Getafe - Real Madrid (0-2) : Les notes complètes [Liga - 22ème j.]

Getafe – Real Madrid (0-2) : Les notes complètes [Liga – 22ème j.]

Homme du match – Joselu (8) : Souvent critiqué et remis en cause, Joselu aura montré aujourd’hui qu’il est plus qu’un simple valet parmi les prestigieux rois de cette équipe madrilène. Auteur d’un doublé, l’attaquant espagnol a su montrer ses qualités de la tête (13’) servie magnifiquement par Lucas Vasquez, mais également sa technique où sur le deuxième but, Joselu parvient à éliminer son adversaire d’un contrôle orienté qui le situe parfaitement face aux cages. De plus, il aura été déterminant dans les constructions offensives du Real où, grâce à son orientation dos au jeu, il a créé de nombreux décalages pour ses coéquipiers. En ce sens, Joselu nous a montré toute sa palette ce soir, aussi bien dans le jeu que face au but où il aura été chirurgical. Il est remplacé par Brahim Diaz (87’).

Getafe (4-4-2)

Soria D. (G) (5.5) : Responsable sur le premier but du Real de par sa sortie mal maîtrisée, le gardien espagnol a su se remettre dans le match notamment en deuxième mi-temps où il sauve son équipe à maintes reprises.

Suarez (4.5): Assez transparent durant la rencontre, Damian Suarez pourrait être utile dans le jeu de Getafe mais ses nombreuses fautes à répétition l’empêchent de se concentrer sur son jeu.

Duarte (4) : Mis en difficulté durant toute la première mi temps par l’impact physique de Joselu et sa qualité dos au jeu, il est remplacé à la mi temps (45’) par l’attaquant Latasa qui aura su apporter dans les déviations dos au jeu mais sans pour autant être décisif.

Alderete (5) : Assez bon dans la relance mais en retard sur les buts concédés. Match en demi teinte dans l’ensemble.

Alvarez (4.5) : Solide défensivement mais pas assez actif offensivement alors que son équipe en avait cruellement besoin.

Carmona (3.5) : Transparent durant toute la première mi-temps, il est remplacé par Jordi Martin à la mi-temps (45’) qui n’aura pas non plus été déterminant lors de son entrée.

Djene (C) (4.5) : Le capitaine ne fait pas une mauvaise première mi temps au milieu de terrain mais il est sorti à la mi temps au profit de Diego Rico (45’) qui n’aura pas non plus été impactant.

Milla (6) : Un des hommes les plus entreprenants de Getafe, il aura su éclairer le jeu par son orientation et ses prises de décision assez justes au milieu de terrain. 

Maksimovic (5) : Bon match dans l’ensemble, mais manque d’impact aussi bien offensivement que défensivement. Il finit par céder sa place à Santiago (86’).

Greenwood (6.5) : Alors que Greenwood tente de se relancer chez les Azulones après ses déboires médiatiques, ce genre de match nous rappelle toute sa qualité qui faisait de lui une pépite à polir. Très actif sur ses ailes, c’est en deuxième mi-temps, sur le côté droit, qu’il se montre le plus dangereux (tir sur le poteau à la 51’). L’espoir anglais a été l’homme en forme de son équipe aujourd’hui.

Mayoral (5) : Mayoral a été plutôt mobile offensivement mais mis en difficulté par la défense madrilène concentrée qui ne laisse que très peu de fenêtres de tir. Toutefois, alors qu’il peut remettre son équipe sur les bons rails, l’attaquant espagnol trouve le poteau (72’) après un sauvetage à bout portant de Lunin. Il finit par être remplacé par Mata (86’).

Real Madrid (4-3-1-2)  

Lunin (G) (6.5) : Malgré quelques prises de risque dans son jeu au pied, Lunin a su mettre à l’abri son équipe quand il le fallait et ressort de ce match avec un clean shit. 

Lucas Vasquez (7.5) : Incontestablement le deuxième homme fort de La Casa Blanca aujourd’hui. L’ailier reconverti en latéral aura illuminé son côté droit par son hyper activité et ses centres ultra précis à destination de Joselu avec qui la connexion ne fait plus l’ombre d’un doute. Il aurait pu être l’auteur de nombreuses passes décisives aujourd’hui mais Lucas Vasquez est seulement à la création du premier but où il dépose magnifiquement le ballon sur la tête de son attaquant espagnol.  

Fernandez N. (C) (7) : Nacho, censé être le super sub du Real Madrid, profite des blessures à son poste pour enchaîner les matchs et cela lui fait du bien. Encore aujourd’hui le patron de la défense, l’espagnol nous a montré ses qualités de passes longues à destination des attaquants et de projection balle au pied, permettant de casser les lignes. 

Rüdiger (5) : Assez juste dans ses interventions en première mi-temps, le défenseur allemand se blesse à la fin de celle-ci (40’). Il est ainsi remplacé par Camavinga à la mi-temps (45’) qui aura su compenser parfaitement le passage en défense de Tchouameni. Dynamique et juste, le français monte en puissance. 

Mendy (6.5): Plus défensif sur ce match afin de compenser les montées offensives de Vasquez dans le couloir opposé, Ferland Mendy nous a livré un très bon match. En effet, malgré sa solidité défensive, les quelques actions où le latéral français a cassé des lignes par sa conduite de balle ont été récompensées par les deux buts du Real.

Tchouameni (6.5) : Après une première mi-temps solide défensivement avec une position très basse qui nous rappelait les plus belles heures du poste de Libéro, le français passe en défense en seconde mi-temps pour suppléer la blessure de Rüdiger. Bien que ce poste soit une découverte pour lui, il aura su se montrer intelligent dans son jeu malgré la découverte de ce poste pour lui.  

Valverde (7) : Ce match aura vu le milieu uruguayen monter en puissance. Très actif sur le côté droit de Vasquez en première mi-temps, ses projections ont été beaucoup plus tranchées en seconde période où Valverde s’est montré très offensif. A la fois créateur d’occasions et de décalages, mais parfois également à la finition. Il est le prototype du milieu box to box moderne. 

Bellingham (6.5) : Habitués à voir un Bellingham toujours décisif, le voir ne pas marquer ce soir pourrait le rendre moins flamboyant. Toutefois, la nouvelle star de La Casa Blanca a su briller par son impact dans la transition offensive où il aura parvenu à être à l’origine de pléthore d’actions dangereuses. Il cède sa place à Carvajal (87’) pour assurer la victoire. 

Modric (6.5) : Fidèle à lui-même et à son talent, Modric est ce genre de joueur qui arrive à voir les passes que même un spectateur devant sa télévision n’imagine pas. Malgré quelques pertes de balle, le croate a fluidifié le jeu par son orientation et ses passes magiques.

Vinicius Junior (5.5) : Sûrement pas le meilleur match de l’attaquant brésilien qui aura été dans l’ombre de son partenaire offensif du jour. Vinicius aura su se procurer de nombreuses opportunités sans pour autant trouver le chemin des filets.  La finition aura été son fléau aujourd’hui, notamment lors d’un face à face (62’) qui peut lui permettre de crucifier Getafe et mettre son équipe à l’abri mais qu’il manque après une offrande de Joselu. Toutefois, l’attaquant soigne ses stats avec une passe décisive pour l’attaquant espagnol sur son second but. Il cède sa place à Rodrygo (75’) qui aura su se montrer dangereux en fin de match pour éliminer tout suspense, mais en vain. 

Lire plus