OM - Shakhtar Donetsk (3-1) : Les notes complètes [Europa League – 1/16 retour]

OM – Shakhtar Donetsk (3-1) : Les notes complètes [Europa League – 1/16 retour]

L’Homme du Match : Kondogbia (8) : Il a tout bien fait ce soir, de l’intensité qu’il a mise au milieu de terrain, jusqu’à sa percussion dans les 30 derniers mètres pour amener le danger, en passant par ce but opportuniste  pour sceller la victoire marseillaise !

OM (4-3-3)

Pau Lopez (7) : Un match plein de sa part ce soir, très sûr dans ses prises de balle, et toujours placé au millimètre sur les offensives adverses, il a sorti les ballons qu’il fallait et a donné beaucoup de sérénité aux siens

Merlin (5.5) : Son envie est évidente et il anime beaucoup la relance par sa vitesse de remontée de balles, par contre trop d’imprécision dans ses transmissions ou ses centres

Gigot (6.5) : L’Etat d’esprit qu’il faut sur ces matchs, il a été hargneux toute la partie, dans le bon sens du terme, et a sorti plusieurs ballons au courage

Meïté (5.5) : Sans être visible vers l’avant comme à chaque rencontre ou il défend strictement, il a par contre été costaud derrière et n’a pas tremblé malgré son jeune âge et l’enjeu du soir

MBemba (4) : Loin de son meilleur niveau ce soir, il a accumulé les maladresses à la redistribution du ballon, et n’a pas eu d’impact sur le jeu marseillais

Ounahi (2.5) : Affligeant une fois encore, il a complètement raté tout de A à Z, des passes aux déplacements, rien n’était bon. Remplacé par Veretout qui nous a rappelé ce qu’était un milieu de terrain professionnel

Kondogbia (8) : Voir ci-dessus

Clauss (3) : Probablement encore contrarié par le festival Benatia, il a été très très en dessous ce soir, ne levant aucun coup franc, jetant complètement ses centres et ratant presque 25 % de ses passes. On a vraiment du mal à le retrouver, dans un contexte qui n’aide pas

Aubameyang (7) : Il a été très bon ce soir, rapide dans ses prises de décisions, vu plusieurs fois au milieu pour créer le surnombre et buteur opportuniste pour l’égalisation

Moumbagna (4) : Très peu en vue, il n’a pas réussi à se rendre assez disponible dans les espaces pour être trouvé par les phocéens, malgré de bonnes intentions dans l’attitude. Remplacé par un Sarr exceptionnel ce soir, buteur et créateur sur toutes les actions.

Harit (5.5) : Après un début de match très moyen, il est progressivement monté en régime et plusieurs fois porté le ballon vers l’avant, avec sa grinta, manquant un peu d’inspiration sur les derniers gestes

Shaktar Donetsk (4-1-4-1)

Riznyk (5) : Il ne semble pas pouvoir être incriminé directement sur les 3 buts encaissés, mais il n’a pas non plus fait de miracles ce soir

Azarovi (4) : Très juste sur les relances plusieurs fois dans les pieds marseillais, il n’a pas non plus remporté beaucoup de duels en défense

Konoplya (6.5) : Un des animateurs du jeu du Shaktar, qui n’a pas ménagé ses efforts ce soir, présent sur tous les fronts. Il a cependant un peu baissé de régime en seconde période

Matvienko (5.5) : Heureusement qu’il a tenu l’axe de la défense avec un peu de lucidité, son coéquipier central du soir étant complètement aux abois. Il a aussi réussi de belles transmissions, courtes ou plus longues mais toujours fluides

Rakistkyi (3) : Un naufrage défensivement pour lui ce soir, qui a plusieurs fois rendu le ballon aux marseillais pour leur offrir des situations dangereuses, et a en plus pêché par un replacement souvent imprécis

Stepanenko (4.5) : Il a beaucoup donné, mais finalement a du faire énormément de fautes pour masquer le fait qu’il était battu sur la majorité des duels

Eguinaldo (6) : De loin le joueur le plus dangereux sur le plan offensif, systématiquement dangereux en première période avant d’un peu sembler émoussé en seconde où il n’a quasiment plus touché de ballons

Sudakov (5.5) : Il a fait le job en transformant un pénalty en début de rencontre, mais ensuite il n’a plus été en vue, se contentant de peser sur la défense marseillaise par son mouvement permanent

Bondarenko (5) : Il a beaucoup remué en première période surtout, étant souvent trouvé par les siens, mais lui aussi n’a joué que 50 minutes à plein régime avant de devenir complètement inoffensif

Zubkov (3) : Complètement invisible, il n’a pas du tout renouvelé sa prestation du match aller, ne se créant jamais la moindre situation et traversant le match sans exister

Sikan (5) : Il a tenté pas mal de choses devant, a été un peu avare d’efforts cependant pour venir au repli défensif, mais ce n’était pas son rôle premier

 

Lire plus