Nigeria - Côte d’Ivoire (1-2) : Les notes complètes [CAN 2023 – Finale]

Nigeria – Côte d’Ivoire (1-2) : Les notes complètes [CAN 2023 – Finale]

Homme du match : Adingra (9) : La Côte d’Ivoire a obtenu sa troisième étoile en grande partie grâce à la prestation cinq étoiles de son jeune ailier. Dans absolument tous les bons coups, l’attaquant Ivoirien a fait vivre un cauchemar à ses adversaires durant quatre-vingt-dix minutes. Trouvé sur le côté par Fofana dans les premières minutes du match, il adresse un bon centre rentrant qui permet à Haller de dévier le cuir, mais le ballon finit finalement juste à côté. À la demi-heure de jeu, il est trouvé dans la profondeur par Kessié, vient contrôler le cuir et arme à bout portant, mais Nwabali s’interpose. En deuxième période, ses qualités techniques et sa vitesse ont continué de mettre le feu dans la défense des Super Eagles. À l’heure de jeu, un énième débordement de sa part abouti à un centre à destination de Kessié qui voit sa tête captée par Nwabali. Mais quelques instants plus tard, l’ailier de Brighton se charge d’un corner et trouve au second poteau Kessié qui cette fois-ci vient faire trembler les filets d’une reprise de la tête. Par la suite, il a continué de faire des dégâts dans les trente-cinq derniers mètres des Nigérians. Puis à dix minutes du terme, il parvient à prendre le meilleur sur ses vis-à-vis et adresse un très bon centre au premier poteau pour Haller qui vient couper la trajectoire et ainsi offrir à la Côte d’Ivoire leur troisième CAN de leur histoire.
Nigéria : 5-2-2-1
Nwabali (7) : Face à la nette domination Ivoirienne, le portier des Super Eagles a répondu présent d’entrée. Au cours du premier acte, il réalise un superbe arrêt face à face Adringa en sortant une frappe pied gauche de ce dernier. Au retour des vestiaires, il capte une tête de Kessié, en lui adressant un grand sourire. Quelques minutes plus tard, il s’interpose une nouvelle fois avec une superbe parade sur une lourde frappe de Kossounou alors que le ballon prenait le chemin du petit filet. Malheureusement, sur le corner suivant, Kessié, lui répond, en égalisant d’une reprise de la tête au second poteau. Dans les dix dernières minutes du temps réglementaire, il est battu au premier poteau par la déviation en une touche d’Haller qui vient donner l’avantage aux Éléphants.
Aina (4) : Face à un intenable Adingra, le piston droit Nigérian s’est donc contenté de rester assez bas, ne se projetant pas de l’avant. Malgré tout, il a énormément souffert face à son vis-à-vis.
Ajayi (4) : Titularisé sur la droite de la défense centrale, il a dû venir en aide à Aina qui a pris l’eau dans son couloir. Malgré ça, le fait de se retrouver en deux contre un n’a pas toujours été bénéfique puisque l’ailier des Éléphants a tout de même pris le dessus.
Troost Ekong (6.5) : Comme un symbole, le capitaine Nigérian a ouvert le score dans une première période où sa nation était dominée. Sur un corner venu de la gauche, il saute plus haut que tout le monde et vient placer un coup de tête qui trompe Fofana, venant climatiser le Stade Alassane Ouattara. Par la suite, il s’est montré solide sur l’homme face aux assauts Ivoiriens. À dix minutes du terme, il est en retard sur son marquage et Haller en profite pour offrir l’avantage aux siens.
Bassey (6) : Après avoir été en difficulté lors du premier acte, notamment face à Kessié qui s’est régulièrement retrouvé de son côté, l’arrière de Fulham a été bien meilleur au retour des vestiaires. À la cinquantième, il vient réaliser un énorme sauvetage sur sa ligne de but. Sur une action Ivorienne, Adingra pénètre dans la surface et adresse un centre en rentrait à destination de Gradel qui arme une frappe puissante à ras de terre. Le défenseur Nigérian parvient à stopper le cuir entre ses jambes et ainsi à éviter l’égalisation adverse.
Zaidou (4) : A l’instar de son compère sur le côté gauche, le piston des Super Eagles s’est contenté de rester en place sur le plan défensif et n’a ainsi rien apporté offensivement. En deuxième période, il est aux abonnés absents dans son marquage sur Kessié qui en a profité pour égaliser de la tête sur un corner venu de la gauche. Remplacé par Aribo.
Onyeka (4) : Il a eu peu de ballons à négocier malgré son positionnement dans le coeur du jeu. La domination outrageuse des Ivoiriens l’a empêché d’aller de l’avant. Remplacé par Onyedika.
Iwobi (4.5) : Peu en vue au cours de cette partie, le milieu des Super Eagles a rapidement été dominé par ses vis-à-vis. Remplacé par Yusuf.
Chukwueze (3) : Un match sans de sa part où il aura été transparent durant près d’une heure de jeu. Remplacé par Simon.
Lookman (5.5) : S’il n’a pas eu de réels bons ballons à négocier, il a su créer deux trois différences balle aux pieds, mais n’a jamais réussi à trouver la faille. Remplacé par Iheanacho.
Osimhen (6) : L’attaquant star du Nigeria n’a jamais eu l’opportunité de se mettre en position de frappe. S’il a été précieux dans le jeu avec des remises de qualités, le numéro 9 des Super Eagles n’a pas réussi à être trouvé, par ses partenaires, aux abords de la surface de réparation adverse.

Côte d’Ivoire : 4-3-3

Fofana (5) : Battu sur l’unique opportunité adverse en première période, le portier Ivoirien n’a par la suite rien eu à faire.
Aurier (5) : Assez loin au marquage, le capitaine ivoirien n’a rien lâché et s’est même projeté de l’avant. Peu avant la pause, sur un corner adverse, il est battu dans les airs par Troost Ekong qui en profite pour venir ouvrir le score. Remplacé par Singo.
Kossounou (7.5) : De retour dans le onze, il a réalisé un match de très haute qualité. Solide sur l’homme, il a été intransigeant défensivement et s’est même illustré offensivement. En deuxième période, il arme une lourde frappe aux trente mètres qui est finalement bien repoussée par le portier adverse alors que le ballon prenait le chemin du petit filet.
Ndicka (5) : Auteur d’une énorme CAN, il a été un peu moins bon ce soir, en étant dominé sur de nombreux duels face à Osimhen. Néanmoins, cela n’a pas eu de conséquence sur le résultat.
Konan (6.5) : Jamais rassasié, le latéral gauche des Éléphants a été omniprésent dans son couloir, que ça soit défensivement, où il a rendu transparent Chukwueze et n’a cessé de se projeter de l’avant en réalisant plusieurs bons débordements.
Kessié (8) : Le soldat Kessié a une nouvelle fois répondu présent. Très en jambes d’entrée de jeu, avec notamment une superbe percée sur le couloir droit, le milieu Ivoirien a été à l’origine de la plupart des occasions des siens. À la demi-heure, il adresse une superbe ouverture à l’opposé pour trouver dans la profondeur Adingra qui bute sur Nwabali dans son face-à-face. En seconde période, il manque une énorme opportunité avec une reprise de la tête captée facilement par le portier adverse, qui en a profité pour le narguer gentiment. Cependant, quelques instants plus tard, sur un corner d’Adingra venu de la gauche, le ballon arrive au second poteau et le Barcelonais reprend le cuir de la tête et vient égaliser pour venir faire exploser le stade.
Seri (6.5) : Quand Seri va, la Côte d’Ivoire va et cela s’est encore vu ce soir. Omniprésent dans le cœur du jeu, il a été à la récupération de nombreux ballons, a enchaîné les percées balles aux pieds et a toujours été juste techniquement. Remplacé par Amani.
Fofana (6.5) : Grosse performance du milieu Ivoirien. Toujours aussi puissant, l’ancien lensois a joué haut d’entrée de jeu, et si ses deux tentatives de loin ont été captées par le portier Nigérian, il a tout de même été précieux dans le jeu des Éléphants, en assurant également un repli défensif de qualité. Remplacé par Sangaré.
Gradel (6) : Une bien belle partie de la part de l’expérimenté ailier des Eléphants. Très actif dans son couloir droit, il a enchaîné les centres de qualités à destination de ses partenaires. Sur un corner, il reprend le cuir d’un joli retourné acrobatique qui termine dans le petit filet extérieur du but Nigérian. Remplacé par Diakité.
Haller (7) : Quelle histoire. Après avoir vaincu la maladie, il y a quelques mois, l’attaquant Ivoirien est entrée dans cette CAN sous le feu des critiques. Néanmoins, ses qualités footballistiques ont fait taire ses détracteurs et notamment en demi-finale avec le but vainqueur. Ce soir, il a dans un premier temps été précieux de par son jeu en pivot. Peu après le quart d’heure de jeu, il s’offre sa première réelle situation où il vient couper du bout du pied la trajectoire d’un centre venu de la gauche, mais voit finalement le cuir frôlé le poteau. En seconde période, il réalise un joli ciseau acrobatique qui passe de peu à côté. Puis à dix minutes du terme de cette finale, sur un énième débordement d’Adingra, il est servi au premier poteau et vient tendre la jambe pour propulser le ballon sous la lucarne opposée, offrant ainsi à la Côte d’Ivoire sa troisième étoile. Remplacé par Krasso.
Adingra : voir ci-dessus.
Lire plus