Stade Brestois - OGC Nice (0-0): Les notes complètes [Ligue 1 - 20ème j.]

Stade Brestois – OGC Nice (0-0): Les notes complètes [Ligue 1 – 20ème j.]

Homme du match: Brendan Chardonnet (8): Le défenseur central emblématique du Stade Brestois a été impressionnant au duel. En début de match, les Niçois ont profité des espaces pour trouver des faces à faces dans la profondeur, et malgré le dynamisme de Guessand, il s’en est très bien sorti dans l’ensemble. Il est également impeccable dans la relance et dans la construction du jeu.

 

 

Brest (4-3-3):

 

Bizot (5): Le gardien de but néerlandais n’a pas été grandement sollicité dans cette partie. Si Nice a eu des temps forts au début de chaque période, il n’a pas d’arrêt majeur à effectuer. Il sort parfaitement devant Guessand dans les premiers instants pour gêner l’attaquant azuréen, mais pour le reste, son clean-sheet est amplement mérité.

Locko (7): Le solide latéral gauche passé par le Stade de Reims a une nouvelle fois été énorme sur son couloir. La plupart des actions chaudes des Aiglons l’ont été sur l’autre côté du terrain. Il ne s’est jamais fait prendre de vitesse par Lotomba et Laborde et en plus de son application défensive, il a apporté sa pierre à l’édifice dans les tâches offensives.

Brassier (6): Comme l’ensemble de son équipe, il lui a fallu plusieurs minutes pour rentrer dans son match et il n’est pas loin de voir Guessand ouvrir le score suite à un bon appel dans la profondeur dans son dos. Par la suite, il a assez bien géré ses efforts, bien que Brest ait nettement rééquilibré les débats.

Chardonnet (8): Voir ci-dessus. 

Lala (6): L’ancien strasbourgeois s’est imposé comme le titulaire indiscutable dans cette équipe bretonne depuis de nombreuses semaines, et match après match il rend la confiance que lui avait accordée le Stade Brestois lors de son arrivée. Rassurant balle au pied, il distille des bons centres qui apportent systématiquement du danger dans la surface adverse.

Lees-Melou (6,5): Encore un match très sérieux pour l’ancien milieu de terrain niçois. Après une entame difficile, il est clairement monté en puissance et malgré une alerte à l’épaule en fin de premier acte, il a pu continuer et a été le dépositaire du jeu brestois en seconde période. Seul point négatif, son manque de lucidité dans la finition mais difficile de lui en vouloir à la vue de tous les efforts consentis.

Magnetti (6): Titulaire indiscutable dans l’esprit de son entraîneur, celui qui profite également du départ de Kamory Doumbia à la CAN pour se montrer est à l’origine de l’occasion de Satriano puisque c’est lui qui oblige Bulka à une horizontale qui n’a pas profité à l’Uruguayen dans la foulée. Une rencontre intéressante à nouveau pour lui.

Camara (6): L’ancien stéphanois a, comme à son habitude, été l’un des joueurs les plus influents de son équipe. Il a disputé de nombreux duels dans l’entrejeu et a posé des problèmes à la défense niçoise. Averti en deuxième période, il n’a pas baissé en intensité pour autant dans ce match serré et avec du rythme. Remplacé par Jonas Martin (77′). 

Pereira Lage (4): Le Portugais, auteur du but de l’égalisation au Parc des Princes la semaine dernière, a profité de l’absence de Jérémy Le Douaron pour enchaîner et être titulaire dans cette partie. En revanche, il n’a été que très peu en vue, tant les joueurs d’Eric Roy ont eu du mal à se montrer en attaque dans les premières minutes. Remplacé par Steve Mounié (70′). 

Del Castillo (5): Le virevoltant joueur offensif brestois n’a pas été en réussite ce soir. Il n’a pas eu l’occasion d’enflammer le public brestois avec des gestes techniques dont il a le secret. Il a été bien pris par Bard de manière générale et il n’a pas gratifié les supporters d’accélérations pour déstabiliser le bloc niçois bien en place.

Satriano (5): L’attaquant uruguayen du Stade Brestois se procure au final la plus grosse occasion de la rencontre. Suite à la reprise de Magnetti arrêtée par Bulka, le joueur appartenant à l’Inter Milan se précipite alors que la cage semblait ouverte et le ballon est passé au-dessus de la cage. Remplacé par Axel Camblan (83′). 

 

Nice (3-4-1-2):

 

Bulka (4): Certes, le gardien polonais enchaîne un deuxième clean-sheet consécutif sur une pelouse où il est toujours compliqué d’aller gagner, mais pour la première fois de la saison, l’ancien gardien du PSG et de Chelsea n’a pas été rassurant, ni dans les relances, ni dans le peu d’interventions qu’il a pu effectuer. Sur un ballon relâché, il remet sur Satriano qui rate la cible de très peu pour la plus grosse occasion de la partie.

Dante (6): Le capitaine brésilien a parfois commis quelques erreurs inhabituelles en commettant notamment des fautes mais il est resté sérieux et concentré dans ce match au sommet. Aussi bien à l’aise dans une défense à deux que dans une arrière-garde à trois, il a été rigoureux de bout en bout et s’est montré solide dans les airs.

Todibo (6): Après une période de suspension assez importante, le défenseur central des Aiglons retrouve petit à petit ses sensations. S’il a été moins impressionnant que contre Metz, il a plutôt bien fait son travail en Bretagne et si Nice veut rester en haut du classement, il aura besoin d’un grand Todibo jusqu’à la fin de la saison.

Ndayishimiye (5,5): Homme de base du système de Farioli, le Burundais a clairement débuté en tant que troisième défenseur central, mais pour la deuxième fois de la saison seulement après le match de Coupe de France contre Auxerre, ce n’était pas dans un rôle hybride. Il a alterné le chaud et le froid mais à l’arrivée, sa rencontre reste largement correcte malgré son avertissement en seconde période.

Bard (6): L’indéboulonnable latéral gauche de l’OGC Nice était titulaire pour la vingtième fois en autant de journées de championnat cette saison. Excellent dans le duel comme très souvent, il a très bien fait son travail défensif et pour être honnête, il n’a que très peu eu l’occasion d’arpenter son couloir pour proposer des solutions offensives. Remplacé par Romain Perraud (79′). 

Thuram (5): Pour sa deuxième titularisation consécutive après sa blessure, le milieu de terrain azuréen a été trop transparent dans l’entrejeu. Malgré quelques prises d’initiative dans la première demi-heure, sa prestation est trop neutre cet après-midi. Il a récupéré pas mal de ballons mais Nice attend sans doute plus de sa part.

Boudaoui (5): De retour dans le onze de départ pour la première fois depuis l’élimination prématurée de l’Algérie à la Coupe d’Afrique des Nations, le Fennec n’a pas eu l’influence escomptée au milieu du terrain. Il a au final été muselé par le trio de milieux du Stade Brestois et même s’il a tenu physiquement, ce fut une rencontre assez compliquée pour lui.

Lotomba (4): Une nouvelle prestation difficile pour le latéral suisse, installé ce soir au Stade Francis Le Blé dans un rôle de piston qui semble un peu plus correspondre à ses qualités. Néanmoins, et comme trop souvent, il a été frileux offensivement et a parfois laissé des espaces importants à l’attaque brestoise. Remplacé par Valentin Rosier (64′), qui disputait son premier match avec son nouveau club.

Sanson (5,5): Le milieu prêté par Aston Villa a eu une activité de tous les instants en début de partie, étant à l’origine de la plupart des remontées de balles azuréennes. Ensuite, cela a été un peu plus difficile pour lui mais comme d’habitude, ses efforts sont à souligner et furent précieux pour son équipe. Remplacé par Tom Louchet (80′). 

Guessand (6): Dans la lignée de sa prestation très aboutie contre le FC Metz la semaine dernière, le joueur formé au Gym a été une menace constante pour la défense du SB29. En début de match, il bénéficie de plusieurs un contre un devant Chardonnet, et se procure la plus grosse opportunité de son équipe mais sa frappe est passée à côté de la cage de Bizot.

Laborde (4): Mis à part sur une très belle passe en profondeur pour Guessand sur la plus grosse opportunité niçoise de la rencontre en tout début de match, l’attaquant de l’OGC Nice a une nouvelle fois déçu. Celui qui n’a inscrit que trois buts cette saison n’a pas vraiment pesé sur l’arrière-garde de Brest. Remplacé par Mohamed-Ali Cho (64′). 

 

Lire plus