Stade Lavallois – Quevilly Rouen Métropole (2-4) : Les notes complètes [Ligue 2 – 23ème j.]

Stade Lavallois – Quevilly Rouen Métropole (2-4) : Les notes complètes [Ligue 2 – 23ème j.]

Homme du match : Cissokho (7) : Un match de patron. Après seulement quatre minutes de jeu, sur un corner de QRM, il passe devant son vis-à-vis et ajuste à bout portant Samassa pour l’ouverture du score. Par la suite, ses qualités physiques, mais aussi techniques lui ont permis de réaliser une partie de haut niveau sur le plan défensif.

Stade Lavallois : 3-4-3

Samassa (5) : Battu à deux reprises dans les vingt premières minutes, le portier lavallois n’a par la suite pas été inquiété jusqu’à l’expulsion de Sanna. À dix minutes du terme, il s’interpose à bout portant de son vis-à-vis avant de craquer à cinq minutes de la fin. Sur une contre-attaque éclaire, il sort la parade qu’il faut face à Yade, mais ce dernier reprend le cuir dans la foulée pour redonner l’avantage à QRM. Dans le temps additionnel, il sauve à deux reprises son équipe avec deux très belles parades et notamment face à Coulibaly. Quelques instants plus tard, il s’incline face à son compatriote malien.

Baldé (4.5) : Titulaire dans cette défense à trois, il a répondu présent en étant solide dans les duels, mais a encore perdu trop de ballons sur ses relances. Une fin de match bien difficile, à l’image de l’équipe.

Tavares (non-noté) : Pris de vitesse à deux reprises en début de partie, il cède sa place à la demi-heure sur blessure. Remplacé par Pagis (4). Une entrée en jeu avec beaucoup d’envie et de projection de l’avant. Néanmoins, ce dernier a perdu un trop grand nombre de ballons.

Diaw (4.5) : Bien en place, il a réalisé une rencontre correcte en étant présent sur l’homme et propre balle aux pieds.

Vargas (5) : Toujours aussi actif dans son couloir, il a su participé au jeu offensif des Mayennais et c’est retrouvé une nouvelle fois décisif. À l’heure de jeu, sur une belle phase d’attaque, il adresse un centre parfait pour la tête de Tchokounté, qui vient réduire la marque.

Sanna (3) : Une soirée à oubliée pour Laval et son milieu de terrain. Rapidement dominé par le cœur du jeu de QRM, le mayennais a tout de même réussi à se projeter de l’avant en interceptant de nombreux bons ballons. Néanmoins, il est averti d’un carton jaune logique en première période, qui se transforme en rouge à un quart d’heure de la fin pour un deuxième avertissement.

Roye (3) : Une rencontre compliquée pour le capitaine lavallois qui a eu du mal à véritablement s’imposer dans le cœur du jeu. Remplacé par Thomas.

Cherni (4) : En délicatesse sur le plan défensif, le piston Lavallois s’est tout de même projeter de l’avant à différentes reprises, en vain.

Labeau-Lascary (5) : Il est monté en régime au fur et à mesure de la rencontre. Après une entame de partie timorée où il a perdu plusieurs ballons, il a su se relever pour créer de nombreuses différences sur le front de l’attaque grâce à sa vitesse et ses qualités techniques. Il est d’ailleurs décisif sur l’égalisation à deux partout des Tango où son débordement laisse son vis-à-vis sur place avant de servir en retrait Bobichon qui conclut à bout portant. Remplacé par Kadile.

Tchokounté (6) : Une perte de balle en tout début de partie qui offre à QRM l’ouverture du score. Par la suite, son jeu en pivot a permis à ses coéquipiers de s’offrir de belles situations avant de réduire la marque de la tête en reprenant à merveille un superbe centre de Vargas. Remplacé par Gonçalves

Bobichon (5.5) : Titulaire sur l’aile gauche, il a participé à la quasi-totalité des situations d’attaques des siens. Sur coups de pieds arrêtés, il a distillé de bons ballons avant finalement de venir, lui-même, faire trembler les filets. Servi en retrait par Labeau-Lascary, il reprend le cuir en première intention pour permettre à Laval d’égaliser à deux partout. Remplacé par Adéoti.

Quevilly Rouen Métropole : 4-4-2

Leroy (5) : S‘il n’a rien eu à faire en première période, la seconde fut autre chose. Dans un premier temps, il est décisif sur deux très belles sorties, dont une de la tête, en dehors de sa surface. Puis à l’heure de jeu, il est battu par une tête croisée de Tchokounté avant d’encaisser un second but quelques minutes plus tard à bout portant face à Bobichon. Par la suite, il parvient à maintenir son équipe en vie avec une très belle parade face à Labeau-Lascary.

Sissoko (6) : Belle partie de sa part où il a assuré sur le plan défensif et n’a jamais cessé de réaliser de gros efforts. Remplacé par Roche.

Batisse (4.5) : Une rencontre en demi-teinte avec une bonne qualité balle au pied, mais un peu trop de délicatesse dans les duels disputés.

Cissokho :  voir ci-dessus.

Pendant (4.5) : Si dans un premier temps, il a résisté à Labeau-Lascary, il a eu plus de mal au retour des vestiaires, mais a pu compter sur un très bon Cissokho pour venir le suppléer dans son couloir.

Camara (5.5) : Une partie correcte de sa part avec quelques belles différences de faites dans son couloir. Remplacé par Yade. Une entrée en jeu marquée par le but de la victoire à cinq minutes du terme où après avoir butté sur Samassa, le ballon lui revient et vient faire trembler les filets.

Cadiou (6.5) : Omniprésent dans le cœur du jeu, il a réalisé un superbe match en étant à l’origine de la plupart des attaques de QRM grâce à sa justesse technique.

Pierret (6) : Bien en place, il a participé activement au bon fonctionnement du repli défensif des siens.

Poha (6.5) : Une bonne heure de jeu où il a su prendre le dessus face à ses vis-à-vis et où il a su se montrer décisif. À la vingtième, il adresse un très bon centre pour Soumano qui vient doubler la mise. Puis à partir du moment où Laval est revenu dans le match, il a eu plus de mal. Remplacé par Do Marcolino.

Delaurier-Chaubet (6.5) : Le joueur prêté par Bordeaux a réalisé une rencontre intéressante en participant activement au jeu, sans pour autant être à la conclusion des opportunités. Finalement, en fin de rencontre, il a profité des espaces dans la défense adverse pour créer des différences et notamment dans le temps additionnel où il déborde et trouve, seul au point de penalty, Do Marcolino pour le quatrième but de Quevilly.

Soumano (6.5) : Souvent servi dans les pieds, il a su bien s’entendre avec ses coéquipiers pour se projeter de l’avant. À la vingtième, sur un centre, il reprend le cuir dans la surface pour venir inscrire son onzième but de la saison en championnat. Une performance de qualité ce soir pour l’attaquant, prêté par Lorient, qui aura été indispensable dans le jeu de son équipe. Remplacé par Coulibaly.

Lire plus