Nantes - PSG (0-2) : Les notes complètes [Ligue 1 - 22ème j.]

Nantes – PSG (0-2) : Les notes complètes [Ligue 1 – 22ème j.]

Homme du match – Ugarte (7.5) : Véritable pierre angulaire du PSG, tous les ballons au milieu passent par lui. Défensivement, l’Uruguayen est accrocheur et à la réception de tous les seconds ballons. Dans le jeu, le milieu assure ce rôle de métronome avec intelligence et finesse. Ce soir, il a été crucial dans l’équilibre du bloc parisien.
Nantes (5-3-2) 
Descamps (6.5) : Le gardien des Canaris a offert une belle prestation ce soir. Aidé par la rigueur défensive de son équipe, le portier n’a pas été beaucoup sollicité par l’attaque parisienne, et lorsque ça a été le cas, il a su répondre présent. Il prend deux buts ce soir, mais n’y peut rien, car le premier est contré, et sur le second, le penalty de Mbappe est très bien tiré.
Castelletto (6) : Comme ses camarades de charnière, le défenseur a été bon, ce soir, en restant concentré face aux multiples attaques parisiennes.
Pallois (6.5) : Tout au long du match, le taulier des Canaris a réalisé de bonnes interventions défensives et a même su se montrer offensif notamment lors de son but refusé pour hors-jeu, dans le temps additionnel du premier acte, ainsi qu’à travers sa bonne frappe lointaine en début du second. Le français a été l’homme fort illustrant l’inébranlabilité de son équipe.
Zeze (6) : Également un bon match pour le jeune défenseur français qui a montré un beau visage malgré son manque d’expérience en Ligue 1.
Coco (7) : Indéniablement un des hommes forts de Nantes ce soir. D’une part, il a été infranchissable en première mi-temps, anticipant les dribbles du jeune Barcola dont il a provoqué la sortie prématurée. D’autre part, le français a apporté par sa mobilité, sa fougue et ses centres sur les occasions offensives de son équipe. Il est remplacé par Abline (78’).
Cozza (6) : Le latéral français a laissé peu d’espaces à son adversaire du jour, Kang In Lee, et a ainsi canalisé les offensives parisiennes. Rigoureux défensivement, il nous offre une assez bonne prestation ce soir bien que l’entrée de Dembele lui ait fait du mal.
Chirivella (6.5) : Auteur d’une bonne première mi-temps aussi bien avec que sans le ballon, le capitaine aurait même pu remettre son équipe dans le match en seconde période, mais Donnarumma détourne sa belle frappe sur le poteau. Bon match dans l’ensemble pour l’espagnol qui assure la stabilité du milieu canari.
Douglas (5) : Bonne première période du brésilien qui a su contenir le milieu parisien et assurer les transitions offensives sur les contre-attaques de son équipe. Dribblé par Mbappe dans sa surface à la fin du second acte, le milieu crucifie le sort de son équipe et provoque un penalty, permettant à Paris de faire le break.
Sissoko (5) : Très accrocheur, le milieu français a su jouer de sa puissance pour défendre avec sévérité et dévouement face à un Paris très offensif. L’ancien international a ainsi apporté de son expérience, mais n’a pas été assez impactant avec le ballon. Il cède sa place à Moutoussamy (79’).
M. Mohamed (6) : Auteur d’une assez bonne saison, l’attaquant est un des piliers de cette équipe nantaise et il l’a encore montré ce soir. Malgré la domination parisienne, notamment en première mi-temps, l’égyptien s’est procuré quelques occasions, mais sans trouver le chemin des filets. Simons prend sa place (73’) pour recoller au score, sans succès.
Kadewere (5) : Le rôle de la recrue hivernale était aujourd’hui de négocier intelligemment les contre-attaques de son équipe et il y est parvenu. Le Zimbabwéen a su mettre en danger quelquefois la défense parisienne, mais n’a pas été réellement en vue en raison de la supériorité des visiteurs. Il est remplacé par Traoré (62’).
PSG (4-3-3)
Donnarumma (7.5) : Peu mis en difficulté grâce à une équipe parisienne dans le contrôle et la possession, le gardien italien a su rester concentré sur les contre-attaques des Canaris. Le portier italien a permis à son équipe de garder l’avantage.
Zaïre Emery (7) : Dans un rôle de piston droit dont seul Luis Enrique a le secret, la jeune pépite est la définition du joueur altruiste de par ses courses à répétition, aussi bien défensives qu’offensives. Quand il ne compense pas, il crée, et ce surpassement de fonction fait de lui un titulaire indiscutable.
Marquinhos © (6) : Après une première mi-temps assez calme, le capitaine sauve son équipe avant la fin du premier acte grâce à un tacle rageur plein de dévotion. Bien que concentré défensivement, il est bien souvent trop scolaire. Le défenseur ne crée jamais de décalage et son manque de prises de risque dans la relance fait remettre en cause son statut de leader dans le jeu. Beraldo le remplace en charnière centrale suite à un pépin physique du brésilien (69’).
D. Pereira (4.5) : Match plus qu’en demi-teinte pour le portugais. Bien que juste et ferme sur certaines de ces interventions défensives, d’autres ont été beaucoup trop dangereuses, offrant de véritables occasions de but aux Nantais. Le néo-défenseur doit davantage être concentré s’il veut conserver sa place de titulaire, alors que le retour de Kimpembe ne devrait plus tarder.
L. Hernandez (7) : Auteur d’une bonne première période où le latéral a proposé beaucoup de relais et de dédoublements à Barcola sur ce côté gauche, sa seconde période est récompensée d’un but chanceux. Le français trouve le chemin du but grâce à une frappe lointaine déviée par Sissoko et libère son équipe en difficulté grâce à ce deuxième but avec le PSG (60’).
Kang In Lee (6.5) : Durant la première partie, le coréen a été un véritable aimant à ballons. Souvent trouvé par ses coéquipiers, le milieu a été très mobile et percutant. Ses centres dangereux n’ont malheureusement pas trouvé preneur. Il est remplacé par un Ousmane Dembele toujours aussi décisif et fougueux dans ce rôle de playmaker (62’).
Vitinha (6.5) : Omniprésent dans les petits espaces pour faire vivre le ballon et hyper mobile par ses déplacements, le milieu a une nouvelle fois offert une belle partition lors de cette rencontre. Néanmoins, le Portugais peine à la création avec des passes souvent peu risquées et cela se voit face à des équipes blocs bas comme ce soir.
Asensio (4) : L’espagnol a été bon par ses déplacements créateurs d’espaces, mais fantomatique dans la circulation du ballon. L’ancien du Real Madrid semblait en manque de rythme et laisse donc sa place à un probable futur madrilène, Kylian Mbappe (62’). Ce dernier, qui démarre la rencontre sur le banc, a su faire le break lors de son entrée grâce à un penalty transformé qu’il se procure tout seul (78’).
Kolo Muani (5) : Premièrement en pointe de l’attaque parisienne, le premier acte est plus que compliqué pour le français qui est très peu servi dans la surface. Néanmoins, l’attaquant nous a offert une meilleure seconde période où, repositionné sur l’aile gauche, il a touché davantage de ballons et a pu ainsi jouer sur ses qualités en percutant. Il est remplacé par Hakimi (62’) afin d’apporter de la stabilité défensive et permettre au jeune Zaïre-Emery de retrouver son poste de prédilection au milieu de terrain.
Barcola (5) : Le crack parisien a touché de nombreux ballons, mais sans trouver la faille. Mis en difficulté par un bon Marcus Coco, l’espoir français n’a pas été assez incisif pour créer cette différence qu’il a l’habitude de faire. Il cède sa place à Goncalo Ramos pour le second acte qui n’a pas été avare d’efforts, mais sans être dangereux offensivement (46’).
Lire plus