Aston Villa - Manchester United (1-2) : Les notes complètes [Premier League - 24ème j.]

Aston Villa – Manchester United (1-2) : Les notes complètes [Premier League – 24ème j.]

Homme du match: Dalot (8): Un portugais homme du match, il fut un temps encore pas si lointain où on pouvait en voir régulièrement. Mais pas celui-là, pas Diogo Dalot. Aujourd’hui pourtant, c’est le cas. On l’a vu souvent contrer les centres de Ramsey ou Moreno quand ils poussaient pour pénétrer la surface de réparation Mancunienne. L’ancien joueur du Milan AC a écarté beaucoup de situations par des tacles parfaits et des placements judicieux qui lui ont permis de sauver son équipe. Offensivement, il a su monter quand il fallait tout en apportant son soutien par des centres ou quelques combinaisons avec ses partenaires. C’est par le biais d’un de ses centres qu’il dépose le cuir sur la tête de McTominay pour le but de la victoire. Dalot a été vraiment grandiose dans cette rencontre.

Aston Villa (4-2-3-1)

Martinez (4,5): Tant de fois le portier Argentin a bien secouru sa défense en anticipant les passes en profondeur des techniciens de Manchester United pour éviter à son équipe d’encaisser une poignée de buts dans le premier acte, cependant, il n’est pas innocent de reproches sur les buts car dans les deux cas le ballon est dans sa zone d’intervention immédiate.

Cash (3,5): Rashford et ses dribbles, tout en rapidité et en technique, ont coulé le pauvre polonais dans son couloir. Ce dernier ne parvient pas à stopper le milieu offensif de Manchester United même quand Bailey vient lui donner un coup de main. son carton jaune arrive d’un duel avec son adversaire du jour. C’est lui aussi qui est au duel contre McTominay quand l’écossais crucifie le portier des Villans. Cette partie a été longue et pénible pour le latéral d’Aston Villa.

Diego Carlos (5): C’est vrai, l’ancien Nantais sort des ballons critiques lors des tentatives Mancuniennes mais il a été à la peine bien trop souvent. Les ballons en profondeur de Manchester United et ses flèches offensives l’ont effacé et le constat de sa défaillance aurait été plus criant si son portier Argentin n’avait pas anticipé et compensé les ballons dans la profondeur.

Lenglet (4): Le constat de la défense prise au dépourvu par la vitesse et la profondeur des attaques de United s’applique à lui également. En plus, il a beaucoup plus peiné pour faire face à l’adversité dans ses interventions.

Moreno (5,5): Le danger produit par Aston Villa par les côtés est principalement de son fait avec Ramsey mais les deux hommes se sont heurtés, par séquence, à un Dalot imperial. L’Espagnol n’a pas ménagé les efforts pour proposer ses services à ses attaquants. Dans son travail défensif, Garnacho et Dalot lui mettent des bâtons dans les roues par leurs activités. Digne le remplace à la 87ème minute.

Kamara (6): L’ancien Marseillais s’est vraiment sublimé dans l’entrejeu des Villans quand il casse des lignes par la puissance de ses incursions avec le ballon et son jeu de passe. Il fait pas mal de bien dans le jeu de son équipe et il semblait être très présent au milieu pour le jeu offensif comme pour tenter les interceptions des ballons Mancuniens. Blessé, il cède sa place à Diaby à la 64ème minute.

Douglas Luiz (5): C’est bien malin de sa part de chambrer les joueurs de Manchester United quand il score l’égalisation. Mais quand aprés il loupe, à deux reprises, la balle du deuxième but avant que McTominay ne plie le match, cette raillerie devient stupide. Au lieu de faire cela, il aurait dû se concentrer sur sa rencontre, son implication au milieu du terrain où on l’a pas assez vu conquérant. Le Brésilien devait scorer ses deux grosses occasions comme il devait s’imposer au milieu de terrain. Ce n’était pas le cas.

Bailey (3,5): Il semblait très fébrile malgré de l’envie quand il avait le ballon et de l’espace. Il est trop brouillon et parfois on semble le chercher sur le terrain. Tielemans le relaye à la 73ème minute.

McGinn (6,5): L’écossais a eu du déchet et s’est parfois fait bouger dans les duels mais il a été intéressant dans son placement, sa disponibilité, son sens du jeu et la qualité de ses passes. Souvent sur le terrain, il est arrivé à se démarquer des hommes du dispositif défensif de Manchester United et c’est comme cela qu’il a été dangereux. Il a été le liant du jeu d’Aston Villa et a régalé par des passes magiques quand lui-même ne tente pas sa chance. Le danger d’Aston Villa a été de son fait. Il est remplacé à la 87ème minute par Zaniolo.

Ramsey (5): C’est celui qui se met rapidement en action en tentant de provoquer la défense de United mais la prestation de Dalot et des autres défenseurs de United l’ont mis en déroute. Malgré qu’il participe au meilleures situations de son équipe, des erreurs techniques le mettront en echec.

Watkins (4): Deux grosses occasions à se mettre sous la dent mais l’attaquant Anglais est tombé sur un Onana des grands jours qui a écarté les deux tentatives. Le reste de sa prestation est insuffisant.

Manchester United (4-2-3-1)

Onana (8): On ne peut que féliciter la prestation du portier Camerounais sur ce match. Il sort huit arrêts dont trois valent de l’or: Une frappe détournée en corner, une sortie sur Watkins et un arrêt reflexe sur une frappe à bout portant de ce même Watkins. Malgré ces faits, il fait des bonnes interventions et a une gestuelle qui trompe l’adversaire et rassure ses partenaires. Il ne peut rien faire sur le but de Douglas Luiz.

Dalot (8): Voir haut de page

Varane (6,5): Précieux dans cette rencontre, il a soulagé sa défense à maintes reprises dans le jeu aérien mais aussi dans ses interventions et ses duels ainsi que sa vitesse pour couvrir les errances de certains de ses coéquipiers sur les contre-attaques d’Aston Villa. Le Français est encore très solide et serein avec le ballon pour assurer les relances et le jeu de passes. Seule ombre au tableau, sur le but de Villa, c’est lui qui dégage sur un adversaire le ballon du corner et il doit sortir sur le buteur quand le cuir revient.

Maguire (6,5): Si les optimistes croyaient imaginer voir le défenseur Anglais remplacer Lisandro Martinez définitivement, on peut dire que ce match pourrait être une petite première pierre à l’immense édifice qui le sépare de l’Argentin. Solide dans ses interventions, il n’a pas non plus manqué de lucidité avec le ballon dans les pieds. Il limite les prises de risque avec le cuir dans les pieds. Cependant parfois, il part à l’abordage pour défendre sur le porteur du ballon et laisse des petits espaces dans son dos. Sur quelques actions, il fait cette erreur qui aurait pu coûter cher aux siens. C’est aussi le magnifique passeur décisif, de la tête, pour Hojlund pour l’ouverture du score.

Shaw (6): Sa première période était très convaincante surtout quand il s’est chargé de donner un coup de main offensivement par des centres précis. Il reste plutôt bon quand il a dû défendre sur Bailey et Cash. Certainement blessé, il cède sa place, à la pause, à Lindelöf (4): Que ce fut dur pour lui pour défendre. Déja quand il doit jouer en défense centrale, il est mauvais alors quand il dépanne, comme aujourd’hui, dans le couloir, on voit qu’il est au bord de la rupture. Diaby, son adversaire principal, lui a mis la misère.

Mainoo (7): Le jeune gamin a encore brillé ce soir. Par sa sérénité, il perd vraiment pas beaucoup de ballons, se sortant tranquillement dans les situations les plus complexes. Il a parfois fait le jeu, proposer et s’impose sans difficulté dans le onze de Ten Hag. Il cède sa place à Amrabat à la 90ème minute.

Casemiro (7,5): Prestation encore sensationnelle du Brésilien. Toujours bien placé pour contrer les situations d’Aston Villa, il fait un grand bien aux siens devant la défense car il n’est jamais loin des points chauds. Il a aussi fait preuve de sa faculté à faire le jeu et amorcer des attaques rapides par ses longues passes qui n’ont pas manqué de précision. Il a raté des passes, certes, mais il est indissociable des périodes où Manchester United arrive à être dangereux et buteur dans la régularité.

Garnacho (6,5): L’Argentin propose toujours son lot d’occasions pour son équipe par ses accélérations fulgurantes. Il est plusieurs fois en position de frapper mais il a manqué de justesse. Dans l’ensemble, il a maitrisé son jeu, passant ou tirant quand il le devait sans enflammade ou poussée d’altruisme. On n’aurait peut-être souhaité qu’il soit plus décisif dans ce match.

Fernandes (5,5): Le portugais a semblé jouer plus sobre et sa quantité de ballons perdus, plus faible que d’habitude, s’en ressent. Il fait profiter de sa qualité de passe avec des centres précis même si ses partenaires n’en ont pas toujours fait bon usage. Il s’est fait bouger dans l’entrejeu mais il participe, efficacement, à l’effort défensif, notamment par un tacle venu d’ailleurs en fin de partie.

Rashford (6): Il a rendu fou le pauvre Matty qui l’a payé Cash avec une prestation décevante. L’Anglais a multiplié les appels en profondeur et a su faire les différences avec le cuir. On peut cependant lui reprocher de ne pas toujours bien faire le bon dernier geste mais le numéro 10 de Manchester United n’a pas inventé comme parfois. Marcus réalise une bonne prestation même s’il n’a pas su être décisif. Il est remplacé, à la 73ème minute, par le meilleur buteur de Manchester United, McTominay.

Hojlund (6): Opportuniste, le Danois marque à bout portant l’ouverture du score sur un service de Maguire. Pas souvent touché, l’attaquant de Manchester United a su tout de même bonifier ses ballons que ce soit dos au but ou dans les attaques rapides. Evans prend sa place à la 90ème minute.

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

Lire plus