujourd’hui. Également concentré à la relance, le brésilien a été plus rassurant que son coéquipier en charnière centrale.

Hernandez (6) : Match correct du français qui a su d’une part contrebalancer les déboulés offensifs de Hakimi et d’autre part canaliser ceux de Blas. De retour de blessure, le chouchou du Parc Nuno Mendes prend sa place (71’) pour apporter par sa projection.

Kang In Lee (4) : Face à un Stade Rennais compact défensivement, on en attendait davantage de l’ingéniosité du virtuose Coréen. Toutefois, trop dans la retenue ou peu inspiré, il enchaîne une nouvelle prestation décevante. Il est remplacé par Asensio à la mi-temps (45’) qui n’a pas été plus décisif.

Ruiz (4.5) : Un match de plus où l’espagnol a été plus qu’insuffisant dans l’entre parisien. Au-delà de ne pas être haut niveau, il donne l’impression de choisir ses matchs. En l’occurrence, l’espagnol a accumulé les passes latérales lorsqu’elles ne sont pas hors tempo.

Vitinha (7) : Offensivement fin et récupération avec faim, Vitinha était partout aujourd’hui. Indéniablement, le meilleur au milieu, le portugais confirme match après match sa montée en puissance. Sa bonne frappe en première période aurait pu donner l’avantage à Paris, mais cette dernière est arrêtée par le portier rennais.

Dembele (7.5) : Avec 44 ballons touchés à la demi-heure de jeu, l’ancien rennais a été le cauchemar de son ancien club par sa justesse technique et sa fougue. Inarrêtable sur son côté, l’international français souffre du manque de mouvement et de créativité de ses coéquipiers, étant le seul joueur remuant. Toutefois, s’il y a un point où Dembouz doit progresser, c’est bien dans la finition et cela s’est encore fait ressentir ce soir, laissant les fans de Paris dans la frustration. Zaïre Emery le remplace (71’).

Mbappe © (4) : Placé en pointe de l’attaque, la star française n’a pas été étincelante cet après-midi. Assez mobile afin d’échapper à son fameux #PivotGang, il n’a pas non plus été aidé par le manque de prise de risque de ses coéquipiers. Sorti sous quelques sifflets, il cède sa place à Goncalo Ramos (65’) qui malgré une entrée timide provoque et transforme le penalty de l’égalisation (95’).

Barcola (4) : Face à la muraille Guela Doué, l’habituel intenable Bradley a été en difficulté durant tout le premier acte. Le second a eu raison de lui et l’a vu sombrer dans l’ombre d’un Dembele omniprésent sur son côté droit. Kolo Muani prend sa place (65’) pour tenter de faire mieux, en vain.

Rennes (4-4-2) 

Mandanda (5) : Auteur d’un arrêt décisif dans le premier acte qui change la tournure du match, le vétéran Rennais est néanmoins fautif sur le but du PSG où il provoque le penalty égalisateur.

Guela Doué (6.5) : Solide sur son couloir droit, le cadet des Doué a su faire face aux assauts incessants du virevoltant Barcola. Il a été aussi plus que correct dans son apport offensif.

Belocian (6) : Appliqué sur ses interventions défensives, le défenseur a assuré l’équilibre de sa charnière défensive en ne laissant aucune brèche à Mbappe.

Wooh (6.5) : Malgré une erreur dangereuse qui aurait pu provoquer l’ouverture du score du PSG en première mi-temps, le jeune camerounais a fait preuve de maturité pour se remettre dans le match et rester attentif dans ses duels.

Seidu (5) : Techniquement correct, mais défensivement peu tranchant, c’est une prestation en demi-teinte que nous a livré la recrue hivernale rennaise, où il a laissé de nombreux espaces à Dembele et Hakimi. 

Blas (4.5) : Comme lors des matchs précédents, Blas n’y arrive plus. Peu actif et techniquement peu inspiré, la recrue estivale est en difficulté cette saison et notamment aujourd’hui dans son duel face à Lucas Hernandez.  

Désiré Doué (7) : Toujours orienté vers l’avant, l’espoir français a été plus qu’incisif cet après-midi. Récompensé d’une bonne première mi-temps avec sa passe décisive pour Gouiri, le milieu de terrain prometteur a su se jouer de la passivité des milieux parisiens pour créer la différence grâce à ses projections. Il est remplacé par Bourigeaud (55’) qui manque de peu le but du 2-0. 

Santamaria (4) : Fort dans les duels, mais fragile à la relance, le milieu n’a pas été assez tranchant aujourd’hui. Match peu convaincant dans l’ensemble.

Salah (4) : Malgré de nombreuses prises d’initiatives, l’ailier marocain n’a pas été au niveau face à son compatriote Hakimi qui a su anticiper tous ses dribbles. Martin Terrier le remplace (66’) pour apporter davantage, avec succès. 

Kalimuendo (5) : Bon dans le jeu grâce à une entente prolifique avec Gouiri, l’espoir français n’a pas non plus été décisif dans le peu d’actions qu’il s’est procuré. Il cède sa place à Truffert (66′) pour apporter défensivement.

Lire plus