RC Lens - RC Strasbourg (3-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 21ème j.]

RC Lens – RC Strasbourg (3-1) : Les notes complètes [Ligue 1 – 21ème j.]

Homme du match : David Pereira Da Costa (8) : Match de haute voltige pour le milieu offensif. Il est auteur de 1 but et 2 passes décisives. Comme un remake du premier but, une action à la technique pure est venue offrir le but du break pour Lens (30´). Cette fois-ci, c’est Da Costa qui est à la finition.

Strasbourg (4-4-1-1)

Alaa Bellaarouch (5,5) : Projeté au premier plan à la suite du départ de Matz Sels, le jeune gardien marocain n’a pas pu faire grand-chose sur les 3 buts lensois. On a pu constater une fébrilité dans les pieds mais, sur les arrêts, il a été d’une solidité remarquable. Effectivement, à la 66’, Diouf a tiré un boulet dans la lucarne. Bellarouch, la main ferme, a repoussé magistralement le tir.

Frederic Guilbert (5) : Saison très étrange pour le latéral strasbourgeois. Dans un premier temps, titulaire, puis relégué sur le banc, suite à la montée en puissance de Senaya, puis titulaire indiscutable et capitaine après le départ de Sels pour l’Angleterre. Ce soir, il a d’abord commencé le match sur l’aile droite puis, après un changement de système, il s’est repositionné en défense centrale et, enfin, postérieurement à l’entrée de Sow, il est repassé sur le côté droit.

Lucas Perrin (4) : Bien rentré dans son match avec un tacle dans les pieds de Chavez, il a commis deux grosses fautes impardonnables, qui ont permis aux locaux de mener 2-0. Oubliant complètement le marquage sur Wahi, il l’a laissé tranquillement recevoir le ballon et inscrire le premier but. Pour ce qui est du deuxième but, il est intervenu en retard, ce qui a permis à Wahi de délivrer une passe décisive.

Abakar Sylla (4) : Match contrasté pour le joueur acheté 20M€. En effet, dans ce match, il a su être à la fois solide et inquiétant. Il a commis deux grossières erreurs, dont une qui a permis à Sotoca de faire le break en deuxième période.

Thomas Delaine (6) : A l’image de son équipe, le latéral français, en proie à la difficulté en première période, est venu redonner espoir aux Strasbourgeois. En effet, à la 43’, après de nombreux tirs déviés, Delaine a profité d’un décalage de Aguilar pour tromper le portier international français. La deuxième mi-temps a été beaucoup plus propre. Il aurait même pu délivrer une passe décisive si la tête de Senaya ne s’était pas écrasée sur la poteau gauche.

Ibrahima Sissoko (6,5) : Cela peut faire plaisir aux supporters strasbourgeois : le milieu de terrain a semblé avoir retrouvé son meilleur niveau. Impactant, il n’a pas hésité à venir faire le surnombre dans la surface nordiste.

Junior Mwanga  (7) : De la vista, de la technique, mais quelle pépite ! L’ancien Bordelais a une nouvelle fois délivré une grosse prestation. Dès le retour des vestiaires, il aurait pu remettre son équipe à 2 partout. Mais un grand Samba est passé par là. Il a été remplacé à la 77′ par Jessy Deminguet.

Habib Diarra (4) : Match assez terne pour le joueur formé au club. Il n’a remporté que très peu de duels comparé à ses partenaires.

Marvin Senaya (6) : Le duo Senaya-Bakwa a fait des misères dans la défense lensoise. Repositionné en attaque après le forfait soudain de Angelo qui s’est blessé au pubis, il a su prendre sa place.

Emanuel Emegha (3) : Une question se pose autour de ce joueur : Quand va-t-il enfin mettre ses chaussures à l’endroit ?Manquant d’agilité, d’équilibre, de technicité, ratant une grande majorité de ses contrôles, l’attaquant international espoir est une nouvelle fois passé complètement à côté de son match. Sans les blessures de Gameiro, Sahi, Mothiba, Sebas et Angelo, il n’aurait pas fini le match.

Dilane Bakwa (7,5) : Avons-nous trouvé le nouveau Robben ? ou Pires ? Encore un match d’une grande intensité pour le jeune ailier français. Il a mitraillé le but lensois et, sans un grand Brice Samba, il aurait pu venir inscrire son petit but.

 

RC Lens (3-4-1-2)

Brice Samba (7,5) : Match d’une solidité impressionnante pour le capitaine lensois. Il a réalisé cinq arrêts de grande qualité. Il est aussi à l’origine du deuxième but grâce à une longue passe qui a réussi à casser les lignes.

Jonathan Gradit (6) : Solide défensivement, l’ancien Bordelais, qui revenait de suspension, a su répondre présent.

Kevin Danso (7) : Avec 100% de duels remportés, c’est tout naturellement que l’Autrichien s’est montré infranchissable.

Facundo Medina (6) : En réussite ces derniers matchs, l’Argentin, très inspiré, à la 15’, a parfaitement bien joué son coup en effectuant une transversale millimétrée. Malheureusement, Aguilar, trop juste, n’a pas bien su contrôler. Medina a occupé un nombre incalculable de postes cette après-midi et a su se montrer solide. Il a tout de même échappé de peu au carton rouge. Il a été remplacé à la 88′ par Massadio Haïdara.

Ruben Aguilar (5) : Ses derniers temps, le défenseur lensois était aligné en défense centrale. Ce soir, Ruben Aguilar a retrouvé son couloir droit. Inspiré offensivement, l’ancien Monégasque ne s’est pas privé de centrer. Très souvent mis en difficulté par Bakwa, il ne s’est pas laissé faire.

Neil El Aynaoui (5) : Cette après-midi, le Marocain n’a pas fait le poids face au duo Mwanga-Sissoko, mais il a été propre techniquement, sans erreur flagrante, mais tout en laissant de la lumière à ses coéquipiers.

Andy Diouf (5,5) : Un renouveau qui fait plaisir à voir pour l’ancien Bâlois, qui était venu pour remplacer Seko Fofana cet été. Longtemps critiqué, il est bien revenu en ce début d’année avec un but somptueux à Toulouse lors de la victoire 2-0 des Sang et Or. Cette après-midi, il est souvent retombé dans ses travers. Globalement, les milieux lensois se sont fait manger par les milieux strasbourgeois.

Jhoanner Chavez (4) : Arrivé au mercato hivernal, l’Equatorien n’a pas encore pris complétement ses marques. Il a été remplacé à la 81′ par Przemyslaw Frankowski.

Florian Sotoca (5) : Un peu chanceux, le buteur lensois est venu inscrire le but du 3-1 à la 57´. En effet, sur un centre de Da Costa, Sylla s’est troué et Sotoca a lobé Bellaarouch.

Elye Wahi (6) :  Tel un renard des surfaces, Wahi est venu conclure un bon une-deux entre Sotoca et Pereira Da Costa (16’).

David Pereira Da Costa (8) : voir-ci dessus

Lire plus