Atletico Madrid - Valence CF (2-0) : Les notes complètes [Liga – 22ème j.]

Atletico Madrid – Valence CF (2-0) : Les notes complètes [Liga – 22ème j.]

Homme du match: Koke (8): Du début à la fin, le taulier des colchoneros a montré qui était le patron du milieu de terrain. Les stats parlent pour elles mêmes, le numéro 6 a eu 10,5% de la possession totale du match, eu 96% de passes réussies, et  réalisé 8 tacles. Des statistiques affolantes qui vont avec sa prestation d’ensemble, car il a survolé défensivement, ne laissant pas beaucoup de ballons passer par l’axe, voire aucun. Enfin, il a été magistral dans la distribution du ballon, avec ces longs ballons obliques de sa moitié de terrain vers ses pistons. Particulièrement, on ne se lassera pas de revoir sa passe somptueuse pour Molina, fouettée à l’opposé pour trouver le piston dans une position parfaite de centre, sur le but de Depay.

Atletico Madrid (3-5-2):

J. Oblak (5): Pas particulièrement impressionnant à la relance, il ne l’a pas non plus été sur sa ligne. En effet, sur au moins deux frappes, il aurait pu se permettre de capter les ballons, pour éviter les sueurs froides à sa défense. Mais bon, un clean sheet pour le slovène, c’est à souligner, même s’il n’a pas beaucoup été inquiété.

S. Lino (7): Meilleur de semaine en semaine, l’ailier brésilien, anciennement prêté à l’adversaire du soir, a montré des armes différentes dans son arsenal. Car, en plus de ses habituels accélérations et dribbles, il a aussi montré de belles choses dans la vision du jeu, et a su se montrer altruiste. Ses centres étaient précis et dangereux, car il prenait toujours soin de faire danser son vis-à-vis avant de les adresser. Cerise sur le gâteau, après un appel tranchant, et une passe exceptionnelle de Griezmann, il plante un très beau but grâce à un appel tranchant. Il sort à la place de R. Riquelme (67′).

R. Mandava (6): Une prestation d’ensemble très convaincante, pour celui qui jouait son premier match avec l’Atletico en 2024. C’est un retour réussi, tout comme ses retours défensifs. Egalement, il a beaucoup anticipé les passes adverses vers Pérez, ce qui lui a permit de beaucoup récupérer les ballons. Il s’est même permit d’avancer parfois sur le terrain, retrouvant son âme de défenseur gauche.

S. Savic (5,5): Toujours très à l’aise face aux ballons aériens, le défenseur de 33 ans a montré qu’il a encore de belles habités défensives. Il est toujours très bon au marquage, ainsi que dans le placement, où il ne lâchait pas d’un pouce Duro. Ses relances étaient toujours propres.

R. Gimenez (6,5): Une première période en béton pour le défenseur uruguayen, qui a été sur tous les ballons aériens, mais aussi les ballons au sol envoyés à Duro. L’attaquant espagnol n’a pas vu le jour, et c’est en grande partie grâce à lui. Durant cette période, il a également joué le rôle de quarterback de cette équipe, via de très longs ballons derrière la ligne de défense valencienne, pour toucher les pistons. Sa seconde période est aussi de bonne qualité, même si il sort prématurément, énervé, à cause d’une blessure. C’est A. Witzel qui le remplace (59′).

N. Molina (6): Un bon match de la part du piston, qui réalise la passe décisive pour le but du 2-0. En plus de cette contribution individuelle, il a montré de belles qualités de projection avec et sans ballon, pour provoquer sur le côté droit. Le dribble n’étant pas son point fort, il compense par un bon sens de la passe, et du timing pour aller de l’avant lorsqu’il le faut.

Koke (8): voir ci-dessus.

R. De Paul (7): L’argentin a été un aimant à ballon ce soir. Si Koke a géré la défense, lui a géré les phases offensives, surtout en première période, où chaque bon ballon vers les côtés passait par les pieds du champion du monde. Ses ballons par dessus la défense adverse ont failli faire mouche plus d’une fois. En plus de ça, il a évidemment fait preuve de sa hargne naturelle, pour gratter des ballons, et mettre la pression aux adversaires. Il est remplacé par M. Llorente.

P. Barrios (5,5): Le jeune espagnol a mit du temps à se mettre dans son match, et a perdu quelques ballons par maladresse les 30 premières minutes. Les contrôles étaient notamment parfois trop longs. Mais, en même temps que son équipe, il est monté en puissance, et a su se faufiler entre les lignes pour recevoir des ballons intéressants, et proposer offensivement. Simeone le sort pour S. Niguez (81′).

A. Griezmann (5,5): Un match un petit peu décevant pour le français. Lui qui marche sur l’eau depuis le début de la saison, il a montré quelques faiblesses à la finition ce soir, manquant deux grosses occasions en première période. Il n’est pas parvenu à se retrouver dans ces situations par la suite. Il a en revanche, comme toujours, compensé par un bon volume défensif. Egalement, il réalise la sublime passe décisive pour Lino sur le premier but juste avant la mi-temps (45+5′)

M. Depay (6): Vraiment intéressant ce soir, aligné pour faire souffler Morata, l’ancien de l’OL a montré de belles choses dans le jeu de pivot, mais aussi balle au pied, grâce à des crochets intéressants. Il offre une balle de but à Griezmann à la 16e minute, après un bel appel, qui n’en profitera pas. Il est sorti pour A. Morata (67′).

Valence CF (4-2-3-1):

G. Mamardashvili (6,5): Enorme en première période, le jeune gardien géorgien a stoppé de grosses occasions. Il réalise en tout 7 arrêts, dont au moins deux à bout portant. Sur les deux buts inscrits, il ne peut pas grand chose, même si il rate son face à face avec Lino, que ce dernier a très bien géré par ailleurs.

J. Gaya (4,5): Assez peu serein du côté gauche, sûrement parce qu’il s’est souvent retrouvé seul face à un ou deux joueurs, le capitaine du club Ché a été à la peine face aux incursions des Colchoneros. Il n’a que trop peu anticipé les longs ballons, et s’est alors souvent retrouvé acculé, et en retard, à l’image du but de Depay, où il est clairement fautif, car absent au marquage de Molina.

C. Mosquera (4,5): Le jeune défenseur central n’a pas bien réussi cette rencontre, car il n’a pas bien verrouillé ni Memphis, ni Griezmann dans la surface, qui ont pu combiner et se montrer dangereux. Il est coupable sur les deux buts, et peut sans doute faire mieux, surtout sur le second, où Memphis lui passe devant trop facilement.

G. Paulista (4,5): Le défenseur brésilien n’a pas montré une très grande sérénité. Il a notamment parfois dégagé en catastrophe alors que la contre-pression adverse ne l’imposait pas. En plus de cela, il a concédé des occasions dangereuses, en quittant son vis-à-vis pour se jeter sur le ballon sans vraiment réfléchir, comme à la 16e minute, action qui termine par une très bonne occasion pour Griezmann, laissé seul par le brésilien. De plus, il est de nouveau coupable sur le second but. Tout n’a pas été à jeter non plus, et certaines interventions ont soulagé un petit peu sa défense. Il est remplacé par C. Ozkacar (79′).

D. Foulquier (3,5): Une très mauvaise rencontre pour le français. Face à Lino, il n’a été que l’ombre de lui-même, et a dansé pendant toute la partie. Dribblé, prit de vitesse, le défenseur droit n’a rien pu faire face au brésilien, et le fait qu’il court après le ballon a été une constante durant cette rencontre. Cruellement coupable sur le premier but, car complètement absent de l’action se déroulant sur son côté, conclue par son vis-à-vis, il a imputé d’un but son équipe.

H. Guillamon (5): Assez moyen, le numéro 6 a peu réussi à créer, et envoyer ses attaquants en contre-attaque. Il ne s’est clairement pas montré offensivement. Mais défensivement, ça été parfois moyen également, notamment car les attaquants adverses ont réussi à se frayer un chemin dans l’axe, alors que c’est son rôle d’empêcher cela. Il est remplacé par J. Vazquez (79′).

Pepelu (5): Quelques bonnes récupérations au milieu, mais pas une énorme influence non plus pour l’espagnol. En effet, il touche pourtant 100 ballons pendant le match, mais sans en faire des miracles. Il a balancé quelques longs ballons devant, mais ceux-ci n’ont que trop rarement mené à une action dangereuse, pour ainsi dire jamais. Les coups de pieds arrêtés qu’il a frappé, notamment les corners, ont été correctement effectués. En revanche, quand il venait aider Foulquier sur le côté droit, ce n’était pas très glorieux, et il était souvent battu par le piston adverse.

F. Lopez (4,5): Très peu en vue offensivement, l’espagnol n’a pas su faire les bons appels, les bons dribbles, au bon moment. Son implication défensive est incomplète, et il a trop souvent laissé Gaya seul dans son couloir. Rubén Baraja le sort pour H. Gonzalez en fin de match (89′).

J. Guerra (4,5): Bien trop de pertes de balle à l’approche des 30 mètres adverses pour le milieu offensif Ché. Le jeune espagnol a manqué de qualité dans le contrôle de balle, mais aussi dans la gestion des phases offensives. Il doit apprendre à revenir en arrière quand le jeu est bloqué devant. Il s’est impliqué un petit peu défensivement, sans être pourtant un mur.

F. Pérez (5,5): Assez technique, l’attaquant droit de Valence a montré qu’il était à l’aise avec le ballon. Il s’est souvent projeté vers l’avant pour tenter d’apporter de la vitesse à son équipe. En revanche, quand il revenait en défense, il se faisait balader à chaque fois par Lino. Il sort rapidement pour R. Yaremchuk (55′).

H. Duro (5): Le jeune buteur espagnol a du mérite, non seulement parce qu’il a fait des efforts de pression, mais surtout parce qu’il ne s’est pas énervé de ne voir aucun ballon lui parvenir, tant ses coéquipiers manquaient d’inspiration offensivement. Il n’a pas vu le jour, et ce n’est pas entièrement sa faute, même si il n’a pas forcément toujours proposé des appels. Il frappe quand même deux fois de la tête, sans grande réussite. Il est sorti en fin de match pour A. Mari (89′).

Lire plus