PSG – Real Sociedad (2-0) : Les notes complètes [Ligue des Champions – 1/8 aller]

PSG – Real Sociedad (2-0) : Les notes complètes [Ligue des Champions – 1/8 aller]

Homme du match : Dembélé (7) : Il a bien démarré son match en interceptant un bon ballon au rond central qui lui a permis d’envoyer en profondeur Mbappé. Ce dernier viendra buter sur le portier de la Real. Par la suite, il a su créer quelques différences dans son couloir. Au retour des vestiaires, il a su s’illustrer grâce à sa bonne connexion avec Hakimi, mais surtout via ses qualités techniques et ses dribbles qui ont fait tourner les têtes de ses adversaires. Sur l’ouverture du score, il est à l’origine de la réalisation de Mbappé en tirant le corner qui aménera la réalisation de son coéquipier. Remplacé par Kolo Muani.

PSG : 4-3-3

Donnarumma (5) : Si en première période, la Real s’est offerte plusieurs situations, le portier italien n’a jamais été mis à contribution. S’il a accompagné du regard, une tentative dans le petit filet extérieur de Kubo, il a été tout chanceux de voir la tentative du capitaine adverse terminé sur sa transversale avant la pause. En seconde période, il n’a rien eu à faire.

Hakimi (5) : Une grosse activité dans son couloir tout au long de la partie. Toujours aussi présent dans le jeu des Parisiens, le latéral Marocain a su se montrer solide défensivement et n’a cessé de se projeter de l’avant grâce à sa belle association avec Dembélé. Néanmoins, il a su se mettre en danger tout seul avec des pertes de balles inutiles, et notamment celle qui a abouti à la lourde frappe du capitaine adverse sur la transversale.

Marquinhos (6) : Le capitaine Parisien a tenu la baraque ce soir, en étant dominateur dans la plupart des duels disputés. Sur l’ouverture du score, il reprend le corner de Dembélé et dévie le cuir de la tête à destination du second poteau où Mbappé en profite pour faire trembler les filets.

Danilo Pereira (5.5) : Titularisé dans l’axe de la défense, il a débuté timidement la partie en étant dans un premier temps dominé dans différents duels face à André Silva et notamment sur la reprise de la tête non cadrée de ce dernier. Puis au fur et à mesure de l’avancée de la rencontre, le parisien a pris le dessus sur son vis-à-vis. De plus, il a assuré balle aux pieds avec très peu de déchet technique dans ses relances. Remplacé par Hernandez.

Beraldo (3) : En grande souffrance dès l’entame de la partie, le latéral Brésilien a pris le bouillon lors des quarante-cinq premières minutes face à la fougue de Kubo. Au retour des vestiaires, il a été moins inquiété sur le plan défensif, mais n’en a pas profité pour se projeter de l’avant.

Zaïre-Emery (4) : Le jeune milieu du PSG a réalisé une partie assez cohérente sans avoir été étincelant. Cela est notamment dû à son entame de match compliquée où à l’image de son équipe, ils se sont fait surprendre par une équipe offensive de la Real.

Ruiz (5.5) : Après être passé à côté de sa première demi-heure de jeu, le joueur espagnol a su redresser la barre par la suite en étant plus influent dans le jeu et adroit techniquement. A la soixante-dixième, il adresse un bon ballon en profondeur pour Barcola qui après avoir éliminé son vis-à-vis, parvient à tromper le gardien adverse.

Vitinha (6) : Une belle partie de la part du milieu Parisien qui a su être au niveau d’entrée. Omniprésent dans le coeur du jeu, il a su être aussi performant à la récupération qu’à la distribution avec un grand nombre de ballons touchés pour très peu de déchet technique.

Dembélé : voir ci-dessus.

Mbappé  (6.5) : Une véritable soif de but. Bien pris par la défense adverse, le numéro 7 du PSG s’est tout de même offert la quasi-totalité des occasions de son équipe durant cette partie et notamment lors de la première heure de jeu. Mais dans un premier temps, il a dû patienter avant d’exulter. En début de match, il est lancé dans la profondeur par Dembélé, mais vient buter sur Remiro dans son face-à-face. Ensuite, il a enchaîné les tentatives non cadrées, mais qui à chaque fois se rapprochaient de la cage. Finalement, peu avant l’heure de jeu, sur un corner venu de la droite, il est servi au second poteau par une déviation de la tête de Marquinhos et vient propulser à bout portant le cuir sous la barre. Quelques instants plus tard, plein axe, il vient armer une lourde frappe qui vient s’écraser sur la transversale.

Barcola (5.5) : Après être passé à côté de sa première période, avec un ballon de perdu sur deux, l’ailier parisien s’est très bien rattrapé au retour des vestiaires. Bien plus virevoltant, il a enchaîné les différences dans son couloir grâce à ses qualités techniques et sa vitesse. A vingt minutes du terme, il est servi dans la profondeur par Ruiz et après avoir passé son vis-à-vis d’un joli petit pont, il conclut sa percée en ajustant à bout portant le portier adverse. Remplacé par Asensio.

Real Sociedad : 4-3-3

Remiro (5.5) : Décisif en début de rencontre où il vient s’imposer dans son face-à-face contre Mbappé, le portier de la Real n’a par la suite pas eu la moindre frappe cadrée jusqu’au but de Kylian à l’heure de jeu. Quelques minutes plus tard, ce dernier était proche du doublé, mais le gardien des visiteurs touche du bouts des doigts le cuir qui vient s’écraser sur la transversale. Néanmoins, Barcola, lancé à pleine vitesse, vient inscrire un second but à vingt minutes du terme.

Traoré (4.5) : Bien en place au cours de la première période, l’ancien Rennais a souffert au retour des vestiaires. Son énergie débordante, à vouloir aller de l’avant lui a coûté cher avec quelques pertes de balles et un duel perdu face à Barcola qui en a profité pour doubler la mise.

Zubeldia (5.5) : Une bonne partie dans l’ensemble où il a su gérer certaines phases offensives adverses tout en éclipsant du jeu, Mbappé.

Le Normand (4.5) : Une rencontre difficile pour le défenseur espagnol qui a subi face aux percées de Mbappé et de Dembélé. Souvent pris de vitesse, il a essayé de se rattraper dans des phases de un contre un, en vain. Remplacé par Pacheco.

Galan (4) : Un match en montagnes russes. Dépassé d’entrée de match face aux dribbles de Dembélé, il a su se reprendre avant la pause avant d’être totalement dépassé lors de la seconde période. Remplacé par Aramburu.

Mendez (5) : Intéressant en début de partie, il a eu du mal à maintenir son niveau de jeu après la demi-heure. Sa deuxième période a été bien plus compliquée, à l’image de son équipe. Remplacé par Turrientes.

Zubimendi (5.5) : Après sa grosse perte de balle au rond central qui a permis à Mbappé de s’offrir la première situation parisienne en tout début de match, le milieu espagnol s’est bien rattrapé par la suite et a su, avec l’aide de ses coéquipiers, dominé le coeur du jeu face à des Parisiens moins influent qu’à l’accoutumé dans ce registre.

Merino (6) : Le capitaine des Basques a réalisé un bon match en étant précieux dans son repli défensif, adroit techniquement, tout en étant à l’origine des situations offensives de son équipe. Juste avant la pause, il arme une énorme frappe pleine axe sur la transversale de Donnarumma qui était battu.

Kubo (5.5) : Virevoltant en première période, l’ailier japonais a fait danser Beraldo sur de nombreuses phases de jeu. Ses dribbles ont mis à mal son vis-à-vis et cela lui a permis de pénétrer dans l’axe à l’image de son action conclut par une frappe au premier poteau qui vient terminer dans le petit filet extérieur. Au retour des vestiaires, la Real a subi et n’a donc pas été inquiétante offensivement. De plus, à l’heure de jeu, il lâche son marquage sur Mbappé qui en profite pour ouvrir le score.

Silva (5) : Il a su poser des problèmes à l’arrière-garde du PSG au cours de la première période. Très bon dos au but, il a su prendre le dessus face à ses vis-à-vis. Dès l’entame de la partie, il est servi plein axe et vient enrouler sa frappe qui passe tout proche du poteau de Donnarumma. Quelques minutes plus tard, il profite d’un marquage trop laxiste de Pereira pour ajuste une reprise de la tête qui fuit de justesse le cadre. Remplacé par Umar.

Barrenetxea (4) : Combatif, il a essayé de créer des différences dans la défense adverse, mais a pêché dans le dernier geste. Remplacé par Zakharyan.

Lire plus