Côte d’Ivoire - RD Congo (1-0) : Les notes complètes [CAN 2023 – 1/2 finale]

Côte d’Ivoire – RD Congo (1-0) : Les notes complètes [CAN 2023 – 1/2 finale]

Homme du match : Kessié (7.5) : Précieux dans le cœur du jeu, le milieu Ivoirien a joué haut ce soir et a participé à la quasi-totalité des offensives des Éléphants.Souvent à l’origine, il s’est également retrouvé à la finition et notamment en fin de première période. Sur une déviation de Gradel, il arme une lourde frappe du gauche qui vient s’écraser sur le poteau de Mpasi, totalement battu. Peu avant l’heure de jeu, il pénètre dans la défense des Congolais et après un beau mouvement collectif, il se retrouve en position de frappe mais sa tentative est bien repoussée par Mpasi. Lors de la seconde période, il a su prendre le jeu à son compte et a organisé les phases d’attaques des Éléphants en étant présent à la récupération tout en distribuant de bons ballons.

Côte d’Ivoire : 4-2-3-1

Fofana (4) : Il s’en tire bien d’entrée de match avec un but refusé pour le Congo où le portier ivoirien se troue dans sa prise de balle puis est finalement percuté par un adversaire au moment de se rattraper. Puis, sur les dix minutes qui ont suivi, il a été mis à contribution sur des sorties aériennes sur coups de pieds arrêtés. Par la suite, le gardien du SCO d’Angers n’a pas eu à s’employer.

Singo (6.5) : Toujours actif dans son couloir, il s’est montré autoritaire défensivement et jamais rassasié offensivement avec de nombreuses bonnes tentatives de centre dont une pour la tête d’Haller qui vient passer proche de la lucarne.

Boly (7) : Une performance de patron pour le défenseur central ivoirien qui n’a rien laissé à ses vis-à-vis ce soir. Irréprochable dans ses duels disputés, il a même été précis dans ses relances.

Ndicka (6) : Un bon match de sa part, à l’image de l’arrière-garde des Éléphants, qui ont rapidement pris le-dessus sur le secteur offensifs du Congo.

Konan (6) : Une grosse activité tout au long de la partie dans son couloir gauche. En plus d’avoir dominé Elia dans la plupart des duels disputés, il s’est même projeté à différentes reprises dans le camp adverse.

Seri (5) : Très précis techniquement, le milieu Ivoirien a distribué durant une heure, de très bons ballons à destination de ses partenaires. Néanmoins, il a semblé être court physiquement. Remplacé par Amani.

Kessié : voir ci-dessus.

Gradel (6) : Le capitaine Ivoirien du soir a été décisif. En effet, l’ancien ailier stéphanois a apporté toute son expérience dans le jeu. En manque de réussite lors de ses tentatives de percées, c’est finalement en jouant collectif qu’il s’est montré intéressant. En première période, il est servi sur une touche et décale le cuir pour Kessié qui enchaîne une lourde frappe du gauche qui vient s’écraser sur le poteau. Puis en seconde période, il est trouvé sur son côté droit et adresse un très bon centre au second poteau pour la reprise d’Haller qui envoie la Côte d’Ivoire en finale de la CAN. Remplacé par Boga.

Seko Fofana (5) : Moins influent qu’à l’accoutumé, l’ancien lensois a tout de même contribué au jeu de son équipe sans pour autant avoir été présent dans le secteur offensif. Remplacé par Sangaré.

Adringa (6.5) : Belle performance de l’un des héros du quart de finale face au Mali. Adroit techniquement, il a su créer de nombreuses différences dans son couloir gauche, pour ainsi repiquer dans l’axe et utiliser son pied-droit. Remplacé par Bamba.

Haller (6.5) : Une première demi-heure où il n’a jamais été trouvé. Juste avant la pause, sur un centre venu de la droite, il claque une reprise de la tête au point de penalty, mais voit sa tentative passée à côté. En seconde période, ses coéquipiers ont régulièrement joué sur lui et l’attaquant des Éléphants a su garder les ballons et les redonner avec justesse. Peu après l’heure de jeu, sur un centre de Gradel, il reprend le ballon de volée, qui avec l’aide d’un rebond, vient lober Mpasi et vient se loger sous la lucarne pour l’ouverture du score, sous les yeux de Didier Drogba. Quelques minutes plus tard, il s’offre deux situations qui auraient pu lui permettre de réaliser le break, mais sa reprise de la tête puis sa tentative de lob termineront hors cadre. Remplacé par Krasso.

RD Congo : 4-2-3-1

Mpasi (5) : Sauvé par son poteau en première période, le portier Congolais a par la suite sauvé son équipe en s’imposant face à Kessié peu avant l’heure de jeu. Mais quelques minutes plus tard, il est battu par la reprise de volée d’Haller qui, avec un rebond, vient le lober et terminer son chemin sous la lucarne. 

Kalulu (4) : Il a eu du mal à canaliser la fougue d’Adringa dans son couloir malgré plusieurs bonnes interventions.

Mbemba (6.5) : Une performance aboutie malgré l’élimination. Solide à son poste, le défenseur Marseillais a également été précieux dans sa vision de jeu pour venir aider ses coéquipiers sur les ailes.

Inonga (6) : Une partie satisfaisante avec un bon premier acte avant d’être un peu plus empreinté au retour des vestiaires. 

Masuaku (6.5) : Toujours actif, il a enchaîné les efforts défensifs et offensifs sur son côté, sans pour autant trouver la faille.

Pickel (4) : Totalement dominé dans le cœur du jeu, il n’a jamais réussi à s’imposer face à ses vis-à-vis. Remplacé par Mayele.

Moutoussamy (4.5) : Précieux en début de partie, il a eu du mal à partir de la demi-heure avant d’être totalement dépassé, à l’image de son équipe, dans le cœur du jeu en deuxième période.

Elia (5.5) : Fautif sur une intervention face à Fofana en début de partie, qui vient annuler le but de Bakambu, l’ailier Congolais a tout de même réalisé un bon match en enchaînant les efforts à la récupération pour ainsi se projeter de l’avant. Malheureusement, cela ne lui a pas permis de se retrouver dans une bonne position pour venir mettre à contribution le portier adverse. Remplacé par Wamangituka.

Kakuta (4.5) : Intéressant dans les dix premières minutes de jeu, le meneur Congolais a disparu par la suite. Remplacé par Bongonda (4). Une entrée en jeu compliquée où il n’a pas réussi à faire mieux que son coéquipier.

Wissa (4) : L‘ancien lorientais a vécu une soirée compliquée avec très peu de ballons à jouer. Remplacé par Tshibola.

Bakambu (4.5) : Une partie frustrante pour l’attaquant Congolais. Buteur au bout de cinq minutes, il voit finalement sa réalisation refusée suite à une faute de son coéquipier qui était venu heurter Fofana, alors que ce dernier avait le cuir dans les mains. Par la suite, il n’a pas eu de bons ballons à négocier et a dû participer aux efforts défensifs des siens. Remplacé par Banza.

Lire plus